Mon invitée : Ophélie !

carnetComme tous les dimanches de ce mois-ci (non, ce n’est pas à Bamako, donc non, ce n’est pas le mariage), j’ai invité un blogueur que je surkiffe ! Les diiiimanches chez le psyyy c’est le jour des invités de Noël ! Aujourd’hui, je reçois donc une blogueuse de talent, qui raconte sa petite vie sur son blog. Elle a décidé de nous causer du traumatisme des repas de fin d’année… Ho là là, oui, quel traumatisme. Allez, c’est parti pour prendre des kilos rien qu’en lisant son article :


giphy

Ne cherchez pas de magie dans cet article, il n’y en aura pas (je suis absolument na-vrée, j’étais en rupture de rose et de paillettes).
Ah! J’ai entendu des grincements de dents ! Je le sais, je le sens, rien que le titre vous fait frémir. Mais les fêtes de fins d’années approchent et vous comme moi, vous n’échapperez pas à ce moment fatidique (si vous savez comment esquiver le truc, soyez pas radins et faites tourner vos astuces. Un peu de solidarité en ces périodes de fêtes, voyons!).
Noël et nouvel an, superbes prétextes pour réunir la tribu, plus communément appelée famille, plus ou moins au complet ! Les enfants, les parents, les grands parents, les oncles tantes et truc bidule, et machin truc…
Pour commencer, je ne sais pas si vos réunions de famille se font en petit ou grand comité. En ce qui me concerne, j’ai eu la « chance » *kof kof* d’être conviée à des repas de famille regroupant TOUTE LA FAMILLE (ou presque). Pour vous faire une petite idée, mon grand-père paternel est l’aîné d’une famille de 8 enfants… Voilà voilà, ça fait les 8 viocs (quoi le respect? ça se mange?), leur enfants, leurs petits et arrières petits enfants plus les cousins machin machin, on connaît. Toujours est-il que ça donnait des repas à 100-150 personnes ! Rien que ça, oui. Mise en situation: Ophé, 10 ans, cernée par des personnes plus ou moins âgées qui posent plein de questions ou qui font plein de réflexions:
« Oh, qu’est ce que tu as grandi! Tu as quel âge maintenant? Ça va à l’école? Qu’est ce que tu ressembles à ta maman! »
Ok, c’est bien gentil tout ça, mais t’es qui??? La première des choses à faire, c’est se présenter, non? Je veux dire, on ne se voit jamais !  J’ai 10 ans, ça veut dire que j’étais encore bébé (ou pas loin) quand tu m’as vu pour la dernière fois. Il est donc fort probable que je ne me souvienne pas de toi. Il faut tout leur apprendre, c’est dingue…
Pour compléter, les enfants de ces  personnes  inconnus faisaient bien en sorte de m’éviter (moi, mes frères et sœurs ainsi que mes cousins proches), comme si nous étions des espèces d’immondices (je n’ai jamais compris pourquoi). Bref, grosse ambiance sur fond de Claude François, de Gilbert Montagné et de Patrick Sébastien… (ami(e)s du bon goût bonsoir)
Je pense que c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à mépriser profondément le monde entier.
Mais le plus souvent, ces réunions se limitent à la famille proche: parents, grands-parents, oncles et tantes et cousins/cousines. Le strict minimum. Et déjà avec ça, c’est pesant. Le climat est faussement joyeux. Les faux sourires, les messes basses (on se croirait dans Desperate Housewives!) On ne se dit pas tout  mais on essaye de faire passer des messages plus ou moins implicitement.
– « Oh mais tu en as assez mangé! »
en te retirant le plat de pomme de terres au four des mains. Oui, apparemment tu es trop grosse au goût de tatie, la maniaque de la minceur. (j’ai 12 ans à cette époque et un peu d’embonpoint).
– On va te demander si tu as un « amoureux »
(ne pensez même pas à une amoureuse, l’homosexualité est une maladie selon mamie). Parce qu’à 19 ans quand même, il faut y penser, parce qu’il faudra que tu fondes une famille et que tu aies des enfants etc.
A toi, chère mamie catho conservatrice, qui aurait pu être de ceux qui polluent les rues avec  la Manif pour Tous et que je méprise tant, je te réponds que je n’en ai pas encore et que je veux avant tout me consacrer à mes études.
Dois-je préciser que l’amoureux, pour rentrer dans les clous, doit avoir fait un bac S et doit faire des études intéressantes? (médecine, droit etc) C’est pas super d’être petite fille de médecin, dites-moi? Trouver un bon parti qui va gagner beaucoup d’argent, avoir des enfants, s’en occuper et faire la popote. Bah quoi, c’est ça le rôle de la femme, non? … Une super ambiance, je vous dis.
Mais le moment qu’on aime par dessus tout (mes niveaux d’ironie et de cynisme sont au plus haut, je pense pas pouvoir faire mieux), c’est quand ce cher papy commence à parler politique/économie/société. Les sujets qu’il aborde? L’immigration, le chômage, toussa toussa. Parce que quand même, il n’y aurait pas tant de chômage s’il y avait moins d’immigrés ! Et puis les arabes et les noirs… voilà quoi.
Surtout vous embêtez pas, je suis métisse, j’ai des ami(e)s dont les parents sont issus de l’immigration, mais vos propos racistes ne m’atteignent pas du tout. J’A-DO-RE.
Il y a encore tellement de choses que je pourrais dire mais je pense que là c’est déjà pas mal. On dit que la famille c’est sacré, qu’il faut se serrer les coudes, s’aimer, se soutenir etc. Je ne suis pas totalement d’accord avec ça. Personne ne pourra m’obliger à apprécier des personnes avec une telle manière de penser, qu’ils soient de ma famille ou pas. J’assiste à ces repas par principe. Un moment qui devrait être agréable et convivial devient tendu et conflictuel. Ce n’est pas normal.
En tout cas, j’ose espérer que votre famille est plus cool que la mienne! Que vous allez passer de bonnes fêtes et que vous allez manger plein de bonnes choses ! Oui parce que, dans « repas de famille », il y a « famille » mais il y a aussi « REPASSSSS ». L’expression « manger pour oublier » prend alors tout son sens.
Comment ça, ça n’existe pas comme expression? Vraiment? Je l’ai inventé? Ok, ça marche, mais elle n’est pas libre de droits alors 😛
Allez, profitez bien!
Ophélie


Hooooooo que oui nous avons bien profité Ophélie, de ton texte en tout cas ! Merci beaucoup pour ta participation ma cocotte !!!! MERCIIIIIIIIIIII !!!! Mes lapinous psychopathes ! Dîtes-lui si vous aussi, comme moi, vous avez aimé ou pas son article et laissez ci-dessous un commentaire, ça lui fera plaisir ^^ ! Allez, soyez sympa avec mes invités quand même !
Je vous invite, non, je vous oblige à aller voir son magnifique blog où elle parle d’elle et à aller liker sa page Hellocoton et son compte twitter (@Tchok_late)

Le lien de son blog est ici :

http://opheduquotidien.wordpress.com/

Pour le prochain séquestré blogueur, je vous donne rendez-vous dimanche prochain à midi !
A part ça ? Tout va bien !

Et vous ?bannière noel invités

Ha oui, j’ai failli oublier ! Si vous aussi vous voulez poster un petit truc sur mon blog pour le jeudi 1er janvier 2015, c’est possible ! Il faut m’envoyer avant le 28 décembre (inclus) à l’adresse mail le-psy-officiel@live.fr votre création, que ce soit dessin, strip, article ou fan-art ! Au niveau du thème de votre création, c’est comme vous voulez, mais de préférence il faudrait que ça aborde le thème des fêtes de fin d’année, de la psychologie, des résolutions en 2015 ou bien du jour de l’an !  (évidement, si vous possédez un blog ou une page facebook, je noterai ce lien à la suite de votre création.)

Publicités

Une réflexion sur “Mon invitée : Ophélie !

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s