Introspection sur le célibat 6 : Anaïs

Vous vous souvenez de « introspection sur le célibat 1 », où je faisais la liste de ma copine idéale ? Et bien, pour dire vrai, sur cette liste de course de l’amoooour (avec 4 « o »), un produit correspondait à 100% à mes attentes. Et ce n’était pas un produit Carrefour marques repères discount à -75%.

 

 

Si vous ne vous souvenez pas de cette liste, je vous invite à la survoler ou la lire ici :

Introspection sur le célibat : la copine idéale

 

 

Elle s’appelait Anaïs. (aiiiime les suuuucetteuuuuhs, les sucettes à l’anis) Sa peau mâte illuminait son visage, centré sur son sourire merveilleux. Ses yeux de braises rayonnaient de sagesse devant l’immense beauté de ses pupilles qui renvoyaient l’image de son âme, douce, calme, drôle et sereine. Des cheveux mi-longs bruns tirés en arrière, de belles formes et un cul de salope qu’on a envie de tirer par derrière. (Vous pensiez vraiment que j’étais capable d’être romantique et poétique ? Pffff, bande d’andouillette)

Comme dessinée par les dieux, comme dessinée pour un dieu : moi. Elle m’était destinée, elle était belle, elle était sublime. Toutes les couleurs de la méditerranée se reflétaient sur sa chair, d’un père espagnol et d’une mère chti. Et en effet, on voyait super bien son coté chti.

d'un père espagnol et d'une mère chtit...
d’un père espagnol et d’une mère chtit…

Elle était parfaite. Et autant vous dire que je n’étais pas indifférent à son charme.

« J’ai encore rêvé d’elle ! Ho oui, you touch my tralala…

Elle est, vraiment très belle, c’est mieux, elle est faite pour moi.

Tout en douceur, juste pour mon BIP. Je l’ai rêvée si fort.

Que les draps s’en souviennent. Je dormais dans son corps, bercé par ses « oh oui, oh oui, t’es trop bon, t’es grandiose, c’est toi le plus fort, HOOO OUIIIIIII, MAIS VOUS ÊTES COMBIEN EN MOI POUR RESSENTIR CA ??? ».

 

 
Donc j’ai fait le premier pas, pour une fois, on a parlé ensemble (enfin, elle a parlé, non, pour être plus précis, j’ai bafouillé) durant plusieurs heures, plusieurs jours. On avait vraiment un très très bon contact. Et un midi comme ça, elle m’expliquait que sa copine dormait chez elle pour quelques jours. Moi tout curieux, je lui ai demandé si c’était sa meilleure amie. Là elle me dit non… Alors là, consternation. Je dirais même plus, questionnement intérieur à moi-même. Diantre. Fichtre. Donc je lui demande si c’est copine-copine ou copine amie ! Et là elle me répond que c’est copine copine…

 

 

Réaction ?

Et là… Là… Comment vous dire ça tout en restant poli… Là… Dans le jargon masculin on appelle ça avoir les boules. Au sens propre du terme. On a l’impression que quelqu’un nous les prend et nous les remonte d’un coup. Non seulement d’apprendre que la fille que tu as le plus en vue en ce moment est en couple, mais aussi et SURTOUT d’apprendre… Qu’elle est gouine !!! C’est… T’as l’impression… En fait… Comment dire. Tu… Oui… Non…. Mais… Bah…. C’est que… Fantasmes ? Non… Non… Noooooon… Salope ? HOOOO hohohoho, oui… Toi grosse merde ? Aussi. Beaucoup. Les boules, gros con… Débandant ? Non pas tant que ça… Tu… En fait… c’est comme si tu achetais un paquet des fraises tagada et que dedans tu as de la réglisse. J’aime pas la réglisse.  Vous voyez la métaphore ? Non ? C’est comme si tu veux jouer à Pokémon et que tu te retrouves avec Tétris, c’est comme si tu souhaites aller en boîte et que c’est une boîte gay, non, mauvais exemple… C’est comme si… Comme si tout ce que tu désirais s’effondre et s’écroule VIE DE MERDE !!! MAIS QUEL GÂCHIS DE LA NATURE !!! POURQUOI !?? POURQUOIIIII ???????
Non, mais il faut me comprendre, c’est frustrant ! Le pire c’est la seule chose que j’ai réussi à dire… C’est «  Ah c’est bien ça ! »………………………… C’est bien ??? Qu’une fille bouffe des chattes (sans être chinoise), c’est bien ??? OK, ça nous fait un truc en commun, mais franchement !!!! Ca fait mec coincé qui veut dire « ah bah si vous avez besoin d’un coin-coin pensez à moi ! » Elle m’a regardé, on a continué à parler, et puis au fil des jours, on s’est un peu éloigné…

COIN COIN
COIN COIN

A ce moment j’ai réfléchi à plusieurs solutions pour m’en sortir.
Au départ, vu qu’elle est homosexuelle, j’ai songé à le devenir moi aussi pour qu’on puisse sortir ensemble, entre homo ! Avant de me rendre compte que c’était complètement con.

J’ai songé à tuer sa copine aussi. Mais se battre avec une lesbienne, c’est dangereux quand même.

J’ai songé à me suicider. Noooon, je déconne…………… HEIN ??? QUI A DIT « hooo zut » ??????

Et devant tant de haine, tant de colère, j’ai déversé mes pulsions de colère sur une fourmi qui passait par là. CRAK. Je l’ai écrasé. Avec ma chaussure. Je n’ai pas de pitié ! Faut pas me chercher moi ! FAITES GAFFE !!!

 

 

 

 

Non mais, qu’Anaïs se rassure, j’aurais pu mal réagir ! J’aurais pu être comme d’autres cons… D’ailleurs, voici le top 5 des réactions à la con que j’aurais pu avoir…

 

  • N° 5 : « Ha ? C’est bien ça ? »

Une phrase, que j’ai dit, et qui peut très bien passer, surtout devant un curé. Ou devant le père de la jeune femme. MOUHAHAHA ! « Votre fille bouffe des chattes ? Comme vous monsieur ? Ha, c’est bien ça ! »

 

  • N° 4 : « Ha ? Désolé mamzell, bonne journée »

Phrase très rare, qui a le même effet qu’un bol de Ricoré, (avec mon ami Ricoré, lalalala), pour la journée. Tu avales, tu digères et t’as mal au ventre. En gros, t’as les boules, t’as les glandes, t’as les crottes de nez qui pendent (une phrase qu’on disait souvent en primaire… Il y a longtemps… Dans le temps… Là où les filles voulaient un prince charmant… Et où les garçons voulaient UN BALLON, UN BALLON !!!! Même si encore aujourd’hui les garçons veulent toujours DES BALLONS DES BALLONS !!)

 

Remarquez que je ne sais pas dessiner les ballons
Les joueurs de foot ont choisi les 2

  • N°3 : le drôle pas drôle

Ce mec se croit drôle et sort « Si vous avez besoin d’aide, héhéhé, je suis là ! » concernant l’acte sexuel… OUI JE SAIS je l’ai dit plusieurs fois dans cette article, mais dans ma bouche c’est drôle.
Ainsi donc de ce fait, le gars propose son aide à deux filles dans un acte sexuel… Désolé, mais prenons une fille hétéro (par devant ou par derrière, c’est vous qui voyez) à qui on demande si elle est en couple… Si elle répond oui… Le gars… Il ne va pas demander si elle a besoin d’aide !!!! Sauf si le copain de la nana a un micro pénis, et encore, faut le savoir !

Et même, admettons que la fille homosexuelle réponde oui ! Comment le gars va réagir ? « Youhouhouhoupi, tralala, avec vous deux en même temps, je vais faire ma livraison de spermatozoïdes pour les 3 mois à venir ??? » (Yeah, i’m poétique lover qui fait des phrases de ouf de malade qui sont poétiques, t’aaaas vu ?) NON ! Le gars va se dégonfler ! LIKE A BALLON DE BAUDRUCHE !!! Et il va repartir la queue entre les jambes ! C’EST TOUT ! Parce que c’est une taffiole !!! VOILA !!!! LIKE A BALLON, BALLON DE BAUDRUCHE !!! Et même si on le pompe, ça va pas se regonfler !

  • N° 2 : Le chouquin de base

« Ouais, t’es jamais tombée sur un vrai mec, c’pour ça. Ouaiis, mais les meccs c’est mieux, je vais te faire découvrir ce que c’est que baiseeeeeer !!!» Là elle risque de vous répondre : Bah mon gars ? T’attends quoi pour devenir homo ?  «Ouais, tss une fille c’est rien, un mec c’est mieux ! Parce qu’une fille n’a pas de teub, elle n’a que des nichons, et pénétrer avec des nichons, bah c’est pas faaacile, t’aaaas vu ? »
Ou mieux : « sale gouine de merde, espèce de saaaaalope » Parce qu’il faut le comprendre, elle fait l’amour, mais pas avec lui ! « ptite pute, heuu… dégueulasse, tu m’dégoutes » Elle le dégoute, mais ce mec changerait rapidement d’avis si elle acceptait… Ha là là… La bipolarité des hommes.

  • N°1 : la technique de James le psychopathe.

« RIIIIIIEN A FOUTRE QUE TU SOIS GOUINE !!!!!! JE VAIS TE METTRE DANS UNE CAGE, avec des CANICHES et des OURS !!! Et on va dessiner MARIO BROS sur ton corps avec des FRAISES TAGADADA et on va te prendre en PHOTO, par devant, par derrière, et après, et après, bah y’a les frères Bogdanov qui vont venir !!! POUR MONTRER LEUR P…. PLANETE ! »

Oui, ce paragraphe ne veut rien dire…

AINSI, Anaïs a eu de la chance de tomber sur quelqu’un comme moi !……… Même si je ne peux pas en dire de même du coup… Ha là là, l’amour fait souffrir… (Surtout avec une sodomie…)

A part ça ? Tout va bien ؟ !

______________________________________________________________________________________

Note du frustré de la life :

Avant d’entamer les remerciements, je tiens à préciser que cette histoire est ENTIÈREMENT vraie !!! Sauf pour le prénom, je l’ai changé.

 

Merci à Rubis Stranger pour une partie des réactions possibles !!! MERCI MA CHOUCHOUTE !!!! (non, en réalité ce n’est pas elle ma chouchoute, mais c’est juste pour éviter qu’elle me fasse la tête)

 

Merci à Anaïs !

Merci au canard !

Merci au ballon, BALLON !!!

Merci à moi d’avoir fait un siii joli carnet en haut du texte. Sans mentir, je pense que c’est l’un des plus beaux !!!

Merci à coupain Sen pour la correction et pour l’autre chose (il comprendra cette chose ^^ Merci mon coupain !)

 

ET SURTOUT MERCI A VOUUUUUS d’être toujours aussi nombreux à me suivre et à me lire !
N’oubliez pas de commenter (ça me fait toujours zizir) et de partager cet article via les réseaux sociaux ! MERCI !!!

 

 

 

Et pensez à me rejoindre !

Mon facebook : Le psy, à part ça tout va bien

Mon twitter : monsieur_le_psy

 

Publicités

3 réflexions sur “Introspection sur le célibat 6 : Anaïs

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s