Journal intime d’un mort (2/2) [Les successeurs 6 : Djy]

carnet

Dans l’épisode précédent : (à retrouver ici : journal intime d’un mort (partie 1/2))

DJY EST MORT en s’étouffant avec un soutien-gorge… Cette nouvelle a eu l’effet d’une bombe, suivie de plusieurs hommages. Il est devenu le centre d’attention des conversations et des envieux : Dji, le jumeau maléfique de Djy a tenté d’usurper son identité. Pire, c’est lui qui l’a assassiné ! Mais heureusement, l’une de ses amies, Raphie, l’a ressuscité ! Depuis, Djy publie ses mémoires d’outre-tombe. 

  • 19 mars 2016 :

Cher journal. La lumière au bout du tunnel indique 402 869 697 815 397 212 547 269 326 650… C’EST BIENTÔT MON JUGEMENT DERNIER !!!

  • 20 mars 2016 :

Cher journal. Aujourd’hui, un passe-partout avec des ailes et à poil est venu me chercher. Franchement, si c’est pour voir le cul de nains ailés pour toute l’éternité, j’espère aller en enfer.

ange moche

Direction : le jugement dernier. J’aime bien ces mots… « Jugement dernier ». On dirait le titre d’un film. Ou d’un club échangiste sado-maso, à voir…

*VLAN VLAN* (ce sont des bruitages d’un fouet… Mes excuses c’est assez compliqué d’imiter un fouet à l’écrit) *VLAN VLAN!* HO OUI DIEU, j’ai été un vilain garçon, punissez-moi !!! HO OUI !!!!! *VLAN VLAN ! *
Ce serait cool………….. Pardon, revenons au sujet central : Ce nain avec ses ailes de poulet, encore plus moche que Joséphine ange gardien, c’est pour dire, claqua des doigts et nous arrivâmes soudainement dans un lieu tout blanc, sans mur, sans ciel et sans sol. Il y avait juste un bureau, blanc, marque kiurstingu de chez Ikéa (je l’ai reconnu). Sur ce bureau se trouvait une montagne de fiches, de dossiers et autres papiers. Des miiiilliers de documents, montant jusqu’au plafond si il y en avait un…. Enfin, derrière cette pile se trouvait un vieux monsieur poilu en toge avec un bonnet sur la tête. Un Hipster. Il appuya sur un petit bouton.

« -Bon, Denise, il arrive mon café ? »
Puis, il se tourna vers moi et prit une feuille. Il me sourit.

SAint Pierre

« -Djy ! Bonjour !
-Bonjour… Heu. J’ai juste une question avant de commencer monsieur…
-Saiiiint Pierre !
-D’accord. Dîtes moi monsieur Saint…
-Pierre.
-Ha, d’accord. Dis-moi Pierre.
-NON, Saint Pierre !
-BAH FAUDRAIT SAVOIR !!! BON. Dîtes-moi Pierre Saint.
-Mais t’es complètement con ou tu le fais exprès ?
-MAIS CE N’EST PAS MA FAUTE SI VOUS NE CONNAISSEZ NI VOTRE PRENOM NI VOTRE NOM ! Donc ne m’insultez pas monsieur Saint !
-Bon, laissez-tomber. Quelle est votre question Djy ?
Monsieur Saint. Saviez-vous que nous sommes à l’ère du numérique ? Vous pourriez tout informatiser au lieu de laisser tous ces documents sur votre bureau. Il suffirait d’une bourrasque et hop ! Plus rien ! »

Il me fixa puis se massa les tempes. Dans un « hooo putain » il sortit un bédo de sous le bureau kiurstingu. Un bédo venant de chez Momo (je l’ai reconnu lui aussi) Il tira un coup sur sa drogue et dans un nuage de fumée il m’annonça :

« -Bien, revenons à nos moutons plutôt. Djy, vous êtes mort. Étouffé par un soutien-gorge. Autant vous dire que dans les bureaux on se fout bien de votre gueule depuis que nous vous avons découvert. Vous êtes ici pour votre jugement. Nous allons établir si vous allez au paradis ou en enfer. Tout ce que vous allez dire pourra être retenu contre vous. Il suffit juste de répondre à cette question : Avez-vous un jour commis des atrocités, avez-vous commis des actions impardonnables ?
-Ho la la la la ! Bah oui !!!
-… Oui ? Vous ne cherchez même pas à vous défendre ???
-Ho bah non, je ne le regrette pas !

psy piaf

-… Mais qu’avez-vous fait de si terrible ?
-Ho lalalala ! Alors. J’ai mis des pieds de table dans l’anus de mon pékinois (c’était drôle), je suis passé par tous les péchés capitaux, j’ai baisé, mangé jusqu’à m »en péter l’estomac, parfois en même temps, j’ai menti, j’ai été hypocrite, j’ai insulté, j’ai frappé (ça détend!), je me suis moqué, j’ai…
-STOOOP !!! Mais pourquoi !!!??? Pourquoi ???
-Bah. Parce que j’ai vécu et j’ai profité de ma vie.
-Bien. Au vu de ces péchés je ne vois plus qu’une seule solution. L’ENFEEEER !!!! »

C’est alors que tout est devenu rouge et de la fumée s’échappa de je ne sais où. Ils sont doué en spectacle son et lumière là-haut…

J’ai à peine eu le temps de dire « biscotte » que je me suis retrou…. Attendez. Pourquoi est-ce que je dirais « biscotte » dans un tel moment ????……………… Mais…. Mais pourquoi ? HO MON DIEU ! Je dois être dans une faille spatio-écritale où j’écris sans plus me rendre compte de rien !!! MAIS ! MAIS ! MAIS !!!…… Ou bien j’ai juste faim. Ca doit être ça plutôt.

Que disais-je ? HA OUI ! Le spectacle son et lumière.
Un rire grotesque surgit des profondeurs. C’est alors que je me suis retrouvé…. En EEEENFER !

  • 21 mars 2016 :

Cher journal. Je trouve que les préjugés envers les enfers sont tenaces et non légitimes. Ce n’est pas si terrible que ça !

portes de l'enfer

Tout est noir et on flotte. Un petit peu comme une crotte dans la cuvette des WC quand on a oublié de tirer la chasse. Sauf qu’il n’y a pas d’eau ici. Parfois, en flottant, on rencontre d’autres crottes : les âmes de gens morts. Non, il n’y a pas de flammes ici. Ca coûtait trop cher en bois pour Satan. Du coup son conseiller financier est venu le voir un jour et lui a dit « Hé ! Satan ! « Satan »bête si on stoppe l’approvisionnement en bois pour ton barbecue géant ? »…… Heureusement qu’il était déjà en enfer, sinon, je ne sais pas comment aurait terminé le conseiller financier suite à cette vanne pourrie.

  • 22 mars 2016 :

Cher journal. Je me fais chier.

  • 23 mars 2016 :

Cher journal. Je me suis fait un copain aujourd’hui ! Il s’appelle Philippe et il a vécu au 17ème siècle. Il est mort suite à une décapitation sur un champ de bataille. Nous avons fait un foot avec sa tête.

  • 24 mars 2016 :

Cher journal. Nous recherchons toujours désespérément la tête de Philippe…. J’ai tiré trop fort.

  • 25 mars 2016 :

Cher journal. Depuis hier, Philippe me fait la tête… Enfin… S’il en avait encore une.

Philippe perd sa tête

  • 26 mars 2016 :

Cher journal. Aujourd’hui, j’ai eu plus d’informations sur ce qu’on appelle « le paradis ». En réalité, ça n’existe pas. Non. Si j’avais eu une vie sans pêchés (je n’aurais pas eu de poissons, LOL QUE SUIS-JE HILARAAANT !!! ) j’aurais été réincarné en vache. C’est ça qu’ils appellent le paradis en fait. La vache. Comme je le disais : manger, faire caca et se faire toucher les seins. Le paradis c’est ça…. J’aurais mieux fait de taper directement sur le bouton « 5 » lors de ma mort en fait…

  • 27 mars 2016 :

Cher journal. Je dois bien le dire, ma famille, mes amis et même mes lecteurs me manquent. C’est lorsqu’on est loin de tout qu’on voit ce qu’il nous manque réellement. On voit qu’on aime ces personnes plus que tout au monde et que, malheureusement, on ne le dit pas assez : je vous aime. Mais maintenant qu’ils ne sont plus là, je me sens bien seul.

PS : Ho là là, j’ai envie de baiser, c’est horrible.

vache ange

  • 28 mars 2016 :

Cher journal. Depuis que je suis arrivé, je n’ai pas vu de WC… J’ai une de ces envies de chier !

  • 29 mars 2016 :

Cher journal. Tu ne devineras jamais ce qu’il m’est arrivé !

  • 4 avril 2016 :

Cher journal. Le 29 mars, je t’ai demandé de deviner ce qu’il m’est arrivé, je vois que tu n’as fait aucune proposition, je trouve donc que tu es un petit désagréable avec moi. Je te boude.

  • 12 avril 2016 :

Cher journal. J’ai rencontré Hitler hier en enfer (ho ça rime !). Il flottait tranquillement… Quelle raideur dans son bras droit, c’est incroyable. On a flotté ensemble et nous avons discuté. Une très très longue discussion d’au moins 23 heures…. Le truc embêtant c’est que je ne parle pas Allemand, j’ai rien compris de ce qu’il m’a dit.

hilter en enfer

  • 13 avril 2016 :

Cher journal. Tu connais la différence entre l’au-delà et un pet dans le bain ? …. Il n’y en pas : dans les deux ça flotte.

  • 14 avril 2016 :

Cher journal…. Ca ne sentirait pas le chocolat ???… MAIS SI !!!!!! MAIS SI !!!!!!!!!! (cf la résurrection, par Raphie)

  • 15 avril 2016 :

Cher journal. Je suis à nouveau vivant grâce à Raphie…. Et surtout grâce au chocolat… Quand je pense que la seule personne à s’être inquiétée de ma mort est une nana vieille et moche que je n’ai jamais rencontré, je me dis que le monde des vivants est tout de même bien plus terrible que l’enfer… JE VEUUUUX Y RETOURNER !

C’est sur ces dernières lignes que je te referme, cher journal intime d’un mort. Merci de m’avoir accompagné pendant mon voyage outre tombe qui a duré 5 semaines… Merci.

A part ça ? Tout va bien !!!!!!


Et comme le dis ma muse, Céline Dion : I’M ALIIIIIIIIIIIIVE !!!

Celine-Dion-Amazing






Note de fin de l’ex défunt :

MESDAMES ET MESSIEURS merci beaucoup d’avoir suivi la série « Les successeurs » pendant ces 6 semaines. Je tiens surtout à remercier mes amis, lecteurs comme blogueurs qui se sont prêtés au jeu et à ce scénario tout droit sorti de mon crâne sous héroïne. Merci beaucoup à vous Raphie, Olivier Fr, Cloclomono, l’observateur de la vie, le procrastinateur, Aileza, Marie B., ma coachette, Aiden, simple Curieuse, AD_e, Pixou et Houmouss et chantilly . MERCI A VOUS 13 LES GENS !

Les textes et dessins de cet article m’appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon accord.

Suivez Djy sur les résals socials :
profil facebook
twitter
profil Hellocoton
profil inspilia
profil dokuji !

Pour relire toute la série :

carnetcarnetcarnetcarnetcarnetcarnet

Publicités

7 réflexions sur “Journal intime d’un mort (2/2) [Les successeurs 6 : Djy]

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s