Introspection sur le célibat 2 : la vie de célibataire

Je me lève… Et je te bouscule… Tu ne te réveilles pas… Comme d’habitude… Sur toi… Je remonte le drap… J’ai peur que tu aies froid… Comme d’habitude… Ma main… Caresse ta perruque… Presque malgré moi, comme d’habitude… Mais toi… Tu es toute crevée… Je t’ai trop torturé… Comme d’habitude… Franchement, je vais me plaindre, au SAV, comme d’habitude… Les poupées gonflables, franchement, c’est pas endurant… Comme d’habitude…

OUI je suis toujours célibataire ! Sortons les pompons, les cotillons, les sifflets, les godes et les poupées gonflables et FAISONS LA FIESTA !!!!!!!!! Mais tout seul…

Non, je ne devrais pas me plaindre parce que… Il y a certains avantages à être célibataire, des choses qu’on ne dit pas ou qu’on ne fait pas en couple qu’on peut lorsqu’on est célibataire… Introspection…

Vous avez été nombreux à me dire lors de ma première introspection sur le célibat qu’elle n’était pas assez détaillée… En fait, pour vous dire la vérité, il n’y a eu personne qui m’a dit ça, mais laissez-moi rêver que je suis une star, merde !

J’ai donc réfléchi, un matin devant le miroir, à regarder ma face livide et pas réveillée… D’ailleurs l’avantage avec mon visage c’est que grâce au matin je sais déjà à quoi je vais ressembler dans 40 ans… C’est pour ça, il faut que je me trouve une fille dès maintenant parce qu’après ce sera foutu ! J’ai réfléchi à la condition de célibataire, ce que je pouvais me permettre de faire lors du célibat.

Ma première réflexion fut : « ha, tu peux péter au lit ! »… Ma seconde réflexion fut : « ha, faut que tu changes tes draps ! »… Ma troisième fut : « Pourquoi tu n’as pas de copine pour changer tes draps… » Mais d’un sens si j’avais eu une copine, je n’aurai pas pété au lit donc mes draps sentiraient la rose… C’est donc un cercle vicieux qui s’installe dans ce cas, de toute manière, tous les célibataires sont des vicieux. Ne possédant pas un objet d’amour (n’y voyait pas là une critique des femmes sur leur condition de femmes objets, c’est juste un mot psychologique macho)… Ne possédant donc aucun objet d’amour, les célibataires sont obligés de porter leur désir et leur pulsion sur autre chose… Comme écouter aux murs des voisins. Une personne en couple n’écoute pas aux murs, sauf si elle surprend son conjoint avec une autre personne et qu’elle surveille s’il ne se passe pas des choses étranges.

MAIS VOILA, OUI, VOILA un point positif du célibat me direz-vous : les célibataires n’ont pas besoin d’être jaloux et de surveiller leur conjoint… Vu qu’ils n’en ont pas ! Oui certes… Mais les célibataires ont une autre forme de jalousie encore plus terrible : la jalousie des autres couples. Ce qui provoque des phrases assez étranges comme « j’aime pas les couples », phrase de menteur au passage, ou bien « toute façon ils ne terminent pas l’année ensemble ces deux là », ou bien « ha non mais sa copine est moche » ou même, et cette phrase est la pire de toutes : « Nan mais là ils… »… En même temps là je me dis que mes meilleurs amis qui sont en couples lisent mes articles, donc je vais me taire… Moi aussi je vous aime mes coupains… Deux secondes, je vais vomir, je reviens… (je vais me faire trucider)

Outre écouter aux murs, la vie des célibataires est une petite routine. Ma vie est une routine… Tant mieux j’ai mon permis… (Vous venez d’assister à l’une de mes routines : trouver des vannes pourries et rigoler, pour rien, certes, mais surtout pour éviter de tomber dans une profonde dépression…)

Voici ma vie routinière de célibataire :

Mon réveil sonne… Je me lève 30 minutes après… EN VOILA UN AUTRE, pas de copine pour te pousser hors du lit et te fracasser la gueule contre le sol tout froid dès le matin…

Je dis bonjour à mon cactus Jean-René… L’avantage de Jean-René c’est qu’au matin, il n’a pas mauvaise haleine… mais il pique.

Dis bonjour Jean-René
Le véritable Jean-René (avec mes vrais doigts)

Je mange… Seul à écouter la radio… HA autre avantage, la radio a une conversation par rapport à ta copine !……. Et puis ce n’est pas la guerre pour choisir la station, Europe 1 et puis c’est tout… Oui, j’écoute une radio de vieux…

Je termine de manger et je me dis que je n’ai toujours pas respecté la règle que je m’impose depuis 6 mois : faire de la musculation pour se réveiller… ET PAS DE COPINE POUR VOUS LE RAPPELER !

Passage à la salle de bain… HA, encore un avantage : ce n’est pas la guerre pour la salle de bain… Et pas à attendre 3 quarts d’heures qu’elle daigne en sortir…

J’suis en retard pour prendre le tram, bondé… Avantage ? …. Bah vu que tu n’as pas de copine, elle prend pas de place dans le tram déjà surchargé…

J’arrive à mon lieu de travail pour écouter des gens parler de vies malheureuses toute la journée et prendre des notes… Le Bonheur quoi ! L’avantage c’est que je n’ai pas quelqu’un qui m’envoie des textos à longueur de temps pour me dire : « t’es où ?», « tu fais quoi ?»… Oui, vraiment, je confirme, sur ce coup là, j’ai été vraiment intelligent de ne pas offrir un I-phone à Jean-René, mon cactus…

12h : manger… Avantage, je peux manger du fromage qui pue et de l’ail…

14h : reprise…

Fin de journée, je sors du boulot, reprise du tram bondé… L’avantage dans le tram bondé, c’est que même si tu n’as pas de copine, il y a quand même quelqu’un qui te touche le cul.

Je rentre et je dis re-bonjour à Jean-René… Aucun avantage ici, parce que rouler une pelle à son cactus pour lui dire bonjour, bah ça fait mal…

Je passe aux toilettes et je note sur le mur en face toutes les conneries que j’ai dites dans la journée, mon Mur des Conneries que je l’ai appelé… Je prends mon goûter en racontant ma journée à Jean-René… L’avantage c’est qu’il ne me coupe pas la parole, LUI !

Je travaille ensuite chez moi…

Là où les idées démarrent.... Sur mes chieuttes....
Le véritable mur des conneries (avec mes vrais doigts et un faux marsu)

18h00 : fidèle à on n’demande qu’à en rire, l’avantage c’est que je n’ai pas de copine qui me dit « mais ta gueule avec ton rire de phoque… »…

Après l’émission, je passe sous la douche… ET LA, UN AVANTAGE DE MALADE DE OUF : je peux jouer avec mon canard en plastique tranquillement…

19h00 : préparation du manger et manger devant « touche pas à mon poste »… L’avantage ? Je mange ce que je veux ! Puis je regarde ma pile de vaisselle… Petite, certes pour un célibataire… Mais, comme l’a dit Danny Boon : c’est toi qui la fait !

19h50 : Guignols, 20h00 : scènes de ménage, et pas de copines pour me dire « tu ne peux pas t’informer devant les infos au lieu de regarder ces trucs débiles… »

Après, soit je regarde la télé soit je tape mes textes soit je lis, soit soirée entre amis… Et là encore pas de copine pour te dire quoi faire…

23h00 : je me couche après m’être lavé les dents et mis ma pommade contre mes boutons (le premier qui rigole sur cette dernière phrase je lui vide ma pommade dans les yeux… Et ça fait mal… Je peux vous le garantir !) Je me couche donc sur le dos à regarder les bonhommes que j’ai découpé avec du papier peint vert sur mon mur d’en face (mes activités sont géniales), tous dans des positions différentes, un chapeau et une canne dans les mains… Là, je me relève pour tirer le nutella du placard sinon il va être trop dur à cause du froid et je me recouche avant de me relever pour vérifier si j’ai bien fermé la porte… Et je retourne dans mon lit… Et là, comme toujours, je râle parce que j’ai oublié de dire bonsoir à Jean-René et je me dis que ce n’est qu’un cactus et qu’il faut que j’aille me faire soigner… Et je regarde le plafond… A me dire que j’ai passé une journée de merde… Petit mal de dos… Le lit est froid… Mes mains sont gelées, comme toujours… Et là je me dis « putain, pourquoi je n’ai pas de copine pour lui mettre mes mains sur elle… » Et elle râlera… Ou pas…

HA un canard !
Le vrai bonhomme et le vrai coincoin (et mes vrais doigts)

J’EN AIIIII MAAAAAAAAAAAARRE !!!!! JE VEUUUUUUX UNE COPIIIIIINE !!!!!!!

OUI je suis de mauvaise foi, voilà ! Non la vie de célibataire n’est pas un long fleuve tranquille, je me fais chier, vous comprenez ça ?! JE ME FAIS CHIIIIER c’est pour ça que je veux une copine à faire chier et qu’elle me fasse chier ! Briser cette putain de routine, OUI je suis un briseur de routine et je l’assume ! Mais outre ces moments, je, enfin, les célibataires fantasment sur leur vie amoureuse, ils s’imaginent dévoués envers leur conjoint… Le petit matin préparer un bon petit déjeuner à l’autre, pourquoi pas dans le lit ! (du moment que c’est elle qui change les draps… ) En sortant de la salle de bain lui dire qu’elle est belle, même si elle a encore la grosse marque de l’oreiller et de la bave séchée… Prendre le tram avec elle, serré l’un contre l’autre… Et lui toucher les fesses et arrêter lorsqu’on se rend compte qu’on touche en réalité le cul d’une grand-mère ou d’un gars trop efféminé… Aller chacun à son travail et s’envoyer des textos pour éviter de s’y faire chier… Avoir quelqu’un à qui penser… Penser que quelqu’un pense à vous et penser que ce penseur peut penser à vous pensant à ce penseur pensant… (ne lisez pas cette phrase si vous avez un cheveu sur la langue)… Se retrouver le soir et S’embrasser fougueusement comme si cela faisait des années qu’on ne s’était pas vu, faisant partager dans un même temps les restes de fromages et d’oignons qui ont marinés toute l’après-midi… Bosser ensemble le soir… Rigoler comme des phoques ensemble… Prendre une douche ensemble en jouant avec nos coin-coins respectifs, même si sur le sien c’est marqué « cet objet est électrique et n’est pas waterproof »… Faire à manger pour elle en s’y appliquant… Qu’elle fasse la vaisselle (oui, désolé, je déteste la faire ><)… Décider ensemble d’un commun accord le programme du soir… du moment que c’est ensemble. Et la terminer ensemble dans le lit et entendre « HA, t’as froid aux mains… » … Et la faire chier… Terminer par un petit massage… Des bougies… Un moment tendre… Se relever deux fois pour le nutella et la porte à clé… Et se dire que Jean-René doit se sentir bien seul maintenant, mais on s’en fout, c’est qu’un cactus…

Oui la vie de célibataire est une longue routine… Non les célibataires ne sont pas des gens allant de lit en lit… Car le seul lit d’un célibataire c’est le sien et il est tout froid… La faute à une copine absente… Une copine, c’est comme un radiateur en fait…

Un ami m’a proposé d’aller sur un site de rencontre… Je suis assez contre ça. Pourquoi ? Laissez-moi vous expliquer, vos parents ou vos grands-parents, ça fait rêver : dans un bar… Dans la rue… Au ciné… Au service militaire, il y a une histoire… Mais un site de rencontre, j’ai du mal à m’imaginer racontant ma rencontre avec ma copine : « oui, sur Meetic, sur la photo je l’ai trouvé bonne, donc j’ai cliqué dessus », VOILA QUOI, c’est crétin !

Toutefois, si tu es une fille pas trop exigeante, un peu désespéré et vaccinée contre la connerie, je suis prêt à te rencontrer (on ne sait jamais après tout… )

____________________________________________________________________________________

Merci à ma copine qui n’existe pas encore

Merci à Dany Boon de m’avoir payé pour qu’il apparaisse dans mon article

Merci à Ado-rable qui va être content parce qu’on voit mes doigts (private-joke)

Merci à Jean-René d’avoir participé ainsi que coin coin et petibonomevert…

Merci à mes coupains et désolé =D

Merci à Mathmath pour la correction et la relecture, enfin une personne qui n’est pas illetrée.

Merci à… Bah à personne…

AH SI, et merci à moi qui suis si parfait MAIS célibataire, comme quoi… on a toujours un défaut

Publicités

2 réflexions sur “Introspection sur le célibat 2 : la vie de célibataire

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s