J’ai testé pour vous : les partouzes

carnetATTENTION, l’article suivant est réservé à un public dépucelé majeur. Merci de votre compréhension.

Bon, ok ! Je suis sûr que, à l’heure où vous lisez ces lignes, vous vous demandez soit, petit 1 : « mais pourquoi donc j’ai mes pouces de pieds qui ne font pas la même taille ? » ; soit, petit 2 : « mais que nous réserve monsieur le psy dans cet article au titre émoustillant, provocateur et mystérieux ?». Alors, je vais répondre à ces questions (bande de Julien Lepers). Pour le petit 1, allez tout de suite consulter, vous avez un cancer du mollet (c’est Doctissimo qui me le dit). Pour le petit 2, je vais vous raconter un petit peu comment j’en suis venu à vouloir faire ce test.

La genèse de l’article :

Tandis que je naviguais sur les eaux tumultueuses, profondes et parfois souvent très souvent ultra lubriques de l’internet, je suis tombé sur un article de blog nommé « j’ai testé pour vous : la tête à coiffer Raiponce »……. (Oui, oui, j’ai fait aussi à peu près la même tête que vous êtes en train de faire en ce moment. Une tête moche.) Ce blog, très sérieux, avait pour visée de tester les jouets des enfants. La blogueuse en question y ventait les mérites de cette tête à coiffer, en la détaillant à la manière d’un blog beauté, en mettant en avant les avantages, comme la matière de ce jouet ou la présence d’une multitude d’accessoires. Autant vous dire que cet article m’a donné un énorme fou-rire ! Non, je ne dénigre pas le travail de mes collègues blogueurs, mais franchement, il y a des limites… Une tête à coiffer Raiponce quoi… (vous devez vous demander quel est le lien entre une tête à coiffer Raiponce et une partouze, attendez, ça arrive !)

Du coup, j’ai eu une idée qui allait faire l’effet d’une bombe.

effet d'une bombe

J’ai dit à ma copine qui était à côté de moi « HO !!! Je vais faire pareil, sauf qu’à la place de faire une tête à coiffer Raiponce, je vais faire un test de blogueur sur les poupées gonflables ! »……… Elle m’a regardé……… Et elle m’a dit « tu ne crois quand même pas que je vais t’acheter une poupée gonflable pour un de tes articles ? Je préfère encore faire une partouze que de te voir t’exciter sur un bout de plastique… » ……………Bon, je ne vois pas où est le problème de s’exciter sur un bout de plastique, comme en peuvent témoigner les poupées Barbie à ma sœur.

Cependant, j’ai bien retenu un morceau de cette phrase ! « je préfère encore faire une partouze ». Je l’ai pris au mot. Du coup, j’ai eu une idée qui allait faire ENCORE l’effet d’une bombe (bis)

effet dune bombe bis

Opération plan à trois : en parler, allô alpha, ici bêta.

Si je ne pouvais pas faire un test sur les poupées gonflables, alors je ferai un article sur les partouzes !!!! Au nom des tests pour blogs !!! J’ai alors sauté sur l’occasion, au sens propre comme au sens figuré (et monsieur le psy vit que cela était bon) et j’en ai parlé avec ma copine. Eeeeeeet il se trouve que c’est un de ses fantasmes !!!! Certains d’entre vous diront que j’ai de la chance, moi je pense juste que ma copine est cochon dans le signe astrologique chinois. Comme quoi, quand les langues se délient, ça en permet d’en goûter d’autres, de langues.

Elle m’a proposé d’inviter dans notre lit Morgane. Morgane, la secrétaire de son boulot, blondinette à tresse, yeux bleus perçants, bouche pulpeuse, taille fine (pas les desserts Taillefine hein…), seins bien pointus, et un putain de gros cul de salope.

C’est vrai que je ne comprenais pas réellement l’intérêt de nous, les mâles, pour les triolismes femme-femme-homme. (le triolisme est une partouze à trois, ce n’est pas un crustacé préhistorique) J’ai toujours eu peur que les filles soient complices entre elles. Pour ressortir un vieux dessin que j’avais réalisé pour l’article sur les fantasmes :

escargoot string

(Oui, je ressors mes vieux dessins… ET ALORS ! Je fais ce que je veux, c’est mon blog d’abord !)

Mais maintenant que j’avais l’occasion de pratiquer le triolisme, avec l’idée de ne pas avoir deux, mais quatre nichons rien que pour moi (diantre ! Je n’aurai jamais assez de mains!!!), mon instinct de mâle fougueux, sexy et pouvant exciter un panda ménopausée, bref, MON instinct s’est réveillé. Moi, Bite Kong. Moi, le distributeur automatique de plaisir. Moi, le bonobo normand. Moi éjaculator. Moi le Justin Bieber des utérus. Moi le Hulk de la choupinette. (toi Jane)

Opération plan à trois : les préparatifs

Mardi 10 février 2015, le lit est parsemé de pétales de roses, bougies allumées, le colis arrive à 21h00, je répète, le colis arrive à 21h00… Le canon est chargé, ma magnifique kikilachnikov, nettoyée et maintes fois astiquée, est prête à être utilisée. Ma copine, stressée, a refait son intérieur pour l’occasion. Coiffée, habillée très courte, maquillée, je suis sûr que la blogueuse de la tête à coiffer Raiponce lui mettrait un 20/20. Moi je vais lui mettre, tout court. Surtout que, comme la tête à coiffer, ma copine est livrée avec plein d’accessoires.

La sonnette retentit. Je resta dans la chambre pendant que ma copine alla chercher notre invitée. Je tremblais d’excitation. Ma bite aussi. Cette soirée, pour la première fois, et pour un test de blog, j’expérimentais les partouzes. Pour vous.

psyenvibro

Quand SOUDAIN !

(suspeeeens)

(c’est pas simple de faire du suspens à l’écrit)

(quand soudain, HAHA !…. Trois petits points)

Que va-t-il se passer ? La soirée va-t-elle bien se passer ? Les accessoires de ma copine vont-ils résister ? Trop de seins, tue le sein ? Un panda ménopausé va-t-il attaquer les protagonistes à cause du sex appeal de monsieur le psy ? Le bonobo normand sera-t-il à la hauteur ? Mais où est donc Ornicar ? Mais qui a décidé d’appeler Ornicar, Ornicar ? En quelle année Ornicar fut-il le prénom le plus donné en France ? Votre chien s’appelle Ornicar, le vit-il bien ?

La suite, après la pub.

puréemousseline

  • Précédemment, dans opération plan à trois :

Bite.

  • Vous regardez : « j’ai testé pour vous : les partouzes. »

QUAND SOUDAIN ! Derrière-moi, j’entendis une voix d’homme : « j’ai amené les capotes ! »

…….. UN HOMME ???? Et soudain tout était clair !!! Ce n’était pas Morgane sa secrétaire, mais Morgan son COLLEGUE qui était dans mon dos !!!!! Mais plus moyen de reculer. Et sachant que là, Morgan était derrière moi, c’était une mauvaise idée de reculer… Sinon je risquais de me prendre sa [insérer ici un mot] dans mon [insérer ici un mot]…. Sa petite cuillère dans mon pot à yaourt. Sa vis dans mon écrou. Sa chicoré dans ma tasse. Bref, sa bite dans mon cul.

Donc, habilement, je me suis retourné pour voir ce Morgan. 1m95, bodybuildé, marcel prêt du corps, épilé, barbe foisonnante… Moi, 1m80, maigre, tee-shirt « I ❤ le canoë-kayak », imberbe naturellement, trois poils de cul qui se battent en duel sur le menton. Ce Morgan, oui. Bah oui. Et ma copine qui lui faisait les yeux doux !!! La soirée sera longue. Très longue. Moi qui pensait que la seule chose qui allait être longue dans cette soirée, ce serait ma bite. Bah c’est ra-té.

Opération plan à trois : Morgan craque son slip

C’est très difficile de commencer une partouze. Oui, bonjour, on se touche ? Non. Ha… On se met à l’aise. On enlève les chaussettes. On a oublié de se couper les ongles de pieds donc on remet les chaussettes pour ne pas avoir honte. On discute. Ho tiens, t’as vu que spider-man va apparaître dans Captain América 3 au cinéma ? Truc de dingue hein !…. Oui. Voilà. Jusqu’à ce que ma copine fit « bon, on baise ? » Et l’autre neuneu qui dit « ALLEZ ! »

Elle dévorait des yeux ce Morgan depuis le début de la soirée… Pffff….. J’suis sûr que si Morgan était un flamby, elle l’aurait pris à pleine bouche direct………. NON, C’EST UNE MAUVAISE METAPHORE, NON, PAS A PLEINE BOUCHE, NON !…. Pardon…….

flamby

Et là, la partie de jambes en l’air commença.

Il s’approcha tout doucement des lèvres de ma copine. Et là, je ne sais pas ce qui m’a pris, mais à l’idée qu’il embrasse ma copine, j’ai poussé ma copine, qui est tombée du lit, ma tête s’est retrouvée face à celle de Morgan et Morgan qui, dans son élan vers là où se trouvait ma copine, m’a embrassé. Un mot : berk. Il piquait ! Horrible. Et il puait de la gueule ! Terrible. J’ai eu l’impression d’embrasser le cul d’un hérisson ! Et lui, il a eu l’air de kiffer, ce que je comprends puisqu’il m’embrassait MOI quand même, je ne suis pas n’importe qui. Le voilà qui commençait à me tripoter, qui commençait à m’enlever mon beau tee-shirt « I ❤ le canoë-Kayak », qui commençait à se mettre à poil. HO LA LALALALA !!!! Ca part en couille !!!….. Si je peux utiliser cette expression dans ce contexte…

Putain, mais si des djihadistes doivent tuer quelqu’un, qu’ils viennent maintenant pour le calmer l’autre là ! Ma copine est arrivée, et la voilà prise dans le truc. Je tentais désespérément de m’enfuir lorsque Morgan, désolé de ma vulgarité, m’attrapa littéralement pas les couilles ! Mes belles couilles. Si douces. Pressées, comme ça… Je me suis dit alors que non, ce n’était pas une bonne idée de tenter de s’enfuir en courant. Et tout à coup, il sortit son bazookiki, ma kikilachnikov était bien ridicule à côté.

Je vous passe la suite des détails sur les préliminaires. J’avais plus l’impression de jouer au monopoly que d’être dans une partouze. « NON ! Ca c’est mon nichon ! Je reste dessus ! Quoi ? Tu me le rachètes contre le clito ? Ok ! »

monopolycartechance

Bref.

Vint le moment où il sortit les préservatifs. Oui les enfants, on se protège avant tout. Morgan tenait dans les mains deux préservatifs phosphorescents. Lorsqu’il éteignit la lumière, nos deux asticots… Enfin, mon asticot et son anaconda s’illuminèrent dans le noir. Deux lucioles. Et là, pris dans l’euphorie, PAF ! Nous avons pris nos sexes à pleine main et nous nous sommes battus avec nos sabres lasers improvisés. Vzzzziou, vzzzziou. Une lutte sans merci, ni de rien, pour prendre la princesse Leïla dans son vaisseau ! Et avec nos poils de cul, y’avait même chewbacca, on s’y croyait vraiment ! Après Star wars, la guerre des étoiles, chatte wars, la guerre de… Enfin, vous avez compris l’idée. Jusqu’à ce que Morgan fit « Je suis ton père !!! »…………. C’est la chose au lit la plus dégueulasse qu’on ne m’ait jamais dite. La débandade. Morgan en profita, il me poussa et me transperça de son sabre laser… En pleine tête… Entre le nez et le menton………………………………………………………… Bah c’est pas SI dégueulasse que ça une capote phosphorescente en fait !

(c'est une capote fluorescente pour ceux qui n'ont pas compris)
(c’est une capote phosphorescente pour ceux qui n’ont pas compris)

Je m’extirpa rapidement de cette emprise. Mais le vil adversaire était déjà sur ma copine. Et là, j’ai ressenti du plaisir à voir Morgan dans ma copine. Non pas pour l’acte en lui même, mais ça m’a fait plaisir de voir qu’il s’y prenait comme un pieds et que ma copine se faisait chier ! J’ai ressenti une grande fierté ! (donc oui, une partouze permet AUSSI de comparer ses performances avec un autre !)

Les coïts commencèrent et à la fin, il y en avait partout !…ze…. Pour ça qu’on a appelé ça une partouze d’ailleurs, parce qu’il y en a partout… ze…

Je me suis rapidement rhabillé pour raccompagner très rapidement Morgan à la porte avant d’aller me désinfecter dans la salle de bain. Berk, tout ça était berk.

Lorsque je revins, ma copine était sur facebook. Elle me montra la page qu’elle regardait :

« –Ca c’est Bruno, c’est aussi un collèg….

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!! Je veux bien être amoureux, MAIS Y’A DES LIMITES ! »

Je lui arracha l’ordinateur des mains et commença la rédaction d’un article sur les tête à coiffer la reine des neiges.

Ca m’apprendra à avoir des idées à la con.

Pour résumer ce test selon mon propre avis : les partouzes, c’est bien, mais que à deux.

A part ça ? Tout va bien !







Note de fin

Alors, avant tout, je tiens à dire que ce texte est purement FICTIF ! Je n’ai jamais fait, et je ne ferai jamais de plan à trois !!!! Déjà que j’ai du mal avec une autre personne, alors deux !

Idem, et là je m’adresse à ma copine : NON, je ne t’imagine pas dans les bras d’un autre ! NON, je ne veux pas goûter les capotes phosphorescentes ! Et la copine de cet article est fictive, ce n’est pas toi !… Et le narrateur est fictif, ce n’est pas moi ! Même ce blog est fictif. C’est un artefact de ta pensée, c’est tout !

Voilà donc pour cet article à l’humour facile et non recherché, mais ça fait un peu du bien de temps en temps… J’espère qu’il vous a plu !…. Et puis sortir cet article la même semaine que la sortie au cinéma de 50 nuances de Grey et que la St valentin, je trouvais ça amusant.

Les textes et dessins sont de moi, merci de ne pas les utiliser.

Pensez à PARTAGER et à COMMENTER mes lapinous psychopathes !

Retrouvez-moi sur : mon profil Hellocoton mon profil facebook mon twitter mon profil inspilia !

Publicités

33 réflexions sur “J’ai testé pour vous : les partouzes

    1. HAAAAAAAAAAAAA !!!! UN COMMENTAIRE DE DARKGALLY ! =D
      Merci beaucoup ! Je pense que, non seulement Martine à la plage est plus drôle, mais aussi qu’il est mieux écrit que 50 nuances de Grey. M’enfin, ça, c’est un débat littéraire qui n’a pas sa place ici.

      J'aime

    1. Ho là là là !! Merci beaucoup pour ces énormes compliments, ça me fait plus que super zizir ! ^^ !!!!!!!!!
      MERCI !!! N’hésite pas à me suivre sur les réseaux sociaux !!! (faut que j’arrête de toujours penser « abonnement » dès que je vois un nouveau nom sur un commentaire, ça devient grave là !)
      ENCORE MERCI !

      J'aime

  1. Eh ! Mon chien, il s’appelait Icar, un peu comme Ornicar sauf que lui, il chiait des cacas de bronze !
    J’avoue que dès que j’ai vu le titre de cet article, j’ai pas résisté, j’ai cliqué direct, et j’ai bien fait !

    J'aime

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s