Le résumé du mois : Août 2014

LE RESUME DU MOIS : Août 2014

 

Le mois d’Août, c’est quoi ?C’est le bruit des hiboux ! Aoûuuut, aoûttttt……… Voilà, voilà. Vanne pourrie, oui je sais.

Le mois d’août vient de se terminer. Et face à ce dernier, je n’ai qu’un truc à vous dire : wouah. Merci putain.
Vous avez été plus de 1330 personnes à venir visiter mon petit blog, c’est juste hallucinant pour moi !!! MERCI, MERCI, MERCI ! J’ai du mal à comprendre comment tous ces gens ont pu venir pour lire mes conneries. Vous êtes des grands malades.
Je tiens aussi à remercier Shakaddict, Mia de Trucs de blogueuse, Artemis t’enseigne l’humour et PietBulle. Merci à vous de m’avoir apporté autant de visibilités.
Je sais que tout cela n’est que éphémère, je sais pertinemment que tout va retomber d’ici quelques semaines et retrouver mes 500 visites habituelles. Mais je vous remercie tous. Voilà.
Bon, trêve de blablas et passons directement au contenu !

Au programme de cette sélection du mois d’août :

  • Des dessins parus dans les articles de ce mois
  • Des dessins parus sur Facebook
  • Deux articles inédits
  • Une question sur le divan

Un programme assez vide pour cette sélection, je m’en excuse, mais étant absent pour mes vacances, je n’ai pas fait beaucoup beaucoup de choses !!!. ON Y VA MES LAPINOUS PSYCHOPATHES !


Les dessins d’articles

BEAUCOUP d’articles au compteur pour ce mois-ci, grâce aux articles invités ! Nous avons donc neuf articles, dont :

Les liens des invités qui ont rédigé un article sur mon blog : Nino, Pseudo-mew, Artemis et Piet Bulle !

Le lien de mon article que j’ai rédigé pour le blog « trucs de blogueuse » : Comment se faire détester de ses lecteurs ? 

Et concernant les autres articles :

Je vous laisse cliquer sur le lien de l’article ou sur les images pour les voir en plus grandes !

Pas de dessins mais des schémas, peu originaux. Mais je vous conseille vivement cet article, j’en ai eu des très très bons retours.

 

 


 

Les dessins sur facebook !

J’ai réalisé un dessin seulement pendant ce mois :

cameleon daltonien

Je voulais en faire plus, j’ai d’autres idées, mais je n’ai pas pu. Tant pis !

 


 

Deux articles inédits

Les lapinous !
Au début du mois, j’ai rédigé deux articles sous forme d’un mini-format du nom de « Il était une courte fois » que j’ai proposé à un site internet d’humour, pour en faire une chronique bi-mensuelle. Mais bon, devant l’absence de réponse, je pense que je n’ai pas été retenu.
Je vous propose les deux articles. Dîtes-moi ce que vous en pensez et si vous aimez ou pas ! Bonne lecture.

Texte 1 : Le breton et ses trois chiens.

Il était une courte fois,
l’histoire d’un homme très malheureux qui n’aimait pas beaucoup son lieu d’habitation, parce que ce dernier ressemblait plus à des WC d’un festival qu’à un palace. Un Breton en fait. Si, les bretons vivent tous dans des WC de festivals. Si, si, je vous jure ! Et puis c’est mon histoire je fais ce que je veux d’abord ! Je n’aime pas les bretons, je n’aime pas les bretons, ce n’est pas ma faute. Si j’ai envie de mettre un breton malheureux j’en mets un ! TIENS, vous m’avez cherché ! Ce breton donc, était également noir. HAHA ! Double peine. QUOI ? Vous osez me traiter de raciste ? Si c’est comme ça : il était une courte fois l’histoire d’un breton noir, homo, handicapé, bossu, laid (de toute façon un breton beau ça n’a jamais existé) et qui n’aimait pas les galettes bretonnes. C’est tout de même bête de ne pas aimer le SEUL truc bon en Bretagne.
BREFOUILLE. Ce breton possédait trois chiens (Oui, je l’ai dit dans le titre, FAUT SUIVRE UN PEU!) Le premier était une petite bouledogue adorable du nom de Fifi. Le second était un vieux labrador moche unijambiste du nom de Fufu (Je n’ai jamais dit que j’étais doué pour trouver des noms). Et le troisième chien était sa femme que nous appellerons « Prénom » parce que je n’ai vraiment aucune idée de comment l’appeler. Et là vous allez me dire, « ouiiii, mais tout à l’heure, tu as dit que le breton était homo et là tu dis qu’il a une femme » J’ai dit qu’il avait une femme, j’ai jamais dit de quel sexe elle était… Non ? De toute manière nous allons laisser Prénom là où le breton l’a trouvé : sur un trottoir. Parce qu’elle ne nous est pas d’une grande utilité pour le moment…
Brefouille. Fifi n’était que très très peu gentille avec le breton. Elle mordait son maître et faisait pipi partout dans leur maison. Heureusement que leur maison était des WC d’un festival. Fufu, le labrador unijambiste était très affectueux. Il passait son temps à lécher le visage du breton, lui faire des câlins et tous les matins, il allait chercher le journal en sautillant sur sa seule papatte… Boing, boing.
Mais un jour, le breton fut en manque d’argent, puisque sa femme n’avait que trop peu de succès sur son trottoir. Il alla crier misère chez son voisin. Son voisin était un chinois, avec le cœur sur la main (c’est pour ça qu’il n’applaudissait jamais au risque de s’exploser une artère) qui tenait un restaurant. Le chinois fit au breton :
« -我很愿意帮助你与你的财务问题。给我你的狗对我的厨房之一,我会给你钱的回报 ! »
… Oui, si vous ne comprenez pas le chinois, fallait continuer vos études ! Bande d’illettrés ! … Bon, je suis gentil, je vous le traduis :
« -Ze veux bien t’aider bour tes broblèmeuhs finandiers. Donne-moi un de tes siens bour mes cuisineuhs, et je te donnerai de l’arzent en éssanze ! » (oui, j’imite très mal à l’écrit le chinois qui parle) Le breton lui répondit :
« -Quoi ? Me séparer d’un de mes toutous pour le mettre dans votre casserole ? JAMAIS !
-Ha mais nan, dans zune marmide, pas une caterole, sinon c’est drop petitheu ! »
Le breton s’en alla… Toutefois, sa femme Prénom était dans les parages et entendit cette conversation. Elle était avare et cupide. Dès que son mari fut parti, elle alla voir le chinois et lui fit :
« -Chinois ! Chinois ! Ô grand prince du nems et du samossa, n’écoute pas mon mari, je veux bien te donner notre chien le plus laid en échange d’une récompense ! Après tout, roulé en nems, on ne verra pas la tête du chien. Mais laisse-nous la plus jolie. »
Le chinois accepta. Prénom donna Fufu. Et s’en alla.
Fifi était désormais seule avec le breton et Prénom. Et la nuit même, sans la surveillance de Fufu désormais en petits morceaux entre deux baguettes, Fifi, affamée vu qu’elle n’avait plus de croquettes puisque le couple n’avait plus d’argent, mangea tout cru le breton et sa femme !

Moralité : Ce n’est pas le physique qui compte, la beauté intérieure est le maître mot, qu’importe à quoi tu ressembles. Bon, sauf quand tu es breton, parce que ça, ce n’est vraiment pas excusable.
FIN !

Texte 2 : Le destin du poulet grillé.

Il était une courte fois,

l’histoire fabuleuse d’un poulet dans une barquette Auchan, entouré de patates prêt à être réchauffé dans un micro-onde Samsung discount blanc… Et qui avait aussi l’option décongélation… Et un magnet « Picardie » sur le côté soutenant une liste de course… Et avec une tache de sauce tomate sur la vitre…. Bah oui, mais attendez, faut que vous puissiez super bien visualiser la scène quand même ! Je m’embête pas à raconter une histoire pour que vous imaginiez le poulet dans une barquette Carrefour, entouré de frites dans un micro-onde Bosch acheté à 116€50 sur internet, noir, avec un magnet Ile-De-France soutenant le bulletin de note du petit de la famille et où la vitre possède une tâche de chocolat et non de sauce tomate ! Et SURTOUT SANS OPTION DECONGELATION ! Les précisions sont importantes quand même ! Nous sommes face à la scène de crime d’un poulet grillé quand même, c’est important les détails pour l’enquête ! Bref. Revenons à nos moutons, NON, J’AI DIT QUE C’ETAIT UN POULET, FAUT ETRE PRECIS !

DONC ! ……. Revenons à notre poulet grillé dans une barquette Auchan et blablabla.

Notre poulet, mort et déplumé, avait vu sa vie défiler devant ses petits yeux de poulet depuis 2 jours maintenant avant d’arriver dans sa barquette. De sa sortie de l’œuf, à son premier ver, en passant par les moments où il avait abordé des jolies cocottes. Attention, je dis que c’est le poulet qui trouve que les cocottes sont jolies, ce n’est pas moi qui trouve des poules baisables. Je ne suis pas zoophile, attention. J’suis nécrophile, c’est pas pareil. Mais là n’est pas la question.

L’âme du poulet était donc en suspension à côté de la barquette, dans le micro-onde, se demandant ce qui s’était produit. Pourquoi avait-il été tué ? Enfin, ça on le sait, il n’était pas déplumé dans un micro-onde avec de la farce dans le cul pour faire un ping-pong. La question était plutôt : qui l’avait tué ?

Le fantôme du poulet sortit… Sorta… Sortit… Sorta. Attends. C’est un verbe du second groupe donc… Oui, bah deux secondes, je cherche mon Bescherelle, je ne sais plus où il… HA LE VOILA ! OUI, donc le fantôme du poulet sortit de son micro-onde. Et une force inhumaine l’aspira jusqu’au ciel. Jusqu’au PARADIS DES POULETS !!!!!! Notre poulet se trouva face à un ange. Un poulet sachant voler en fait… Cet ange lui fit :

«-Ho poulet ! Tu es ici pour ton jugement !

-Mon jugement ? Si je vais au paradis ou en enfer ?

-Oui ! Et tu vas… EN ENFER !!!!

-Bah pourquoi ??? Je n’ai rien fait de mal dans ma vie !!!!

-Oui, mais quitte à être un poulet grillé, autant l’être jusqu’au bout. Et en enfer c’est barbecue party avec Satan ce soir ! A TABLE ! »

Sur ce, l’ange sortit une broche, embrocha l’âme du poulet mort et l’emmena, accompagné d’une bouteille de pinard, en Enfer pour le manger avec ses potes Satan, diables et autres diablotins.

Moralité :

On peut écrire beaucoup de choses ou faire de grands discours sans n’avoir aucune moralité à formuler à la fin et se rendre compte qu’on a perdu notre temps en bavardages inutiles au lieu de mettre de l’action.

FIN !

 

 


 

Une question pour le divan.

Question de Lili :
La lecture de ton blog m’ayant fait trop rigoler, j’ai lâché mon choco dans mon bol plein d’eau. Y’a-t-il une possibilité de remboursement ?

Bonjour Lili ! Ta question posée sur mon divan m’interpelle énormément. Non pas parce que tu as lâché ton choco et que tu désires un remboursement. Non, loin de là, parce que désirer un remboursement de moi, HAHA, autant demander à un clodo du savon ou à un candidat de secret story un dictionnaire, tu auras la même réaction « BAAAAH J’EN AI PAS ! ». Non, tu ne seras pas remboursée.
Mais deux choses m’étonnent. La première de ces choses est le fait que tu boives un bol d’eau… Pourquoi un bol et non un verre ? Parce que tu as très soif ? Dans ce cas on se ressert de l’eau dans un verre ! Parce que personnellement, quand je prends un bol d’eau, c’est pour le donner à mon chien. Es-tu un chien Lili ? Ou un chat ? Ou un animal à poil qui marche à quatre pattes et qui voit la vie en croquette ? Dans ce cas, comment as-tu pu lire et écrire sur mon blog ? Es-tu un chien bionique ? Un chien intelligent ? Es-tu de ces Lassie, Rintintin et autres Idéfix ? Ou es-tu une humaine qui se prend pour un chien ? Es-tu dans une séance de Dog training sexuel ? (je n’invite pas les moins de 16 ans à chercher sur google ce que cela signifie)
Si oui : fais « wouaf » si non, fais « wouaf wouaf »
Le second truc qui m’a choqué est le suivant :……. Tu as rigolé en lisant mon blog………. Es-tu bourrée Lili ? Ton bol avait plus d’eau ou de pastis ? Es-tu sûr d’avoir posté cette question sur le bon blog ?
QUI ES-TU LILI ! Monsieur le chien qui est en Lili, peu importe par où tu es entré, je ne veux pas le savoir parce que ce sera dégueulasse, mais monsieur le chien, SORS DE LA ! ELLE EST BOURREE !!! Dans tous les sens du terme…

 

Merci à Lili pour sa question. Je précise que vous aussi vous pouvez m’envoyer vos question que je vais y répondre. J’en ai encore 2 à l’heure actuelle à traiter, mais pour manque de temps, je vais vous demander de patienter encore un peu. Mes excuses !

 


 

 

Et que nous réserve le mois de septembre ??…. Réponse, au prochain mois !

Publicités

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s