J’ai perdu ma foi en l’humanité (1/2)

carnetZut… Où est-ce que je l’ai mise… J’étais pourtant persuadé de... HA ! Mes lecteurs ! Vous êtes là ! (quel jeu d’acteur, on s’y croirait presque)
Vous tombez bien, cela fait plusieurs semaines que j’ai perdu foi en l’humanité. Vous savez, cette sensation de pouvoir faire confiance en n’importe qui ? En croire dans le futur de l’humanité !? Non ? Vous ne voyez pas ? MAIS SI, cette vision utopique où la paix est notre religion et où les bisous et les câlins sont une monnaie d’échange ? Non ? Toujours pas ? MAIS SI, cette vision utopique où tout le monde pourrait pénétrer ou se faire enfiler par n’importe qui sans crainte d’une sanction divine ou d’une sanction SIDA ? Voiiiiilà. Celle-là. Bah je l’ai perdu….


Je l’avais sur moi, je me souviens très bien, je regardais les informations en même temps. Enfin… Des « informations »…. Plutôt de la pisse en continue à faire avaler aux supporters de foot, puisque les sujets ne tournaient qu’autour de cela. Sûrement me direz-vous que c’est toujours mieux que les dernières semaines, où attentats, grèves et 49-3 dansaient ensemble entre un ou deux sujets sur un village produisant le dernier pâté à base d’anus de porcs caramélisés… Oui mais voilà. Nous avons eu le droit, durant l’euro, à une hiérarchisation anormale et ignoble des informations. Pendant que des millionnaires tapaient dans un ballon pour faire croire à des millions de moutons qu’ils ont gagné ou perdu , des centaines de personnes se faisaient tuer à cause de cet ignoble cancer qui se nomme Daech. Plus de 330 victimes. 330 oubliés…… Et tant d’autres actualités commençant par un 49 et se terminant par un 3 qui sont passées à la trappe… C’est à ce moment précis que j’ai perdu foi en l’humanité…

Putain, je casse l’ambiance une nouvelle fois. MES EXCUSES ! Allez, HOP, diversion pour se changer les idées…

psypouet

VOIIIILA ! Ca va mieux.

Comment retrouver cette foi en l’humanité ? Comment faire pour la revoir à nouveau ? IL FALLAIT FAIRE QUELQUE CHOSE ! Il fallait que je m’isole de la population, que je parte en ermite pour me recentrer sur moi-même et trouver cette fameuse foi, loin de tout et loin de toutes civilisations…. J’ai donc naturellement choisi le Jura. Non pas que le Jura soit isolé de tout et loin de toutes civi…… Ouais, non, oui, c’est pour ça en fait.

  • Dimanche 10/07

C’EST LE GRAND DEPART ! Après avoir mis dans mes valises 7 caleçons, ma brosse à dents et 21 capotes (le Jura est loin de tout, mais peut-être qu’il y aura des petites vieilles à niquer !… Ou des chèvres, à la rigueur, s’il n’y a rien d’autres), je pris place sur mon pékinois Rizette ! Chevauchant ce fier destrier lancé à plus de 150 sur l’autoroute, me prenant des moucherons dans les dents, nous suâmes toutes l’eau de notre corps tellement il faisait chaud. Je n’avais qu’à tirer la langue pour recevoir l’eau bénite de mon front.

IMG_20160710_100958
En direct d’une aire d’autoroute où je faisais caca en apesanteur et où j’ai bouché les chiottes (véridique)

Nous partîmes deux, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes…. bah toujours deux, arrivant chez les pécores. (J’aime bien ce fabuleux texte du Cid de ce fabuleux auteur qu’est l’âge de glace).

Arrivés dans le Jura, nous nous installâmes au bord d’un lac, dans la ville de Doucier… Non, je ne ferai pas de vannes sur le nom de cette ville… En revanche elle se situait entre les villes de Crottenay (une ville de merde (ceci était la meilleure vanne de l’article)) et de Verges ! En plus il y a un château à Verges… Le château de Verges. Mouhahahaha. Ca m’a fait rire. L’humanité a donc suffisamment d’humour pour appeler un village… Verges… C’est couillu.

DSC05365
Je voulais aussi une photo de Verges mais je ne me suis pas arrêté… J’avais trop peur.

Sur le bord du lac, j’installai mon petit bivouac (ho ça rime !), laissant Rizette chasser le repas du soir. Le pékinois est un fin chasseur. Plus fin que chasseur d’ailleurs. Pendant ce temps, j’explorai les environs. Il y avait, non loin de là, un camping. Des jeunes se baignaient dans le lac. Des demoiselles jouaient au ping-pong en maillot de bain… J’étais prêt à courir vers elles en hurlant « ATTEEEENDEZ ! ON PEUT JOUER AVEC MES BALLES AUSSI! » Mais valait mieux rester discret pour le moment et rester concentrer sur ma quête plutôt que sur ma kekette. Rizette revint avec le repas du soir.

IMG_20160711_135335
Un bien beau butin de chasseur

Nourriture sympathique… Lieu agréable… Fortes poitrines à l’horizon… Noms de villes rigolos… Je commençais à croire en nouveau dans le futur de notre humanité.

  • Lundi 11/07

HAAAA PUTAIIIIN de bordel de meeeerde ! Je commençais à peine à retrouver foi en l’humanité que j’ai goûté le fromage du Jura….. MAIS C’EST PAS BON !!! CA PUE ! On dirait un oignon moisi roulé sous les aisselles d’un putois ! HA !!!! QUELLE HORREUR ! Le pire, c’est le fromager à qui j’ai demandé s’il était fort ou doux. Il m’a répondu « doux ! »…. Il a sûrement cru que je demandais pour lui et non pour le fromage, ce fils de p…. De son papa. HAAAA ! Pourtant j’aurais dû m’en douter… C’était marqué « idéal pour la tartiflette » sur le côté… Quelle horreur.

DSC05339
J’avoue, je ne l’ai pris que pour le nom… Bourrichon. C’est rigolo. On dirait le nom d’un pokémon. ET LA VACHE, elle est troooop mimi !!!

Je commençai donc mon épopée fantastique. J’avais entendu parler de cascades non loin de mon campement : les cascades du hérisson… Alors, aux dernières nouvelles, non, les hérissons ne sont pas des mammifères vivant dans l’eau…. Et ils ne font pas non plus de cascades à la Bruce Willis. Mais bon, les gens du Jura n’ont pas l’air super intelligents pour nommer leurs lieux.

Je divaguais donc entre les vaguelettes de la cascade, réfléchissant au sens de la vie qui m’entraîne, à chaque pas sur le devant de la…. PUTAIN TAL TA GUEULE ! Au sens de la vie disais-je.

Comment retrouver cette maudite foi ! Je tombai à genoux dans l’eau (me les niquant sur un caillou au passage) et je hurlai :

DSC05348

« REPONDEZ-MOI ! PAR PITIE ! COMMENT AMENER LA PAIX ET RETROUVER LA FOIIII ! »
Une voix proche me répondit :
«-TA GUEULE !!!! »
Mais… Mais… Mais se pourrait-il qu’une force surnaturelle m’ai répondu dans cette eau glacée ?
« -Ô force divine ! Laissez-moi au moins quémander cette requête pour…
-MAIS TU VAS FERMER TA GRANDE GUEULE ! ET BOUGE TON CUL ! T’ES SUR LA PHOTO !
-La photo ? »

Je me retournai et je vis, au loin, des touristes souhaitant prendre une photo de la cascade… Bon. Je n’aurais pas ma réponse aujourd’hui, tant pis.

  • Mardi 12/07

HAAAA il faisait froid ! 10° ! Le Jura, le pays où t’as froid…
J’avais une autre solution… Me rendre dans les villages aux alentours pour demander où se cache ma foi….

Et à part ça ? Rendez-vous au prochain article pour le savoir…

Djy rizette tayo





Note de fin du vacancier :

Voici donc le début de mon épopée dans le Jura. Rendez-vous dans quelques jours pour connaître la suite de mes aventures ! Avec plus d’actions, plus de suspens et plus de sexe.

Les textes, dessins et photos m’appartiennent entièrement. Merci de ne pas les réutiliser.

Pensez à commenter et partager !
annonce 4 ansEt surtout, venez participer aux 4 ans de ce blog qui se dérouleront dans deux semaines ! Détails ici : https://monsieurlepsy.wordpress.com/2016/07/10/annonce-le-courrier-des-lecteurs-les-4-ans

Publicités

6 réflexions sur “J’ai perdu ma foi en l’humanité (1/2)

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s