Être étudiant : le jeu vidéo ! [niveau 4]

carnet

Parfois, j’ai l’impression que les étudiants sont pris pour des cailloux. Oui. Des cailloux dans un lance-pierre géant… (J’ai fumé un de ces trucs pour l’intro de cet article!) Que les profs adooorent envoyer dans des murs. « Ho !!! Il a 8 de moyenne ! Vous pensez qu’il a les capacités nécessaires pour aller en médecine ? Mais bien sûr que ouiii ! CHARGER LE CAILLOU ! ON VISE ! ON TIRE ! ET PAAAAN !!! Sfiiiiiiiiut ! Splaf. » « Aïeuuuh !» « Ho merde ! On a fait un dommage collatéral les gars ! Hein ? NAN C’EST PAS NOUS !!! »


Et une fois dans le mur, les étudiants sont renommés par des numéros, dans des groupes nombreux. Ils sont ensuite fusillés de stylos Bic, de postillons de profs et de 0 pointés. Et se ramasser des pointes dans la gueule, ce n’est jamais agréable. Sauf si vous êtes fans d’acupuncture. Et se ramasser des postillons est également loin d’être agréable. Sauf si le prof se fait des bains de bouche avec de la pommade anti-acné, ce qui là peut être avantageux. Mais ça m’étonnerait.
Bref. Tout ceci pour dire que l’étudiant est presque dénué d’intentions propres, dépersonnalisé, exactement comme un personnage de jeu vidéo. Et justement, dans le prologue et le niveau 1 ainsi que dans les niveaux 2 et 3, nous avions commencé à développer l’histoire de Pat’, personnage de jeu vidéo, au travers de ses aventures, passant par son inscription, puis par les sorcières du CROUS, contrant l’invasion de nuisibles, et affrontant des dragons-profs… Et nous voici donc au niveau 4…

patenangrybird
Pat’ (le personnage que vous incarnez) en mode angry bird !

          Niveau 4 : Les services universitaires

(JE VIENS DE LE DIRE QUE C’EST LE NIVEAU 4, POURQUOI TU LE REPETES ! Pauv’ naze !!!)

Les étudiants ont différents droits. Comme le droit de fermer leur gueule sur les bancs des amphis. Mais ils ont surtout droit à des services proposés par le CROUS ou par l’université en elle-même. Autant vous dire que c’est pas du joli-joli. Dans ce niveau, Pat’ doit affronter 5 checkpoints.

  • Pour la première étape, Pat’ doit apprendre à ne pas être malade. On se lave les mains, on ne fait la bise, on ne tombe pas dans les escaliers, on ne va pas s’arracher les grosses vilaines dents du fond (J’ai l’impression de parler de mes secrétaires : grosses, vilaines et dans le fond du couloir), on ne se casse pas un membre, BREF, on devient aseptisé… Si j’avais un sous-fifre, je pense que je l’appellerais comme ça d’ailleurs, « Ptisé »… Comme ça, quand j’en aurais marre de lui, je lui dirais « ASSEZ PTISE ! » Bref. Pourquoi Pat’ ne doit pas être malade ? Parce que la smeno… Et la LMDE. En clair, parce que les mutuelles étudiantes qui ont la chouette idée de vous rembourser tard. Ce qui fait flipper ton banquier encore plus que quand il est face à des serviettes hygiéniques propres de sa femme pendant un trop gros bout de temps. Oui, être étudiant, comme dans un jeu vidéo, vous permet de gérer votre argent. Comme dans Zoo tycoon, Monopoly sur Wii ou « apprends à bien ranger ton porte-monnaie avec Hello kitty ! »

portemonnaieétudiant

  • Tant que nous parlons d’argent, regardons la deuxième étape de ce niveau : les bourses. OUI ! OUI ! Les boubourses ! Les boubourses à son étudiant ça, ouuuh elles sont belles les boubourses, venez-là que je vous touche les boubourses !……… Cette phrase est bizarre non ? Bien entendu, toucher dans le sens de percevoir ! D’avoir ! D’acquérir ! DE LES PRENDRE A PLEINES MAINS ! ET LES SERRER ! ET NE PLUS LES LACHER ! Jusqu’à ce qu’elles deviennent toutes bleues comme le cul d’un babouin ! Là encore, la question est : mais où est donc ornicar ? … Non, ce n’est pas ça que je voulais dire. La question est : Quand touche-t-on les boubourses ? Et là c’est le jeu du flipper ! Dès que la bouboulle arrive, métaphore des boubourses, PAF, ON L’ATTRAPE ! En essayant, quand on remplit sa demande de bourse en début d’année, d’avoir un maximum de points pour monter les échelons et ainsi, avoir plus de boubourses à toucher. Parce que plus on est haut dans l’échelle des boubourses, plus on en a… Même si beaucoup de couilles existent dans les boubourses : soit elles arrivent en retard, soit on les perçoit trop tard dans l’année, soit on se trompe dans la demande de bourse… Sans parler des parents qui pensent que tes 50 € de boubourses sont suffisantes… Désolé chers parents ! MAIS NON ! Mes boubourses ne me permettent pas d’avoir une rentrée d’argent suffisante #PhraseDeGigolo ! (oui je parle en hashtag maintenant, je fais mon jeune) Une fois les boubourses bien au chaud, on peut passer à l’étape suivante !
  • La troisième étape de ce quatrième niveau donc, concerne le suaps. Le service universitaire pour faire du sport… L’université met à disposition du matériel et propose différents cours (de sport bien entendu) pour nous faire suer. Avec des horaires en plein milieu de journée ! Ou tard le soir !! HOHOHO TELLEMENT INTELLIGENT ! Je ne peux malheureusement pas vous parler de cette étape… Puisque je ne me suis jamais inscrit au SUAPS… Pourquoi ?

psy et altere

Voilà pourquoi.

  • La quatrième étape est une épreuve de force. Votre petit perso doit affronter sa meilleure amie : la machine à café. Cette petite est capricieuse ! Comme le jeu de cooking mama (les références de malade que j’ai!), il faut doser ! Combien de susucre ? Quel café a le moins goût d’eau ? Et le café noisette est-il bon ? Et le cappuccino ? Et le lait ! C’est du lait de vache ou de poulet ? BREF ! Il faut apprendre à connaître la machine à café, il faut apprendre à la dompter. Sauf qu’avec elle, le coup de fouet, ce n’est pas le café en lui même qui vous le donne ! C’est vous qui devez le donner à la machine ! Puis tenter de la faire passer dans un cerceau ! Vous mettre LA TETE DANS SA GUEULE !!!!! Et vous la bloquer, comme un con.
  • Enfin… La cinquième étape… Et pas des moindres… J’ai nommé : le RU. Le restaurant universitaire. Dans ce RU, vous devrez faire face à un marathon ! Oui ! Au début, une masse grouillante d’étudiants et autres personnels de l’université se masseront à l’entrée, se bousculeront devant les plats et s’éterniseront sur les desserts. Votre mission, si vous l’acceptez, vous frayer un chemin là-dedans, de prendre un repas complet en faisant attention à biiiien prendre des desserts et entrée à 45ct et non à 60, de passer à la caisse, avec la caissière qui vous dit « haaaa bah vous n’avez plus d’argent sur votre carte Monéo » et qui vous oblige à tout recommencer. OUI ! La carte monéo est une carte bancaire d’étudiant, qu’il faut recharger… Avec 10, 20, 30 ou 40€… Il faut, par conséquent, savoir bien gérer son budget pour éviter de laisser des sousous dessus ! Ensuite vous devez prendre fourchettes, couteaux, verres, toujours en vous faisant bousculer, ne suuuuurtout pas laisser tomber votre verre, vous trouver une table avec le même nombre de place que vous êtes de gens et manger VITE ! Puisque les gens debout vous signaleront par des soupirs distrayants, qu’ils vous attendent ! Puis sortir, déposer son plateau et vouloir être le premier à ressortir !

manifestationestomac

Après avoir affronté tout ceci… Vous allez enfin affronter le boss final du niveau…. LES CUISINIERS DU CROUS !!! TADDAAADADADA !!!!!!! Les cuisiniers du crous vous prennent pour des lapins crétins, ils font des tests sur vous ! En effet, il semblerait qu’ils disposent d’un quota de perte. Voici différents exemples de…….. Choses, machines, trucs non identifiés que les cuisiniers veulent vous faire ingurgiter. Nous avons, pour commencer soft, la purée avec des strilles ! Lorsqu’ils vous mettent de la purée dans votre assiette, ils font des traits dessus…. Voilà, voilà…. Les steaks ! Ou comment défier la science : carbonisés à l’extérieur, rouge vermillon à l’intérieur ! Les mélanges bizarres aussi ! Comme proposer des rochers à la noix de coco… Accompagnés d’une sauce au chocolat au kir. Ou bien même les fraises au vin ! Oui, oui !!! Ou les entrées composées avec les plats de la veille. Vous y trouverez donc un savoureux mélange de saucisses knaky, de maquereaux, de maïs et de patates ! Et on oublie pas leur spécialité, leur arme finale et secrète : les œufs congelés ! Sûrement pondus par des poules complètement givrées !

OUIII ! Vous avez réussi à tout engloutir ? Alors vous pouvez désormais passer au niveau suivant !!!!

Mais ce ne sera qu’à l’article prochain !…… La suite, au prochain épisode…

Patannonceépisode5

[…]
[Sauvegarde de la partie en cours…]
[Partie sauvegardée… A part ça ? Tout va bien ؟]

Note de fin de l’ex-étudiant à l’université

Merci à ma Mimille pour quelques très bonnes idées !
Merci à Sen pour la relecture

Les textes et dessins sont de moi !

ET MERCI A VOUS POUR TOUT !

PARTAGEZ, COMMENTEZ ET NOTEZ L’ARTICLE !

Publicités

2 réflexions sur “Être étudiant : le jeu vidéo ! [niveau 4]

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s