James le psychopathe et la maison de retraite

NON, les psychopathes ne sont pas des psys qui mangent des pates. Peut-être qu’il y a des psychopathes psys qui mangent des pates, je n’en sais rien, ils font ce qu’ils veulent, mais ce sont des gens comme vous et moi, que nous fréquentons tous les jours, qu’ils soient bouchers (bouuuh, peur et effroi, avec les couteaux), agriculteurs (bouuuh, peur et effroi, avec les fourches) ou boulanger (bouuuh, peur et effroi, avec… le pain au raisin ? )…

J’ai eu en face de moi un homme du nom de James. Tout de noir vêtu, de grandes valises sous les yeux, on aurait pu penser qu’il partait en voyage voir un enterrement… Oui, les agences touristiques sont en pleine crise… « ho tantine a clamsé à la Réunion ? CHOUETTE, proposons-le ! »

Bref, revenons à James.

« -James bonjour.

-Bonjour…

-Que vous arrive-t-il ?

-J’ai été renvoyé.

-Ha chouette ! D’où ?

-De la maison de retraite que je gérais. Vous rendez vous compte ? Moi ! Mis à la porte d’une maison de retraite ! Obligé de battre en retraite !

-Hou là là, que de jeux de mots. Mais pourquoi ce licenciement ?

SOS maison de retraite en détresse
SOS maison de retraite en détresse

-Pour non-professionnalisme !

-Envers quoi ? Les personnes âgées ?

-Y’a de ça oui… Je ne voulais pas m’y attacher. Comme disait le crédo de la maison, avec les petits vieux, ne vous y attachez pas maintenant, pour ne pas être enterré vivant !

– Mais, elles restaient à vos côtés combien de temps ?

-De leur arrivée à leur mort… Soit une semaine environ !

-Une semaine !!!

-Bah oui. Et puis même… Les vieux quoi… L’inconvénient des vieux c’est qu’il faut hurler car malheureusement ils sont plus sourds que muets.

-Heu… Oui bien sûr… Et les locaux ?

-Ha très bien ! Très adapté aux personnes âgées ! Dix étages, sans ascenseur ! Ca éradique facilement ça hein ! Tenez, la veille de mon départ, une vieille a voulu descendre… Madame Genaix, 87 ans… En fauteuil roulant ça ne pardonne pas hein ! On ne perdait pas de temps dans ces cas là, on ne prenait pas la peine d’appeler les pompiers, direct dans le corbillard !

-Heu oui…

-Pareil pour les chambres des petits vieux, avec des portes suffisamment grandes pour laisser passer un cercu… HEU, un fauteuil roulant… Des lits pilepoil de la taille d’une tombe, pour qu’ils s’y habituent… Et les chambres donnaient directement sur… LE CIMETIERE ! Leur future destination. L’inconvénient de ce cimetière c’est qu’il était en pente. Donc dans l’au-delà, pour jouer à la pétanque, ce n’est pas facile.

-Mais c’est horrible ?

-N’est-ce pas ! Mais qu’est-ce que ça me manque… Cette maison de retraite c’était… C’était mon cadeau à monsieur Nicolas Sarkozy…

-Comment ça ?

-Pour régler les problèmes de retraites !

-Heu… C’est-à-dire ?

-Bah ! Tout était fait pour virer les vieux pour que les jeunes aient plus de poignons !!! Que ce soit en terme de cotisation, mais aussi en terme d’héritage ! Et puis même ! Elle était idéalement placée ! Juste entre deux auto-écoles !

-Ha pour montrer la jeunesse aux vieux.

-Surtout pour montrer les vieux aux jeunes, pour qu’ils se suicident avant et qu’ils évitent d’encombrer nos salles de repos. Ho et puis ! On faisait exprès de promener nos petits vieux dehors, juste au moment des créneaux ! Ho le nombre de pépé qui a eu un short de taillé ! Pas que le short d’ailleurs, haha !!! Qu’est-ce qu’on se marrait !

-Oui, ha…ha… Hilarant. Et à part les auto-écoles ? Il y avait quoi aux alentours ?

-Un commerce !

-Ha ça c’est bien !

-Oui, il n’y avait que l’autoroute à traverser.

-Ha… Y avait-il un passage piéton ?

-Ha non, non !!! C’était marrant de voir les mémés en fauteuil roulant essayer tant bien que mal de rejoindre l’autre bord ! A les voir courir… Enfin, rouler comme ça ! ALLEZ ROULE MEME ! ET VLAN, a pu mémé. HAHA, j’adorais…

Danger, vieille.
Danger, vieille.

-Oui… Mais pourquoi vouloir aller aux commerces ?

-Bah pour la boulangerie, le cinéma… Ho, et puis l’ancienne boîte de strip-tease.

-Une boîte de…

-Oui !!! Fallait voir les grands-mères se déhancher autour des barres de putes avec leur déambulateur. Mais le propriétaire a fini par faire une crise cardiaque devant tant de… tant de…

-De merveilles et de beautés ?

-Non ! Tant de rides et de moisis ! Et sans vous parler de la pharmacie du commerce ! Très fier de cette pharmacie. La première pharmacie bio.

-C’est-à-dire ?

-Bah elle ne vend que des produits périmés.

-Bah pourquoi faisaient-elles ça ? C’est un risque à l’empoisonnement !

-Justement. Mais laissez-moi vous expliquer. Lorsque vous rendez votre boîte de médicament périmé à votre pharmacien. Il ne le recycle pas ! Non, non, non ! Il l’envoie là-bas et ils le revendent à nos petits vieux ! Pas de gâchis ! Et si les boîtes de médicaments vont dans la nature à la place, que se passera-t-il ? Et bien elles vont polluer l’eau et risquer d’empoisonner les petits pandas !

-Mais… Mais ! Et les vieux ?

-MAIS ON S’EN BAT LES COUILLES DES VIEUX ! VOUS PREFEREZ QUOI ? TUER UN VIEUX OU TUER UN PETIT PANDA !!!

-Bah un panda…

-MAIS VOUS ETES HORRIIIIIIBBBLE !! VOUS ETES…. VOUS ETES… Ha, vous me dégoutez…

-Mais enfin monsieur, un vieux reste un être humain…

-EN DECOMPOSITION ! Un être humain en décomposition. VOUS PREFEREZ LES VIEUX AUX PANDAS !!! Un panda c’est… C’est mignon, c’est tout doux ! Alors qu’un vieux c’est con et ça pu !

-Bon, certes… Certes… Donc aider monsieur Sarkozy dans le problème de retraites ?

-Oui… Tenez, un autre exemple, on coupe l’eau en pleine canicule !

-Comment veux-tu, comment veux-tu…

-Ha ! Parlons-en de comment veux-tu, comment veux-tu que je te -BIP-… On a réussi à fortement diminuer la consommation de viagra dans la maison de retraite ! Plus aucune !

-Ha et comment faîtes-vous ?

-String rose obligatoire pour tout le monde et pantalon interdit ! Je peux vous dire, ça en coupe des pulsions.

-Heu, certes… Et pour les activités ?

-Ha, on en proposait plein ! Parce que les petits vieux, moins ça en fait, mieux ils se portent, donc plus ils en font… Héhé !!!! Par exemple atelier poterie. On faisait venir quelqu’un du crématorium pour les aider ! Pour qu’ils les décorent et tout et tout… Et pour ceux qui ne sont pas claustrophobes, c’était atelier ébénisterie-menuiserie. On proposait aussi des courses en sac ! MAIS ILS M’ÉNERVAIENT À TRICHER !!!

-Pourquoi ?

-Y’en a qui PRENAIENT LEURS DÉAMBULATEURS ! LES ENFOIRES ! Ho !! Et un jour j’ai fait une activité rugby… J’ai fait venir Chabal. Oh le génocide.

-J’imagine oui…

-Non… Je vous le dit… Je fais tout ça pour aider la société… En fait, je fais comme chez Harris où ils retirent sur les pains les croutes de la mie… Et bah moi je retire les vieux croutons de la vie. »

Sur cette magnifique comparaison… Je me suis enfui. Bah quoi ? Instinct de survie, ni plus ni moins ! Il s’appelait James, James le psychopathe, retenez bien son nom, si un jour quelqu’un frappe à votre porte…

DANGER
DANGER
_________________________________________________________________________________

Mes excuses pour toutes les personnes agées, je vous respecte énormément et ce texte est, vraiment, à prendre avec des très très grandes pincettes.

Merci à deux blondasses qui m’ont, un jour, surnommé le psychopathe, d’où la naissance de ce James, être immonde, pervers et déconnecté de la réalité qui reviendra pour plus d’humour noir dans une prochaine interview !

Et merci à moi d’être moi.

 
Publicités

4 réflexions sur “James le psychopathe et la maison de retraite

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s