Introspection sur mes peurs

Je demande un P !!! (Prout) Je demande un E !!! (Euuuuh…) Je demande un U !!! (uuuuuuhuhuhu fait le cheval) Je demande un R !!! (Roooar !) P-E-U-R !!! PEUUUUR !!!! YOUHOU ! (Introduction de haut-vol) Oui, j’ai peur de tout ! Et vous voulez savoir l’une de mes plus grandes peurs ? Me retrouver déguisé en pompon boy devant tout le monde…

 

 

 

Oui, je dois vous confesser (fessée… pfffffffffffffrt !) j’ai peur de tout. Je suis un grand peureux. Un trouillard. Un poltron. Un pusillanime. Un pleutre. Un pétochard. Un tremblant (comme les vibros !). Un dégonflé. Une poule mouillée (et non une moule pouillée).

 

Bah quoi ? Faut bien illustrer nos propos non ?
Bah quoi ? Faut bien illustrer nos propos non ?

 

Appelez ça comme vous voulez, j’en ai rien à foutre, mais sachez que la peur est une réaction naturelle. C’est un instinct naturel visant à prendre ses jambes à son cou pour échapper à un danger imminent…

Démonstration : « HAAAAA j’ai peur ! » Hop, numéro de gymnaste. Parce que prendre ses jambes à son cou, ça rassure ! Donc si vous n’êtes pas souples… Bah vous êtes dans la merde. Comme les petits vieux, qui ne sont pas souples (sauf s’ils sont morts, 48 heures après, vous pouvez tout faire d’eux… Oui………… TOUT…). Pour un vieux, prendre ses jambes à son cou, c’est déjà pas facile, alors imaginez en plus avec leur déambulateur. De même si vous n’avez pas de jambes du tout ! Vous pouvez toujours prendre les roues du fauteuil à votre cou ! (Mouais, même si avoir des roux dans le cou, c’est suspect)

 

Heu, excusez-moi cher lecteur, mais j’ai quelque chose à régler. Deux secondes hein…

HE ! TOI !!!!!! TOI-LÀ !!! (A qui qu’il cause ?) A toi ! Dans la parenthèse ! (Moi ?) Oui toi ! Dis-donc, tu ne peux pas te taire un peu ? Parce que tes remarques sur les roux et les vieux, ce n’est franchement pas drôle ! (Ah bon ? Je trouvais ça marrant !) Ouais bah ça ne fait rire que toi !!! Donc t’arrêtes ! (Bon… Ok… Ok… J’arrête… Je rêve, le mec il parle à ses parenthèses là quand même… Ca devient grave.) T’ARRÊTES J’AI DIT ! TU TE TAIS ! PLUS DE PARENTHÈSES ! (…) Non mais ho… Et puis t’es qui d’abord pour t’incruster comme ça dans mes articles ??? (Bah je suis J ! Ton créateur !) Ho non, tu ne vas pas revenir me faire chier quand même ? (Bah si mon petit psy… Bon, tu le continues ton article ?) Pfffff…
Bon, cher lecteur, veuillez m’excuser. Revenons à nos moutons. (Moutons ? On va faire un méchoui ? COOL ! ) TA GUEULE !!!!!!

 

Je disais donc que j’ai peur de beaucoup de choses. Ne vous moquez pas. On a tous peur. Par exemple, on pourrait, BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!!!!! ………………………………………………… (Ouais… Le psy, en fait, essayer de faire peur par écrit, bah ça marche pas…) Rhooo, c’est bon, je n’ai pas besoin de tes conseils à toi… Mais je voulais montrer qu’on a tous peur de diverses situations.

Il ne faut pas confondre phobie et peur. La peur, c’est l’anxiété et la crainte, la phobie, c’est plutôt de ne plus pouvoir bouger devant un problème, tellement il nous paralyse (donc messieurs, en fonction de la phobie d’une femme, mettez un masque approprié si vous voulez la violer. Et je sais de quoi je parle… BAAAAAH j’suis une araignée ! Et hop, elle est tétanisée, elle a rien vu venir et vous pouvez la sauter) LA FEEEEEEERME J !!!! S’il te plaît, ARRETE !

 

 

 

 

Tiens, justement, par exemple, ma principale phobie, c’est sûrement les araignées, comme 40% de la population. Voir ce corps se déplacer, c’est berk. Pourtant, je le sais, les araignées sont petites, pour la plupart inoffensives pour l’Homme, elles régulent à merveille l’écosystème et elles croquent hyper bien sous la (dent) semelle. Pas de quoi fouetter un chat. (… Pourquoi tu veux fouetter des chats ? T’es fou ?)

Mais rien à y faire, je souffre d’arachnophobie. D’ailleurs, au passage, combien de fois a-t-on entendu « mais arrête, c’est pas la petite bête qui va manger la grosse » Phrase qui a le don de m’énerver (Dîtes cette phrase à un mec qu’a le SIDA, on verra ce qu’il répond ! La petite bête qui mange la grosse, mouhahaha ! Imbéciles… Les gens n’ont aucune logique.)

Certains spécialistes disent que cette peur vient de nos origines, nous aurions instauré dans notre espèce une phobie des araignées depuis des millénaires, parce qu’avant, elles étaient dangereuses pour l’Homme. Et cette phobie serait devenue générale et se serait transmise entre les générations (comme le SIDA) pour préserver la race humaine (ha non, pas comme le SIDA en fait… Sauf si des cons ont le SIDA. Là, ça protège la population contre les cons !)

 

 

Cher lecteur, excusez-moi à nouveau pendant 2 minutes…

J !!!!!! (Ouiiiii ???) Tais-toi, FRANCHEMENT, TAIS-TOI !!!! (Non ! Juste pour t’emmerder !) Mais t’es pas drôle, c’est vulgaire, méchant, ça ne fait rire que toi (faux, j’ai vu une petite vieille rigoler) Où ça ? (Là ! Au premier rang… A moins qu’elle est en train de s’étrangler… J’ai un doute d’un coup… Mémé ? ) J… Tu es en train de me pourrir mon article, tais-toi, TAIS-TOI ! (Tu sais bien que je vais continuer, juste pour te faire chier ! On va dire que je suis en quelque sorte ta parenthèse inattendue !) Je vais te péter ta gueule ! VAS-Y ! DIS-MOI OU TU ES ?! (En Italie-que…) ET TU TE CROIS DRÔLE ! Je te préviens, si tu continues, je casse les touches « ouverture » et « fermeture » de parenthèse !!!! Je t’aurais prévenu !!!! (M’en fous, je parlerais dans des crochets) C’est la même touche (……Ha ouais, merde…)

 

 

 

BREF !

 

J’ai une autre phobie, celle du vide. Comme beaucoup de gens. (Bizarre, t’es pas si grand que ça ?) Par exemple, pour faire de l’escalade. L’impression de chuter d’un moment à un autre. Se dire qu’on va mourir ! (y’en a certains à qui ça ne ferait pas du mal…) Nous ne sommes bien que quand nous avons nos appuis au sol, au plancher des vaches. (Moutons, chats, maintenant vaches, putain, tu veux ouvrir une ferme ou quoi ? RETROUVEZ LE PSY au prochain salon de l’agriculture ! Avec ses moutons, ses vaches, ses chats et lui : le cochon) Être en hauteur, c’est ne plus avoir le contrôle de ce que l’on pourrait faire ! Garder les pieds, au sol, c’est garder le contrôle de sa vie. Pouvoir fuir en cas de danger. (La peur du vide ? Pourtant le psy, tu es habitué au vide dans ta tête ?)……… Maman… MAMAAAAAN !!! Y’a une parenthèse qui m’embête !

 

 

 

Autre peur, non pas phobie, mais peur : la foule (sentimentaaaale, on a soif d´idéal, attirée par les étoiles, les voiles, que des choses pas commerciales, foule sentimentaaaaale) Se sentir oppressé, bloqué en cas de fuite, par la foule (qui nous traîne, nous entraîne, écrasés l´un contre l´autre, nous ne formons qu´un seul corps, et le flot sans effort, nous pousse, enchaînés l´un et l´autre, et nous laisse tous deux, épanouis, enivrés et heureux. JUKEBOX aujourd’hui) Problème, la foule est partout, dans les magasins, les parcs d’attraction, l’université, sur les marchés ! (et même dans ton cul !) D’ailleurs, j’ai une anecdote pour vous prouver que j’ai peur de la foule et que je ne m’y sens pas bien.

C’était à DisneyLand Paris, dans les magasins, vers 16 heures. Donc vers la sortie, là où tout le monde va se chercher un pseudo-souvenir matériel visant à renflouer en réalité les caisses du parc. Le magasin était bondé (et certains bandaient : pratique pour se frotter contre les filles, elles ne se rendent comptent de rien)(J’aime bien cet instant : le psy est en train de s’énerver et il n’ose pas me râler dessus car sinon il passera pour un crétin) … DOOONC, le magasin était plein (comme tonton Lionel) et je regardais comme un crétin un truc de porte-clés, tentant de trouver la lettre J (en mon hommage). Et soudain (surgiiit face au vent), une grosse madame se plaça devant moi. Et une autre personne se mit à me pousser vers elle. Je fus pris en sandwich. (Tu faisais la saucisse ou pas ?) Je ne pouvais plus bouger ! Donc, je me suis énervé, j’étais mal à l’aise. Et puis, bah j’ai frappé la madame. Un gros coup sur l’épaule. Sans pouvoir me retenir. (…………OUAAAAAH, ça c’est de l’anecdote !! Heureusement que tu nous l’as dit !) Elle s’est retournée, elle a parlé anglais, je lui ai tiré la gueule, j’ai pris mon J (ho oui prends moi) et je suis parti… Voilà… C’est tout. (Top du top des anecdotes hein !!)

(Porte clé de pédé non ? )
M’en fous, je l’ai eu mon porte-clé ! SALOPE !

En fait, j’ai peur des gens en général. J’ai du mal à parler en public, j’ai du mal à demander des choses à des inconnus, j’ai du mal à aller vers les gens pour quoi que ce soit, même si je vois quelqu’un au loin dans la rue, j’ose pas aller lui dire bonjour (d’un côté, quand on voit ta gueule)

J’ai aussi une autre peur… (ENCORE !!! Ho putain, la taffiole) C’est de devenir fou…………… (Hein ?) De commencer à parler à moi-même. De sortir de ce corps. D’entendre des voix. D’entendre des choses qui ne m’appartiennent pas. De ne pas reconnaître les gens. De ne pas se souvenir d’évènement. De visages. D’oublier tout. De ne plus exister. (Bah tiens, raison de plus pour que je t’emmerde)

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!!

A part ça ? Tout va bien ؟

_____________________________________________________________________________________

Notes du pleutre :

Et voilà, comme initialement prévu, et pour ceux qui se demande « pourquoi initialement » rendez-vous sur l’article HS précédent, j’ai fait un article sur la peur, initialement prévu donc. Je devais parler de la peur en général, avec les différents types, mais au vu des circonstances, je ne pouvais pas, donc je me suis centrer sur mes propres peurs. Un article sur les peurs, de façon plus générale arrivera sûrement dans les prochains mois !

Je m’excuse aussi pour les interventions de cet imbécile de J (et, j’suis toujours là hein !) Et malheureusement, je crains qu’il ne revienne nous faire chier… (hinhinhinhin)

Les dessins sont de moi

Je tiens aussi à vous dire que pour cet article, j’ai dépassé une de mes propres peurs. Ca paraît tout bête, mais dans le carnet, en haut d’article, je souhaitais voir une araignée. Et j’ai tapé araignée dans google image… Amis arachnophobien, ne faîtes jamais, JAMAIS, ça ! J’ai mis 5 minutes à ouvrir, fermer, ouvrir, fermer la page pour voir quelle araignée serait le mieux dans le carnet. C’est juste, HORRIBLE !

Merci à coupain Sen pour sa précieuse relecture !

Merci à Sully de Monstres et compagnie pour le carnet

Merci à l’araignée

Merci à Frédéric Lopez de m’avoir invité dans la parenthèse inattendue (non en fait il n’y a jamais mis les pieds. C’EST UN MONTAGE ! Z’aviez pas vu hein ?)

Merci à mon porte clé Mickey

Merci au chat, à la vache et au mouton

Merci à moi de n’avoir pas frappé J (nanananèreuh !)

ET SURTOUT MERCI A VOUS MES LAPINOUS !!!!! PARTAGEZ ET COMMENTEZ L’ARTICLE !!!! CA ME FAIT ZIZIR !!!! JE VOUS AIME ! (oui, mais eux, ils ne t’aiment pas)

Publicités

3 réflexions sur “Introspection sur mes peurs

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s