Introspection sur les Shaka Ponk

Connaissez-vous cette folie envahissante, provoquant en votre vous-intérieur une attirance acoustique pour un groupe de musique, qui vous fait bouger la tête, secouer le pied et hurler en soirée lorsqu’une de ses chansons passe : « C’EEEEEST MA CHAAAANSON !!!!! » ?…. Moi oui. Et pour moi, c’est les Shaka Ponk.

Je souhaite vous parler dans cette introspection des Shaka Ponk pour la simple et bonne raison que j’ignore totalement pourquoi je n’écoute que ce groupe. Le matin, je me réveille avec Shaka Ponk (« Run, run, run » pour être précis), dans la voiture, je mets Shaka Ponk, quand je siffle, c’est du Shaka Ponk, quand j’écris un article de ce genre, j’écoute Shaka Ponk (En ce moment même où je rédige ces lignes, c’est « Hombre que soy ») BREEEEF !!!!!! J’en ai marre. Ras le bol. Ras le cul. Mais pourquoi suis-je attiré par ce groupe ? Introspection.

Faut que j'arrête de me dessiner en gros plan... Ca élargit mon nez.
Faut que j’arrête de me dessiner en gros plan… Ca élargit mon nez.

Introduction

Pour ceux ne connaissant pas Shaka Ponk, levez-vous, ceux qui connaissent, restez assis. Maintenant, une scie horizontale va passer pour TOUS VOUS DÉCAPITER BANDE D’INCULTE !!!! VOUS N’ÊTES QU’UNE BANDE DE CAMÉLÉON DALTONIEN !!!! Et être caméléon ET daltonien, la vie de tous les jours n’est pas facile…

Bwef, bwef.

Je vais vous expliquer un peu ce que c’est Shaka Ponk.

Shaka Ponk, c’est un groupe FRANÇAIS (cocorico) de musique d’électro-rock-qui-déchire-ta-mère-par-les-bigoudis-tellement-que-tu-kiffotes-like-a-little-crazy-monkey (ne cherchez pas la définition de cette définition, ça ne sert à rien). Connu surtout pour My name is Stain (mon nom est Tâche), Let’s Bang (baisons), I’m Picky (je suis difficile à satisfaire) ou plus récemment Sexball (couilles) ………………… Oui, les titres donnent envie.

Présentation du groupe

Le groupe est composé de sept membres (Comme les nains de blanche neige).

  • Frah (François Charon dans la vie courante….. Oui, les surnoms ont des bienfaits) qui chante, il fait quelques instruments, et tout et tout… Un barbu portant souvent un chapeau, avec des tresses sur les côtés du visage, façon gamine qui court et qui se casse la gueule façon petite maison dans la prairie. Et avec plein de tatouages que… Diantre. Il est habillé ou est-ce des tatouages ?
  • Sam ! Samaha Sam ! Sam qui, en théorie ne boit pas puisqu’elle conduit, mais elle est juste ivre de ses fans tellement elle est gentille, tendre et généreuse (aussi bien mentalement que physiquement.) Une jolie métisse, assez maigre, avec des tresses comme Frah, parce qu’elle aussi aime courir dans les champs (toute nue), des lunettes de soleil tellement elle s’auto-illumine par son talent et une coupe affro noire…. Bref, elle ressemble à un coton-tige africain… Et le coton-tige africain, c’est mon fantasme.
Sam et le coton-tige africain !!
Sam et le coton-tige africain !!
  • Mandris, le bassiste du groupe est soooo rock’n roll : Normand (soooo rock’n roll, deux sept représente !), il a les cheveux longs, une barbe permettant de sauvegarder une espèce très rare de poux microscopiques se nourrissant au Vivelle Dop (Soooo rock’n roll), il joue de la basse en secouant ses poils (sooooo rock’n roll) et sur sa page facebook c’est marqué qu’il est marié à Barbie supremezombie (soooooooooo bizarre)
  • CC (alias Cyril), le guitariste du groupe. Il a un bouc, le cheveu lisse et du eye liner, bon dieu, je kifferais avoir un grand-père comme lui.
  • Steve, frère de Mandris, qui fait du clavier et du samples. Pour le définir, c’est très simple : Hagrid de Harry Potter avec un kilt écossais. (TOUT VA BIEN !!!)
  • Ion à la batterie, qui fait le même bruit qu’une voiture qui passe très vite : IIIIIIIIIIIIIIIIION. Le cheveu rebelle et, comme moi, des poils de cul au menton. Et c’est très beau.
  • Et le dernier membre du groupe : Goz, le singe virtuel………………. Oui, je sais, la première fois que j’ai lu le wikipédia des Shakas, j’ai rigolé, je cite : « Actuellement composé de six membres et d’un singe virtuel » What else ?

Plus sérieusement, ce singe virtuel, Goz, est un singe tatoué, percé, pervers, avec des plumes sur le crâne… Un australopithèque indien qui a abusé de la gouache et de la drogue…. SOOOOOOOOOOO ROCK’N ROLL !

Les Shaka sur scène, c’est quoi ?

Et je pense que c’est pour ça que moi, et tous les autres crazy monkeys, nous aimons les Shaka Ponk. Leurs différences qui font leur force. Un condensé de folie et d’imaginaire au service d’un talent auditif et visuel, d’une puissance scénique et d’une incroyable proximité avec leurs fans. Un pur régal pour tous nos sens, nos sentiments, retournant nos tripes, bougeant nos corps et réunissant des générations, des individus et des personnalités toutes les plus différentes les unes que les autres. Bref, les Shaka ont trouvé la recette idéale pour faire des méga-partouzes.

Goz aime la peinture
Goz aime la peinture

Certes, là, je vous dis ça et je vais vous le prouver en vous parlant de Shaka sur scène.

Les Shaka Ponk, sur scène, c’est un mélange de visuel et de musique.

Tout l’univers de Shaka Ponk est empli d’un univers virtuel dont Goz, le chimpanzé sosie de ta grand-mère, est le dieu. (Putain, le sosie de ta grand-mère est le dieu de Microsoft, ça fout les chocottes quand même !!!!) Un univers mélangeant steampunk (un rétro futurisme si vous préférez…. Et si vous ne préférez pas : des engrenages qui font tchou tchou qui décollent des gros vaisseaux qui font pouet pouet… C’est bon, vous comprenez là ? Faut vraiment tout vous dire, pfff…..), futurisme, flashy, parfois un peu de morbide. Juste magnifique. Chaque musique chantée est accompagnée en arrière de la scène par des projections de cet univers. Chaque clip est travaillé, chaque musique est étudiée, chaque poil de cul du menton de Ion le batteur est en réalité une antenne wifi reliée à ces projections sur toile, pour être au même tempo et dans le bon rythme. SOOOOOOOOO Rock’n roll. Et vous voulez savoir le meilleur ? Ce sont les Shaka Ponk eux-mêmes qui créent ces images (ainsi que leur clip).

Les Shaka ont une monkey TV, regardez sur le web, où un caméraman les filme sur scène. Des caméras disposées sur les micros de Frah et Sam permettent également de suivre cette télé pour fans. Vous y verrez tout l’univers complet, c’est impressionnant. Toutes ces images récoltées permettent ensuite de créer d’autres images pour la scène ou les clips… Et à faire chier TF1 avec toutes ces images bien meilleures que Secret Story.

Il est bon également de noter que, sur scène, Frah s’éclate avec son jeu favori : sauter dans le public… A quand un concert de Shaka Ponk en maison de retraite ? Ou dans un institut spécialisé pour les manchots ? (Pauvre Frah…)

manchot et Frah
manchot et Frah

Les musiques

Parlons à présent des musiques. Des musiques qui bougent et chantées en anglais, en espagnol et en espéranto (vous savez, l’espéranto, la langue universelle qu’est pas du tout universelle puisque personne ne parle cette langue universelle qui ne l’est pas ?)… Et très peu de français. C’est un peu mon seul point noir sur ce merveilleux groupe. Et pourtant d’un sens, avec tous les gens portant un suppositoire taille XXL dans leur derch’ et donc, par voie (voie, suppo, pfffffrrrt, Vanne pourrie !) par voie de conséquence, sont coincés du cul, je pense qu’il vaut mieux qu’ils évitent de chanter en français, au risque de ne plus entendre leur musique sur nos radios.

Je vais prendre quelques paroles pour les psychanalyser.

Commençons avec Let’s Bang.

(Pour aller plus vite et éviter que cet article fasse 3 kilomètres, je ne vais mettre que les traductions et uniquement des petits bouts. Mais je vous invite vivement à lire les paroles en ENTIER !)

Dessin réalisé par Pseudo-mew
Dessin réalisé par Pseudo-mew

Premier couplet, pas tout à fait au début :

« Tu es la seule que j’aime
Je veux partager mon histoire ce soir
Big mama tu es mon genre »

Appeler une prétendante Big mama………… Je ne sais pas si c’est très, très secure. Appeler Big mama une fille en soirée, c’est comme manger un mentos avant de boire du coca. Comme prendre du viagra quand on est célibataire (bonjour les ampoules aux mains le lendemain). Comme jouer à la courte paille avec différentes mèches de dynamites allumées. C’EST DANGEREUX et ça signe directement votre arrêt de mort.
« Donne-moi un peu de ton temps précieux
Hé, tu es la seule que j’aime
Je veux partager ton amour ce soir
Je veux fumer ta chose spéciale »

Une pipe en fait. Fumer la chose spéciale, c’est une pipe. Et si ça fume c’est que vous y allez trop fort.
 « Baisons, baisons, baisons… »

Sans commentaire.

Continuons avec plus de poésie un peu plus loin.

« Tu dois secouer ce cul
Si tu veux avoir le mien »

HOOO LE CHANTAGE !!! « Si tu veux avoir des bonbons, monte dans la camionnette » C’est pareil !!!!!…… Après ce n’est peut-être pas forcément sexuel. Ca se trouve ils parlent juste d’une séance de fitness. BOUGE TON GROS CUL !!!!… D’où le Big mama !

 « C’est bientôt le moment idéal
Je semble être plus léger
Tu veux accrocher, veux accrocher
Alors danse et
Baisons, baisons, baisons, baisons, baisons
La danse s’accouple et je perds la tête.
Yeah! Yeah! Yeah!
Tu as mon cul avec style, intervenant pour régler un problème

Yeah! Yeah! Yeah!
Je veux être vilain et ne pas douter
Yeah! Yeah! Yeah!
Les garçons sur l’arc-en-ciel sont juste ce que je veux
Yeah! Yeah! Yeah! »

Bon… S’accrocher, péter et être plus léger, le cul qui règle les problèmes, le vilain méchant qui veut la fessée, jusque là, je ne disais rien……… Mais les garçons sur l’arc-en-ciel… Ouah la vache ! Ils fument quoi ? Avec des petits poneys qui volent autour, non ?

Passons à une autre chanson, « I’m Picky »

«  Hey mec, ça ne va pas marcher
Ça n’a rien à voir avec toi
Je suis désolé, c’est de ma faute, le fait est que : je suis difficile !

Je suis difficile et je rends toutes les filles folles
Je les rend folles parce que je suis sexy
Elles me disent sexy parce que je suis canon, attrape mon nœud »

Premières paroles. On apprend que le chanteur, ou le personnage de la chanson, est un incroyable vantard qui se la pète. Il pense que toutes les filles sont à ses pieds. Non pas parce qu’il a les nouvelles Nike à la mode incrustée de diamant, HAAAAA T’AS DE BEAUX PIEDS, non, mais parce qu’il est fainéant. Ho, j’suis un flemmard, donc les filles m’aiment et veulent… Veulent. QUOI ? Attraper mon nœud ? Comme dans les manèges avec les pompons ? Attrapez le Mickey !

Le reste de la chanson continent d’autres what the fuckisme comme cela :

« « le Trou Sacré de la Chérie », c’est ça le but »

« Peut-être que je suis trop bien pour toi
Ou peut-être tu ne me connais pas parce que tu ne sais rien
J’ai eu beaucoup de comics à lire sur le trône
Sois canon et on pourra faire connaissance »

Des paroles qui sont donc, assez bizarres, mais qui forment une bonne dérision (ou autodérision ?) de certains machos beaux gosses qui me saoulent.

Conclusion ?

Voilà pour quelques paroles, je vous rassure, elles sont loin d’être toutes comme ça ! Si vous avez le temps, je vous invite à lire celles de My name is Stain.

Il est maintenant temps de conclure ! Pourquoi suis-je fan des Shaka Ponk ?

Parce que c’est un mélange de folie. Tout simplement. Un groupe frais, qui bouge, avec des paroles complètement folles, un esprit général complètement aliéné et des personnalités démentes. Et donc, toute cette folie, ça m’offre plein de patient et je me remplis les poches. J’aime mon métier de psy.

A part ça ? LET’S BANG !!!!!!!! Tout va bien ؟

 ___________________________________________________________________________________

GROOOOOSSE note de fin du fan pour le gros zarticle

Et voilà un GROS zarticle sur les Shaka Ponk, et encore, je n’ai pas réussi à tout dire, je voulais psychanalyser plus de musiques… Je n’ai pas non plus parlé de leur palmarès… Donc désolé !
Quand je dis que je sui fan des Shaka, ce n’est pas une plaisanterie, je me rappelle même de ma première écoute : c’est une amie, que je surnomme plante flasque (allez savoir pourquoi), qui m’a fait écouter, de bonne heure le matin, en attendant le tram, My name is stain. Et j’ai tout de suite accroché. C’est fou la vie hein ? Vous vous en foutez totalement de ce que je dis en plus. Je suis sûr, plus personne ne lit ces lignes d’ailleurs. En fait, je peux dire les plus grosses absurdités, tout le monde s’en fout puisque plus personne ne lit. Alors l’aubergine creuse une tonnelle avec un rideau rose du lapin de ta belle sœur la pute. Et prout.

Et vous voulez savoir mes musiques préférées ? Let’s bang, Palabra me amor (super avec Bertrand Cantat), Run run run et Hombre que soy (je conseille à tout le monde de regarder le clip de cette dernière chanson que je viens de citer !!!! Mais pas en présence des parents. Bande de café au lait caillé)

Et puisque personne ne lit, je peux mettre mes sources :

You tube

Facebook, avec différents comptes des Shaka

Paroles-musiques

Mon amie (pfffff…. Un bien grand mot ça) pseudo-mew, grande bloggueuse de renom (bah oui, j’ai dit que plus personne ne lisait ces lignes. Donc j’en profite pour dire des absurdités.)

Wikipédia

Les dessins sont tous de moi

SAUF pour le dessin de Sam et de l’hippopotame, avec le lapin, qui a été réalisé par Pseudo-mew

Merci à mon coupain Sen pour la relecture. Et pour à Pseudo-mew pour les vérifications de véracité.

 

Le facebook des Shaka Ponk : Shaka Ponk

Leur chaîne Youtube : MisterGoz

Leur site internet : www.shakaponk.com/SHKPNK

Vivement leur nouvel album !

 
 

 

Merci à vous d’avoir lu jusqu’au bout (ou pas) !!!! Pensez à partager et à commenter mes petits lapinous psychopathes !!!!!!!

Publicités

12 réflexions sur “Introspection sur les Shaka Ponk

  1. Wow!Le meilleur article sur ce groupe que j’ais lu a ce jour. Tout ce que tu dis est vrai et en plus avec de l’humour continu comme ça! En plus je m’y reconnais vraiment!
    Bisous
    A et j’oubliais:SHAKA POWWWAAA!!!!!!!

    J'aime

  2. Combien la séance de psy? en effet je déprime au souvenir nostalgique des premiers concerts de petites salles ou j’étais derrière la rambarde. 20 concerts à mon actif et cet article illustre bien mon addiction salutaire.Foncez tous aux concerts…Le premier monkey de la Vienne.

    J'aime

    1. Ca te coutera un cookie !
      Tu étais aux tout premiers ???? Han la chance ! Après, je suis archi fan de l’univers visuel qui s’est, selon mon avis, considérablement développé dans le dernier concert, et rien que pour ça, je ne suis pas trop nostalgique.
      20 concerts ???? J’ai l’air débile avec mon unique concert d’eux xD Mais dès qu’ils sont dans ma région, je saute sur la billetterie

      Au plaisir et merci du commentaire le Monkey !

      J'aime

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s