Annoncer son hétérosexualité à ses parents #EtLOrientationSexuelleAlors

carnetL’amour a ses raisons que la raison ignore. Et ma bite aussi a les siennes. Des bonnes grosses raisons. Pour une bonne grosse bi-, PAR CET ARTICLE messieurs et mesdames (hoooouuuuu oui des mesdaaaaaaames (couché zizi)), je souhaite me livrer à vous, tel un colis Colissimo. Aujourd’hui, je fais mon coming-out, non sans honte : je suis hétérosexuel. Je l’avoue, j’aime une femme. Mais quelle femme ! Une personne dont l’intelligence, la sensibilité, la gentillesse et l’humour n’ont d’égal que sa beauté et que son bon petit cul (houuuuuuu oui un beauuuu cul (COUCHE ZIZI j’ai dit!)).

bite pas bougé

Dès que je la vois, j’ai l’impression qu’elle possède une aura de lumière autour d’elle… Ce qui peut sûrement s’expliquer par le fait qu’elle ait un look branché… (Lumière, branché, lumière… Oui je ne vais pas non plus vous expliquer toutes les vannes de cet article !) Cependant, on a beau aimer une personne plus que tout, on a beau ne cesser de penser à elle, ne cesser de l’imaginer dans sa chatt…. dans ses bras, il y a une barrière pouvant gêner cet amour : le regard des autres et surtout celui des parents.

Dans notre siècle, il n’est pas facile d’être hétérosexuel. C’est mal vu. C’est mal perçu. C’est tellement plus gai d’être homo (cet article est au top du top de la vanne). C’est vrai ! Tout paraît plus fun ! Tout paraît plus joyeux !

  • Tenez, la gay pride par exemple… C’est BEAU ! C’est coloré ! C’est festif ! On danse, on chante, on a aucune honte à se foutre à poil !….. Mais l’hétéro pride… C’est triste ! C’est peu original. Sans parler de tous ces extrémistes religieux qui lancent des cailloux à la fin du cortège… On dirait des pauvres charlatans jetant des cailloux à des pigeons. La tristesse du truc. Pauvres pigeons. Pauvre Maurice. Crou crou. (voir article précédent si vous ne comprenez pas la référence)

pigeongay

  • Être homo permet de développer l’imagination, de visiter des contrées inconnues !!! …. Mais être hétéro… A part mettre sa bite dans une bouche ou dans une chatte, l’imagination est limitée. On a vite fait le tour de la personne et de la question.
  • Être homo c’est être fier du combat mené par des milliers d’hommes et de femmes pour se faire accepter !!! Être hétéro… C’est juste reproduire un bas instinct de reproduction.
  • Être homo, tu as un quartier « homo » dans chaque ville rien qu’à toi sans avoir besoin d’être chinois ou italien !!! Alors que les hétéros…. Pas de rue de « la bite dans la chatte » ou d’avenue « de gros doigts sur le clito »
  • Être homo c’est connaître les difficultés ou les atouts de l’autre, du même sexe. Mais les hétéros… C’est l’inconnu ! Ce sont les Indiana Jones mais en low cost.
  • Les bars homos sont toujours ouverts, comme leurs clients !!! Les bars hétéros sont vieillots… Comme leurs clients.
  • Les homos ont tous le SIDA, donc plus besoin de capotes………

BREEEEEEF, aujourd’hui l’homosexualité est une normalité. Le voilà le mot pour les homos : « normal ». C’est à dire faire comme tout le monde pour se fondre dans la masse (hoooo oui fondons nous daaans la masse (COUCHE J’AI DIT!)). Mais l’hétérosexualité ne l’est plus. Trop de différences entre un homme et une femme. Trop de différences et trop d’inégalités ont creusé le fossé de l’intolérance et du rejet… Parfois j’écris des phrases belles comme ça, je m’impressionne moi-même… (COUCHE ZIZI !!!)

chevillequienflent

J’aime cette jeune femme. Quand je vois ses yeux, je suis amoureux. Quand j’entends sa voix, je suis fou de joie. Et quand je vois ses seins……… Je ne vous dis pas ce qu’il m’arrive tellement c’est puissant et incontrôlé. OUI, je suis hétéro. Mais c’est dur de le faire accepter à mon entourage. Tous ces regards de travers… Ces rires dans la rue. Ces gênes. Ces moqueries. C’est dur de faire accepter l’amour entre deux êtres anatomiquement différents. Nous sommes dans un siècle où la zoophilie est même mieux acceptée que l’hétérosexualité. Bon, ma copine a une haleine de poney, mais ça reste une humaine et on s’éloigne des critères de la zoophilie. Nous sommes hétérosexuels et on parle de nous comme des rats de laboratoire. J’ai juste envie qu’on nous appelle juste par notre prénom et non plus en disant « les hétéros ». J’ai juste envie que notre orientation sexuelle, bien qu’ « anormale » devienne comme la taille en centimètre de mes orteils : un détail dénué d’importances. J’ai envie qu’on arrête d’évoquer l’orientation sexuelle des gens et qu’on évoque juste leur amour. Leur désir. Leur jouissance. Bref, la baise.

Mais je m’en moque un petit peu du regard qu’on porte sur mon couple. Même si c’est dur. Y compris vis-à-vis de mes parents. Comprenez-bien que cela a été extrêmement difficile de leur annoncer.
C’était un soir. A table. A manger une langue de bœuf pour ma mère et une salade allégée pour mon père. Ce repas était une chose rare étant donné que mes parents font chambre à part, mon père restant dans sa garçonnière avec des garçons et ma mère dans sa filière avec des filles. Une filière moite. Et souvent touffue.

maistesou

J’ai pris mon courage à deux mains (j’ai donc lâché ma fourchette et mon couteau pour le prendre) et je leur ai dit :
« -Maman, papa, j’aime une femme »
Dès cet instant, ma mère s’est étouffé avec sa langue, enfin, pas sa langue à elle, mais la langue du bœuf. Pendant qu’elle suffoquait, mon père me fixa, les yeux grand ouverts, la bouche grande ouverte (sûrement à cause de ses années de « pratique ») La seule chose qu’il parvint à prononcer fut :
« -Hoooo, my, gooooode…. Je vais l’éteindre et je reviens »
Il se leva de table donc et se rendit dans les toilettes pour faire une chose que mon esprit refuse de s’imaginer…… Ho mon dieu, trop tard, je viens de me l’imaginer. HAAAA QUELLE HORREUR ! (c’est dans ces moments que je prie pour que mes parents ne découvrent jamais ce blog)
Ma mère, son étouffement passé, me hurla dessus :
« -QUUUUUOI ! MAIS ! MAIS COMMENT ? Pouuuuurquoi ???? Pourquoi es-tu hétéro ! Qu’ai-je fait de maaaaal !
-Mais maman, ce n’est pas ta faute et ce n’est pas si grave, c’est juste que…
-MAIS SI C’EST GRAVE ! Djy, tu te rends compte que tu deviens la honte de la famille !!!! J’ai tout fait, TOUT pour faire de toi un bon petit homosexuel, tu te rends compte de la honte que tu me mets à moi ! Ta mère ! »
Mon père revint à ce moment :
« -Haaaa y’est, je l’ai retiré ! »
Et ma mère reprit :
« -J’ai TOUT FAIT pour que tu sois un bon homo ! Je t’ai acheté tous les CD de Mylène Farmer ! Je t’ai toujours habillé en rose ! Tu portes des sliiiips ! J’ai même filmé ta naissance pour que tu voies ma chatte martyrisée par ta grosse tête moche pour te dégoûter ! Tu vas au concert des One Direction ! Tu aimes les films de Woddy Allen ! Tu fais du foot ! BREF, tu as TOUT pour être homo ! Alors qu’ai-je fait !!! QU’AI JE FAIT ! »

stereotypegay
Vous remarquerez le magnifique téléphone portable

Mon père l’interrompit :
« -C’est ta faute ça Monique ! » (Non, ma mère ne s’appelle pas Monique, mais pour les besoins de l’article, nous allons l’appeler Monique, juste parce que ce prénom me fait kiffer. Si un jour j’ai un enfant, je veux qu’on l’appelle Monique) « C’est ta faute ça Monique ! Tu l’as trop couvé ! Tu l’as trop aidé ! Je t’avais diiit de ne pas lui donner le sein jusqu’à ses 5 ans !!!!!!
-HOOOO NE T’EN MELE PAS JACKY ! » (et si j’ai un fils, ce sera Jacky) « Toi aussi c’est ta faute hein ! T’avais qu’à, COMME TOUT LE MONDE, abuser de lui un petit peu et faire ton pédophile, ça se trouve il aurait kiffé sa race notre petit !!
-Petit, PETIT ! VOILA ! C’EST UN PETIT ! Ce ne sera jamais malheureusement ma petitE tantouze ! NON !!! »

Et ils continuèrent à s’engueuler entre eux, au lieu de passer leurs nerfs sur moi. Du coup, j’ai envié les parents de ma copine qui l’ont plutôt bien pris. Bon, son père s’est mis dans l’idée de me couper la bite avec une tronçonneuse pour me transformer en femme, mais ils l’ont bien pris.

Je profitai d’un moment de répit pour leur dire :
« -Et…. Vous vous en moquez de mon bonheur ? Du fait que je sois heureux et bien dans mes baskets avec une femme ? »
Ils me fixèrent. Puis ils se fixèrent. Puis ils me fixèrent. Puis ils se fixèrent….. Puis ils me fixèrent…. Avant de se fixer entre eux. Puis de me fixer. (c’est long les échanges de regard, non?) Ils s’échangèrent un regard, sauf que les orbites oculaires de ma mère étaient plus petits que ceux de mon père, donc ça ne leur allait pas et ils gardèrent leur propre regard. Ils se levèrent et rejoignirent leurs appartements, laissant la langue de bœuf et la salade refroidir. Ce qui est con quand on y pense parce que de la salade est déjà froide, donc… Et ce qui est encore plus con, c’est de se fier uniquement au prétexte de la normalité dans l’orientation sexuelle, du désir de se fondre dans la masse, de respecter des stéréotypes et d’oublier complètement l’aspect du bonheur et de l’épanouissement personnel. Putains de diktats. Et putain de salade qui va refroidir.

JE SUIS SI SEUUULE ET ABANDONNEE !!!!
JE SUIS SI SEUUULE ET ABANDONNEE !!!!

A part ça ? Tout va bien !






Note de fin de l’hétéro !

Cet article participe à l’événement interblogueurs « Et l’orientation sexuelle alors ?! » Plusieurs blogueurs ont écrit autour de ce thème. Voici la liste des articles :

Logo événement et l orientation sexuelle alors

Retrouvez tous les participants de cette seconde édition « Et, alors ?! -événements interblogueurs- » sur leur blog :

Raphie, What’s up in my happy days : https://whatsupinmyhappydays.wordpress.com/…/non-vous-naur…/

Plus d’événements « Et, alors?! » sur la page facebook : https://www.facebook.com/etalors.evenements.interblogueurs
Venez vite nous rejoindre pour d’autres articles interblogueurs !

Je voulais, pour cet article, inverser les rôles pour tenter de démontrer l’absurdité de la situation dans laquelle nous sommes ! J’espère avoir bien fait passer le message =D !!
Les textes et dessins sont de ma propriété, merci de ne pas les utiliser sans mon accord.

Merci à vous les lapinous, toujours plus nombreux, d’avoir lu jusqu’au bout ! Pensez à laisser un petit commentaire pour dire votre ressenti !

Pour me contacter :

mon profil facebook
mon twitter
mon profil Hellocoton
mon profil inspilia
mon profil dokuji !

Publicités

14 réflexions sur “Annoncer son hétérosexualité à ses parents #EtLOrientationSexuelleAlors

    1. (Ho ! Mia est toujours vivante !)
      EEEET OUAIS ! Je suis un gars secret, mystérieux et qui brouille les pistes, HAHA ! Je suis plein de surprises ! Tu t’y attendais pas à celle-là !!!

      Merci beaucoup pour ton commentaire patronne =D !

      J'aime

  1. Putain d’hétéro. Toujours à vouloir se faire remarquer. Si seulement on l’avait su plus tôt, tout aurait été différent. Si seulement …
    Je ne retiens qu’une phrase : « Les homos ont tous le SIDA, donc plus besoin de capotes……… » Et les bi ? Tu as pensé aux bi ? Bien sur que non, tu es bien trop égoïste avec ton hétérosexualité à ne t’intéresser qu’à toi. Petit nombril du monde. Tu me dégoutes 😉

    Aimé par 1 personne

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s