Introspection : lettre à mon corps

carnetVous avez déjà pensé à parler à votre corps ?…………………………………………… Je vous laisse un peu de temps pour digérer cette question atypique et assez abrupte…………………. Non parce que personnellement j’ai énormément de choses à dire à cette enveloppe charnelle qui est timbrée… Enveloppe… Timbrée………. VANNE POURRIE !

Alors oui, je tiens à préciser avant que vous entamiez la lecture de la lettre : je tente de remporter le concours de vannes pourries ! Donc désolé ! Tiens, d’ailleurs, je vais dire ces mots dès maintenant, comme ça, cela ne posera pas de problèmes à la lecture : VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE ! VANNE POURRIE !…. Voilà. Ca, c’est fait.

psytoutou

 

Cher corps,

Je sais que tu as beaucoup de problèmes, de secrets. Que tu souffres de mes décisions et que tu en as marre de te faire taper au karaté et de ne rien de taper dans la vie de tous les jours. Mais surtout, je ne suis pas sans ignorer que tout en toi a un souci.

Main droite ! Commençons avec toi ! Je sais que tu ne cesses de te bagarrer avec main gauche ! Mais vos combats de pouces ne mèneront à rien ! Je vous demande de vous arrêter !……………….. (L’auteur de cet article vient de se rendre compte que tenter d’imiter Balladur par écrit… Et bah c’est pas possible en fait)
Tournez vous le pouce ! Arrêtez vos doigts d’honneur ! Je sais que main gauche n’est pas gentille avec toi main droite… Donc main gauche, cesse de te moquer de ta voisine ! Ce n’est pas sa faute si main droite s’est retrouvée, un matin, affublée d’une perruque, de vernis à ongle et de faux cils ! A vrai dire, désolé main droite, mais c’est de ma faute. Je suis droitier. Et je préfère une main féminine pour… Enfin… Bref… Désolé…

maintravesti

PIEDS ! Cessez donc de vous cacher sous mes draps ! Vous croyez que je ne vous remarque pas, à vous faire du vous-même à l’autre ! A vous jeter aux pieds de l’autre ! Et, alors que nous marchons, souvent, vous allez l’un vers l’autre, ce qui fait un croche patte et nous chutons ! OUI, j’ai compris votre petite danse : vous êtes amoureux !… Écoutez, moi je m’en foot, (oui, pour comprendre cette vanne faut être bilingue), je vous accorde la main… Enfin… Le pied l’un à l’autre. Mais s’il vous plaît. Pour quand vous faîtes crac-crac : faîtes gaffe, pieds droit, t’as des champignons. Alors protégez-vous les gars, mettez des chaussettes.

Mes abdos. Vous aussi je sais que vous cachez un lourd secret. Ne faîtes pas les innocents… Je sais pertinemment pourquoi vos tablettes de chocolat ne sont pas développées… Vous êtes diabétiques. Mais bon, on ne va pas casser du sucre sur votre dos pour ça !

Ho et en parlant du dos ! Mon petit bossu ! Pourquoi as-tu pris cette forme ? Pourquoi me fais-tu tant souffrir ? Avoir une bosse, ce n’est pas suffisant, faut aussi que ça soit bien droit ! Prends exemple sur ma bi… ma bi… ma bi… Mon biceps !!!

Tiens, en parlant de ça ! Ma bite, je sais qu’en ce moment ce n’est pas la fête du slip, mais si tu ne niques pas assez, c’est la faute au visage ! Donc plaints-toi à lui…
Parce que oui, visage… Tu dis toujours que l’amour est aveugle… Mais ce n’était pas pour autant que tu devais écrire « Je t’aime » en braille avec ton acné ! En plus tu as fait une faute, à la place du « t » tu as mis un « m »… T’es vraiment trop con.

chaùùîgnons aux pieds

Et mes oreilles… Je sais que, vous aussi, vous cachez un profond secret. Je sais que vous ne vouliez pas être sur ma tête. Ca se voit : vous essayez de vous barrez en vous décollant. Je connais votre rêve… Tantôt vous êtes rouges, tantôt jaune avec le cérumen… Et surtout vous n’arrêtez pas de siffler. C’est pourquoi je suis certains que vous souhaitez devenir arbitre de foot.

Mes cheveux, vous, je vous aime ! Car vous cachez un don : en effet, vous êtes les rois des jeux de cartes ! Car vous êtes toujours en bataille ! (Oui, cette vanne est tirée par les cheveux… D’ailleurs, c’est bien la seule partie de mon corps qui tire quelque chose en ce moment…)

Mon cœur… Ho… Mon cœur. Cœur… Cœur… Quand on prononce ton nom, c’est rigolo, on dirait qu’on vomit. Cœur ! « Chérie, je t’offre mon coeeeeeeur !!! »……… Bref.
MON CHER cœur, je voulais te remercier de battre. D’ailleurs à noël, je vais t’offrir une batte de baseball, pour que tu battes encore plus fort.

MON NEZ ! Ha mon nez ! Je dis souvent que tu es un nez Italien, avec une bosse et bien droit (comme mon dos, mon biceps et ma bite…), mais les autres ne disent pas la même chose… En effet, des enfants m’ont souvent demandé si je m’étais ramassé un ballon sur le nez pour avoir cette bosse… Si un insecte m’avait piqué l’intérieur de la narine… Mon pauvre, tu es martyrisé. Et en plus, je ne peux pas te déboucher à l’aide d’un mouchoir, car cet abruti de visage a fait poussé la lettre « I » en acné juste sur la narine droite. Donc voilà…

psy sans yeux
Mon grain de beauté sur mon épaule gauche, je voulais te remercier. Car on dit souvent que j’en ai un grain, mais jamais que je suis une beauté. Donc tu prouves que je suis les deux.

Mon index gauche. Je voudrais terminer l’article, donc peux-tu arrêter de squatter mon nez s’il te plaît, c’est pas facile pour écrire sinon.
D’ailleurs, mes doigts, je voulais dire que vous portez hyper bien vos noms. Que ce soit l’index, pour indiquer, l’auriculaire, pour gratouiller l’oreille, ou l’annulaire pour…

Mes fesses ! Je le sais, t’en as plein le cul. A force d’être toujours la face écrasée contre une chaise ou mon lit… C’est pourquoi, pour m’excuser, je t’offre un voyage à l’île de Ré………………

 psy qui se barre

Ainsi se termine sur cette petite touche de poésie ma lettre à toi, mon corps.

Veuillez agréer, madame, monsieur, l’assurance de mes sentiments les plus distingués. (……….. Madame, monsieur ??? Mais t’es con ou tu le fais exprès ?)

Signé : moi.

A part ça ? Tout va bien ؟

psymarredesoncorps

 

______________________________________________________________________________________

NOTE DU PROPRIÉTAIRE DES LIEUX

Je tiens à m’excuser pour ce texte absolument pitoyable et aux vannes absolument pourries !!!! Mais faut savoir qu’à l’écriture… J’étais plié en deux et mort de rire. Donc un article que j’ai pris énormément de plaisir à l’écrire ! Mais merdique, j’en suis conscient. Mais j’en suis fier…

Merci à :
mon corps !
Ma main droite !
Mes doigts !

Coupain Sen pour la correction habituelle et je l’en remercie énormément ! MERCI !
Et moi pour avoir ce corps de dieu. Mais un dieu qui a morflé… Bacchus…

ET LES LAPINOUS PSYCHOPATHES !!!! Pensez à commenter ce texte pour bien m’humilier, pensez à biiiiien partager à beaucoup beaucoup de monde ce texte absolument pourri pour m’humilier encore plus et donnez moi une bonne grosse note approchant de 0 (sur les petites étoiles) pour biiiien m’achever ! MOUHAHA !

Publicités

9 réflexions sur “Introspection : lettre à mon corps

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s