La réunion des parents blasés anonymes

carnetHOOOOOOOO MON DIEU ! NAAAN ! MON DIEU ! MAIS C’EST PAS POSSIBLE ! HO LALALALA ! JE N’EN REVIENS PAS ! HOOO MON DIEU ! HOOOO MOI-MÊME ! HOOO C’est pas possible ! Je connais des gens qui connaissent des gens qui ont dit de la part de Jean que des gens ont chopé un truc super grave en faisant l’amour ! Non pas le SIDA, non ! Non pas la chaude pisse, non ! Non pas des vilaines petites bébêtes qui ressemblent à la tête de Sarkozy, non ! NOOON ! Non, ces gens, en oubliant de mettre une capote, ont choppé la pire des maladies, la pire des infections : des enfants !!! Ces trucs moches avec une grosse tête. Ces machins avec de la morve au nez et qui puent. Ces bidules qui font du bruit. Ces schmilblicks qui explosent la foufoune de pauvres mères devenues obèses pour neuf mois ! Ces choses qui traumatisent des pères filmant l’accouchement et faisant par mégarde un gros plan sur la foufoune de leur femme d’où sort un gosse avec une tête de bite, les écœurant pour le restant de leur vie sexuelle !

Avouez qu'il ressemble à Sarkozy !
Avouez qu’il ressemble à Sarkozy !

Les enfants peuvent être considérés pour certaines personnes comme un traumatisme. Mais d’autres personnes (qui sont un petit peu toc toc dans leur tête (oui je suis un psy qui utilise des mots savants)) souhaitent avoir un ou des enfants. Les enfants sont désirés. Voulus. La grosse connerie. Bien souvent, ces enfants désirés deviennent rapidement un cauchemar pour leurs parents. Manque de sommeil, désirs absurdes, dépenses inutiles… Les parents tombent alors dans un cyclone dont l’œil est leur enfant, où ils sont ballottés, bousculés, frappés à coup de jouets en bois à la con, aspergés de lait, de vomi, de pipi…. La tooornade de l’enfer et de la couche culotte ! Les parents sont étourdis mais tournés toujours vers leur enfant, tout passe par lui. On ne sort plus parce que le petit doit dormir, on ne fait plus l’amour pour ne pas le réveiller (parce que bon, ça gueule beaucoup tellement le mari est performant (lol)), on ne fait plus d’extra parce que ça reviendrait à trop cher… Du coup, certains parents commencent à développer une haine envers leur progéniture. Progéniture qui deviendra quoi au final ? Chômeur ? Assassin ? Il ira faire le djihad ? OU PIRE, il deviendra blogueuse mode ? Alors à quoi bon l’élever et s’en occuper ! Dès lors, les parents ne souhaitent qu’une chose : lui tabasser la gueule à cet espèce de sale petit merdeux. Après, où atterrissent les enfants ? Six pieds sous terre, dans la cave d’un club pédophile, dans un congélateur ou bien même coupé en petits morceaux et servi au poisson rouge.

C’est pourquoi j’ai décidé dans mon grand devoir de psychologue, et surtout pour l’argent, d’organiser une thérapie de groupe autour de ce thème. J’ai fait venir des parents blogueurs pour qu’ils nous expliquent pourquoi ils détestent leur(s) enfant(s)… Et tenter d’y remédier, en groupe, en parlant. Parce que la parole est d’or…. La parole est d’or, surtout pour mon porte-monnaie.

La première à s’exprimer fut Natach’ du blog 7 à la maison. Elle est aujourd’hui maman de quatre garçons. Contre cette épidémie, elle m’a déjà avoué se droguer. Non pas de médicaments, mais de plantes. Du bio. Elle passe ses journées avec de l’herbe. Bref, Natach’ est une chèvre. Un mouton. Un poney. Une vache. Une charolaise. Une petite charolaise ! Notre petite vache est venue se confesser dans cette réunion sur le manque de vie à cause des enfants.

« Je n’ai plus de vie », Natach’

-Bonjour, je m’apelle Natach’ !!!!! (comme téfal )

-Bonjourrrrrrrrrrrrrrrr natachhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh’ (quelqu’un a compris sa vanne sur Téfal ? Non ? …. Tant pis, rigolons et faisons lui croire qu’on a compris)

-On m’a (forcé, oui la camisole n’est pas une déco) fait venir parce qu’à priori j’ai un problème avec les trolls, non les sangsues, ah pardon les enfants. Personnellement je ne me trouve aucun souci . Ces êtres ne me posent aucun problème ( éloignez-moi ce gosse !!!!!) du moment qu’ils ont plus de 18 ans et qu’ils ne vivent plus chez moi. Ces êtres sont des “bouffes-intimité” !

Depuis que nous avons eu l’inconscience (stupidité) de nous reproduire, nous ne vivons plus !! Je suis à deux doigts de refiler mes gosses au psy !!! Plus d’intimité, faire pipi seule devant mon magazine revient à les laisser au congélo ! Je ne peux plus prendre une douche sans qu’un combat mortel fraticide se livre dès que ma (petite) culotte touche le sol ! Et bien sûre, je ne peux pas fermer la porte de la salle de bain car c’est au moment où tu sens l’eau délassante toucher ta peau, qu’un des morpions a une méga envie pressante !!! Sans parler des siestes crapuleuses l’après-midi ! Non, ils ne dorment pas ces êtres là, ou si, mais jamais en même temps que toi (complot formenté par le CIA avec l’aide de TCHOUPI, et de l’âne TROTRO) ! Pour avoir un moment de répit, parfois, je les mets au fond du jardin, un bol d’eau, quelques biscuits secs et une niche euh cabane, je voulais dire cabane, et c’est à ce moment là que je peux enfin manger mon magnum en paix. Car en plus de mettre une croix sur tout ce qui est intimité, tu mets aussi une croix sur tes gourmandises !!!

morpionenfant

Tu vois, je les aime les mio … les enfants (sourire forcé et contraint ) mais depuis qu’ils ont débarqué même se curer le nez avec le doigt ben on ne peut plus le faire ! Privé de toute intimité, ils sont à l’affût du moindre signe qui prouve que tu vas réussir à leur échapper plus de 4, 5 secondes ! En plus, ils adorent balancer à qui veux l’entendre, que papa déteste mamie (il l’a dit au téléphone), que maman traite belle-maman de harpie démoniaque, et que lorsque tu t’enfermes dans ta chambre avec chéri, ils entendent des cris de petite souris. Je ne te parle même pas des réflexions lors d’une séance de shopping, lorsqu’ils balancent à tue tête dans le magasin : « oh la culotte moche, c’est celle comme maman !!! « 

Voilà, comme tu vois je n’ai aucun souci avec les démons, euh les enfants, juste qu’il faut bien réfléchir car à partir du moment où tu en as, le mot intimité ne fera plus jamais parti de ton vocabulaire ! Allez bisous les dingos , je re-tente une expédition pipi en solitaire !!!!!!

Merci à Natach pour ce témoignage qui est….. Bouuuleversant…. Bien sûr, vous aurez tous compris qu’elle ne fait pas pipi dans les chiottes, mais en réalité elle fume des feuilles. Des feuilles de PQ. Brave vache charolaise. Parler permet de te libérer, c’est bien, libère la haine que tu as contre tes enfants ! Allez, on reprend tous ensemble cette citation d’une savante intelligente « libéééééréééée, délivrééééée, je ne mentirai plus jaaaaamais » …. Amen. Il faut arrêter de se mentir et de se voiler la face alors que vous n’avez aucune burka. Il faut le dire : OUI ! OUI j’ai besoin de dire que mes enfants me cassent les couilles/la chatte (rayez la mention inutile)

Et justement, en parlant de couilles, (jean-michel transition) un homme, un père, que dis-je, un monsieur est intervenu pour nous parler de sa fille. Ce papa, que dis-je, ce condamné, n’a plus de cheveux. A cause de sa fille. C’est certain ! Il s’en arrache les cheveux à cause de son spermatozoïde vainqueur qui maintenant le flagelle depuis qu’il est devenu grand ! Fumier d’ovule ! Enculé de ta race !

Ce papa, his name is papa, pause papa, est traumatisé par une chose chez son enfant…. Les caprices. Illustration.

« Les caprices de ma fille », Pause Papa

velo

Merci à Pause Papa pour ce témoignage qui est….. Bouuuleversant…. MAIS QUELLE PUTE ! Pardon Pause Papa pour cette vulgarité, mais les enfants nous ont touuuuus déjà fait ce coup là ! Leurs petits caprices dont ils se lassent trois jours après ! A prendre le vélo alors qu’ils ne vont pas le garder le temps de la balade ! A vouloir qu’on leur achète de quoi faire des bracelets en élastique, ils en feront trois, puis la machine prendra la poussière ! A vouloir un Kinder surprise juste pour le jouet en laissant de côté le chocolat ! A vouloir, toujours vouloir, encore et plus encore vouloir, vouloir…. Et ma main dans la gueule ! ILS LA VEULENT ???!!! Pardon, je m’emporte…

Les gosses sont terribles. Ils le sont encore plus quand ces derniers font des bêtises. Haaaaaaa les bêtises d’enfant ! Combien de parents se sont retenus d’utiliser leur épluche-patate sur leur môme suite à une bêtise ! Puis les mettre dans de l’huile bouillante ! Pour en faire des frites !

Miss Pivoibulle, du blog Miss Pivoibulle, (elle s’est fait chier pour trouver le nom de son blog (même si moi aussi je peux bien parler !)) possède trois enfants. Autant vous dire que c’est une guerrière samouraï se battant contre les bêtises. (Une charolaise, un chauve, une guerrière samouraï, avouez que le casting de cette thérapie de groupe envoie du rêve!) Elle est ceinture noire 15ème dan de l’anti-bêtise. Elle est expérimentée la coquine. La preuve :

« Ils ne font que deeees bêtiseuuuhs », Miss Pivoibulle

Bonjourrr je m’appelle Miss Pivoibulle et je suis là pour vous parler de ces moments où mes enfants ont mis mes nerfs à rude épreuve » (si si parfois ils arrivent à trouver cette touche magique qui fait dégoupiller^^)

« Bonjouur Miss Pivoibulle »

Bah oui il y a des moments où il faut reconnaître qu’ils dépassent les bornes des limites nos bambins, en ayant trois, j’ai un bottin pas moins d’anecdotes, le choix fût rude^^

Donc pour mon aîné ce fût les galettes de pâte à modeler dans le magnétoscope et le dessin de garage au feutre indélébile sur le canapé..Ou le je me coupe les cheveux tout seul…

Pour Mister Ado, la plus récente faire brûler du papier alors que je n’étais pas là, je lui ai expliqué les conséquences tout ça j’ai eu super peur. Ou planter TROIS fois en même pas un an, son ordi qui vaut la peau du cul parce qu’il joue à des jeux en ligne qui ramène des verrolles. Ou le rideau de douche qui fugue mystérieusement et inondation régulière de la salle de bain.

cerveau acne

Pour Minibulette, au choix tamponner le canapé, le colorier, alors que je l’avais lavé la veille. Customiser les meubles au feutre, découper mes bouquins, ou tagger sa porte de chambre au stylo (bah oui au feutre lavable c’était trop simple hein), ou jeter tout ce qu’elle a sous la main pour faire comme sa mamie de coeur et donner à manger aux pigeons

Enfin bref avec mon trio j’ai découvert que j’avais des nerfs d’acier, une patience insoupçonnée « relativises, inspireeee expireeee reste zennn » sinon les baptêmes de l’air auraient fusé (oh oh que je suis drôle^^)

Merci à Miss Pivoibulle pour ce témoignage qui est….. Bouuuleversant…. Après je trouve que tu es rude. Tes enfants ont peut-être juste une âme d’artiste ! Une petite du moins ! Ou ton intérieur est tellement moche qu’ils ont décidé de refaire ta déco. Ou bien en réalité, ce ne sont pas tes enfants, ce sont ceux de Valérie Damidot….. Ou bien tes enfants sont extrêmement cons et adoooorent jouer avec ton engueulomètre. Oui, l’engueulomètre est un outil fort pratique pour les parents. Le voici :

engueulomètre

Nous continuons avec un papa qui pique ! Papa Hérisson ! Du blog papa hérisson. Ce père, qui pique encore plus que les jambes de ma copine, est désespéré lui aussi. Ses enfants semblent avoir un sérieux problème avec le sommeil. Ou plutôt avec SON sommeil à ce papa qui pique.

« Mon enfant n’est pas en phase avec mon sommeil », Papa Hérisson

–Bonjour, je suis Papa Hérisson…
–Bonjouuuuuuur Papaaaaa Hérissoooooon !
–Ouhla ! Va falloir arrêter ce truc là rapidement, je trouve ça hyper flippant. Sérieux, on dirait une secte, c’est super malsain… En plus ça me fait de la peine de vous voir comme ça avec vos sourires béas, ça risque de se terminer dans la violence c’t’affaire. Bref, je disais donc : je suis Papa Hérisson, et des fois, j’ai envie d’emmener mes gnomes en forêt, et de les abandonner aux loups. Enfin non, les loups y en a plus dans le secteur. Euh… aux blaireaux du coup ? Ou aux écureuils. C’est teigneux un écureuil. Il faut que je vous explique, ça remonte à mon enfance…
–…
–Non, même pas en rêve vous faites une remarque. Je sais : l’enfance, un psy, tout ça… on me laisse finir je vous prie. Dans mon enfance donc, aussi loin que je me souvienne, mon père était toujours levé très tôt. Bien avant moi en tout cas. Ma mère aussi, mais on sentait qu’elle avait plus de mal. Et depuis que j’ai « quitté le nid » comme le veut cette vilaine expression-cliché-passe-partout-pas-originale, mon père se lève toujours aux aurores, mais ma mère par contre, elle roupille. Elle se couche comme les poules, et se lève relativement tard. Et moi, je ne comprenais pas : enfin, je ne comprenais pas mon père j’entends, parce que moi, je serais plutôt gros dormeur aussi. Et puis, je suis rentré dans la vie active. Et là, il a fallu se lever tôt, souvent. Et puis j’ai eu des gnomes, et là, il a bien fallu se lever encore plus tôt, parfois plusieurs fois par nuit. Tout le temps. Et d’un coup, la fatigue continuelle aidant, tu te sens vieillir, et tu comprends d’où ça vient le vieillissement en fait. Mais les gnomes grandissent. Ils finissent par faire leurs nuits, et là tu te dis : « cool, je vais à nouveau pouvoir faire la grasse mat’ les week end! ». Sauf que tu t’aperçois que passé 8h, de toutes façons, tu es réveillé. Et pourtant, tu es naze. Mais tu es réveillé quand même, mordel de berde ! Puis, un jour, tu fais à nouveau une « grasse mâtinée ». Un truc de ouf, jusqu’à des… pfouuu… 8h30 ou 9h ! Sauf que, pas de bol, juste après, les gnomes commencent à aller à l’école. Du coup, tu t’habitues à te lever plus tôt pour tout préparer avant de les réveiller eux. Et eux, ils dorment par contre ! Quand tu te pointes pour les lever pour aller à l’école, là, ils roupillent comme des bienheureux. Tu galères même à les lever ces p’tits chameaux ! Genre à 8h, ils te font comprendre qu’ils dormiraient bien une ou deux heures de plus. Mais ouaih ! Sauf le week end, quand tout le monde peut dormir. Peut. Mais ne le fait pas, car là, à 7h pétantes (dans le meilleur des cas), les gnomes chantent. Ou crient. Ou appellent. Enfin, en tout cas, ils ne dorment plus !!! Et là, tu comprends une bonne fois pour toutes que l’espoir d’un temps de sommeil normal t’a été à jamais retiré par ces petits monstres. L’Appel de l’Oreiller, tu n’as pas fini de l’entendre. Mais tu n’y répondras plus jamais. Tu finiras tes jours vieux et aigri, avec péniblement 4 ou 5h de sommeil par nuit. Life is a bitch. Les gnomes auront ta peau.

 

Merci à Papa hérisson pour ce témoignage qui est….. Bouuuleversant…. Mais as-tu essayé sur tes gosses les somnifères ? Par intraveineuse ? Tu les branches le soir et HOP ! Tranquille jusqu’au lendemain. Faut essayer de réfléchir parfois papa qui pique !

Nous terminons cette séance avec une dernière personne : Nini, du blog Nini et les twix... Bon, perso je préfère les snickers, mais bon. Et je préfère les nénés aussi…. Hé ! NINI ! Tu ne veux pas renommer ton blog « Néné et les snickers » ???? S’il te plaît !!! ……. Non ? …. Tant pis. Bah sache que tu as des goûts de merde. Bref. Nini est la mère de deux enfants. Et bim, 25 ans de prison ferme dans ta face.

« Ils jouent avec mes nerfs », Nini

Bonjour, je suis Nini…

Boooooonjour Nini (montre tes nénés !!)

Je résiste à l’envie d’enfermer mes Twix dans le congel ou dans la fosse aux scorpions de Fort Boyard depuis maintenant 3 ans et demi ; Et le grand gourou de la connerie sait que c’est une tâche plus qu’ardue du cul, car les Twix sont des spécialistes de la « MULTI-CONNERIE » (comprenez la faculté à faire 18 conneries par secondes.) Par exemple à table, pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps, Twix a participé à un lancé de coquillettes, alors que Twixette explosait son assiette sur mon carrelage blanc, laissant mariner un masque capillaire au yaourt sur sa tête, le tout en faisant tout deux un combat d’escrime à la fourchette, a quelques centimètres du verre de grenadine qui a fini par se fracasser au sol, alors qu’il était pourtant placé à l’endroit le plus sûr de la table (au bord, juste derrière le coude de Twix…)

baffeoubatte

Le tout en hurlant à plein poumons of course, pour l’une « maaaamaaaaaaaaaaaan » avec une voix stridente vrille tympans qui donne envie de se pendre avec une ficelle de Tampax et pour l’autre pire… bien pire… que dis-je impardonnable… hurlant du Kendji Girac…

Vous comprenez donc sans doute mon désarroi ; Pour la plupart des parents ce dernier point aurait a lui seul été motif de lancer d’enfant par le velux du second étage, mais je résiste tant bien que mal jusqu’ici. Je ne suis cependant pas certaine de supporter la sortie d’un nouvel album ou un nouveau plat de coquillettes…

Merci à Nini pour ce témoignage qui est….. Bouuuleversant….Les enfants sont terribles. Ils viennent même d’être classé première cause de désespoir juste devant les tremblements de terre, les meurtres de requin et la hausse du prix du nutella. Je pense que cette thérapie de groupe fournie suffisamment de preuves.

Courage parents de tout horizon ! Vous détestez vos enfants, certes. Vous voulez les buter, je le conçois. Mais soyez forts ! C’est eux qui changeront vos couches quand vous serez vieux, et là vous pourrez les faire souffrir.

A part ça ? TOUT VA BIEN !!!!







Note de fin du pas-parent :

AUCUN ENFANT N’A ETE TRAUMATISE, MALTRAITE OU EXPLOITE POUR REALISER CET ARTICLE…. DE toute façon, même si c’était le cas, je ne vous le dirais pas.

Merci à toutes et à tous d’avoir lu cet article jusqu’au bout !!!! Et surtout un énoooooorme merci à tous les blogueurs qui ont participé ! Vous êtes géniaux les gens ! Géniaux et d’une gentillesse incroyable, j’espère que vous vous êtes autant éclatés que moi sur cet article ! Et faut savoir que je suis suuuuper fier d’avoir demandé à des parents pour quelle(s) raison(s) ils souhaitent tuer leur enfant. Les textes de cet article sont de la priorité privée de Djy (moi) ainsi que des participants. Les dessins sont de la plume de Djy (hormis celle de pause Papa). Merci de ne PAS les exploiter sans autorisation,  Les photos du virus et pour le carnet sont libres de droits.

J’incite TOUT LE MONDE à vous rendre sur les blogs de mes invités pour ce collectif ! Avec par ordre d’apparition :

Natach’ de 7 à la maison

Pause Papa de Pause Papa

Miss Pivoibulle de Miss Pivoibulle

Papa Hérisson de papa hérisson

Nini de Nini et les twix

Encore un énoooooorme merci les gens ! Pensez à cooooommenter et partager à fond !!! A bientôt !
Pour me contacter :

mon profil Hellocoton

mon profil facebook

mon twitter

mon profil inspilia !

Publicités

10 réflexions sur “La réunion des parents blasés anonymes

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s