Chapitre 3 : Rencontre du 3ème type, les collègues

carnetUne fois l’école choisie selon le positionnement au concours du CRPE (en général en levrette, c’est forcément une position par derrière avec le CRPE (oui, j’suis prof mais j’suis vulgaire et je vous emmerde)), il faut contacter cette école.
Personnellement, je l’ai fait dès que j’ai su où j’allais. Une petite école de campagne, peu de classes, peu de collègues, un double niveau CE1/CE2, très bien équipée en informatique, BREF une très bonne école. Surtout qu’il y a un camion à pizza le soir, juste à côté YOUHOUUUUUUUU !!!

J’eus au bout du fil la directrice, complètement perdue qui me fit :
« -Oui, baaaah… Euh…. Je ne sais pas…. Bah…. Euh…. Passez demain ! »
… C’est moi où elle ne sait pas quoi faire de moi ? Et puis le lendemain…. Dernier jour d’école. A 16h30……… Dernier jour. Avec des élèves. Dernier jour…. Avec les enfants qui pleurent….. Et les maîtresses qui chialent. Le dernier jour. Autant vous dire que je me suis senti gêné d’y aller.
« -SAAAALUT LA COMPAGNIE ! C’EST MONSIEUR DJY ! VOUS ETES A PEINE EN VACANCES QUE JE VOUS FAIS DEJA PENSER A SEPTEMBRE !!!!! HAHAHA ! »
J’avais sérieusement le sentiment d’être un extra-terrestre prêt à tomber sur une planète inconnue. Uuuun viiiisiiiteur ! VENU D’AILLEURS ! Hoooooooooooooooo !!!!

Le lendemain, c’est la prof de CP/CE1 qui m’a accueilli à la porte, avec un grand sourire.
« -Haaaa c’est toi ! On savait qu’on aurait un jeune homme dans l’école ! »
…….Bah oui, vous le saviez étant donné que je vous ai appelé la veille. T’es nulle ou quoi ma cocotte ? Ha moins qu’avec ses yeux de perverse et cette phrase, je sois en réalité face à une nymphomane. D’ailleurs, pour vous aider un petit peu et n’ayant que peu d’informations sur mes collègues à l’heure où j’écris, nous appellerons cette prof : Nympho. (Nooooon ce n’est pas de la stigmatisation)
Nympho m’emmena voir la directrice de l’école, une assez vieille femme, recevant des fleurs des élèves. Il faudrait dire à ces élèves que les fleurs, on les donne APRES la mort d’une personne âgée, sur la tombe. Pas avant, dans la classe. Ces jeunes, faut tout leur apprendre.
Cette directrice, prof de CM1/CM2, semblant un petit peu perdue et fatiguée, me présenta rapidement ma classe (je vous en parlerai plus tard, dans le chapitre 4). Toujours dans le but de vous aider à vous repérer, nous appellerons cette directrice : Sénile. (pitié, faîtes que mes collègues ne tombent JAMAIS sur ce blog (et si c’est le cas : RASSUREZ-VOUS ! Je vais changer vos surnoms quand je vous connaîtrez un petit peu plus !)) En même temps, tandis que cela ne faisait que 5 minutes que nous nous connaissions, elle me fit :
« -Tiens, voici les codes pour passer les commandes, la clé de l’école, ne la perd pas, je vais te montrer à quoi servent les autres clés, je te donne aussi le règlement intérieur, ho et tant que j’y pense, tiens, le projet d’école, mes coordonnées, voici des exemplaires des manuels que tu peux utiliser, une corde avec un nœud, un tabouret, une boîte de lexomil, des certificats médicaux préparés à l’avance si tu tombes en dépression, du produit de décontamination en cas d’épidémie de gastro, un fouet si t’en as marre des élèves et un susucre, cadeau de la maison. »
(Bon, j’ai un petit peu exagéré la fin de sa phrase. Un petit peu) Je me suis retrouvé avec les bras coooomplètement chargés…… SANS SAVOIR DU TOUT DE QUOI ELLE PARLAIT ! UNE COMMANDE ????? UNE COMMANDE DE QUOI ? Faut faire une commande ! COMMENT ON FAIT ! Les manuels !!!???? Mais ils sont tout pourris ! Je DOIS FAIRE AVEC ????? Projet d’école ? MAIS J’AI RIEN DEMAAAAANDE MOI !!!!!!! JE VENAIS JUSTE ME PRESENTER !!!! J’SUIS PAS PREPARE PSYCHOLOGIQUEMENT A CA !!!!!!
Pas si sénile que ça, la Sénile.

Dans ma classe, je fis la connaissance de la personne que je remplace. Donc une personne peu importante pour ce blog, passons. Je fis également la rencontre de ma binôme, avec qui je vais partager la classe (pour rappel, je suis en alternance, donc en mi-temps) Une gentille madame, chignon tiré à fond derrière, traits tout aussi tirés et j’ignore à l’heure actuelle si elle se fait tirer autre chose. Mais cette femme est vraiment extrêmement gentille :
« -Bon, Djy, je suis quelqu’un de très franche, tu vas morfler jusqu’en décembre, tu vas souvent pleurer, crier, te demander qu’est-ce que tu fais là…. Tu vas vraiment souffrir, peut-être déprimer ou te suicider, mais çaaaa vaaa bien se passer. Et si quelque chose ne va pas chez toi, je te le dirai ! »
…… Elle est geeeentille. D’ailleurs, nous l’appellerons Affable.
Pendant l’été, nous avons beaucoup échangé par sms avec elle. Il s’est avéré que ce surnom lui va comme un gant. Vraiment très attentive, avec toujours le mot pour rire, une oreille à l’écoute de mes problèmes… En fait, elle est tellement gentille que je m’en veux par avance de lui pourrir l’année à venir… Baaaah oui, vous commencez à me connaître, j’aime faire chier.

Retournons aux rencontres du dernier jour de l’année. Au détour d’un couloir (ce qui n’est pas compliqué étant donné que dans l’école, il n’y a qu’un seul couloir), je rencontrai la seconde prof de CP/CE1 (effectuant les remplacements de Nympho le vendredi). Une toute petite madame grisonnante avec une petite voix, des petites lunettes, des petits cheveux, un petit sac et un petit sourire. On dirait une petite souris avec sa petite voix ! Tiens, je vais l’appeler Mini ! Mini la souris ! Hein ? Quoi ? C’est déjà pris ?….. Par qui ?…… DISNEY ! Ha les enfoirés, ils sont vraiment partout.
Bon, pour être franc, à l’heure où j’écris ces lignes, je ne sais plus le VRAI nom de Mini et de Nympho. Mais bon. Shame on me.

Pour compléter ce tableau, il faudra également ajouter les deux profs de maternelle que je n’ai pas encore rencontrées. ET ENFIN la femme de ménage, une petite jeune toute mignonne que j’ai décidé d’appeler Mignonnette. Mignonnette la femme de ménage. Cependant, si jamais j’apprends qu’elle a un mec, je la nommerai gros laideron. L’avenir nous le dira.

C’est ainsi que j’ai rencontré, très rapidement, mes collègues pour l’année à venir. Moi. Jeune homme parmi ce monde de femmes mûres (ou périmées pour certaines). Cependant, je n’ai que peu échangé avec elles. Sénile s’occupait de finir de ranger sa classe, Affable et moi écoutions les « conseils » de la prof que nous remplaçons, Nympho et Mini étaient dans leurs classes à bosser….. Du coup, leurs caractères se révélera peut-être au fil des semaines, modifiant leurs surnoms !
Pour récapituler :
Maternelle : inconnue n°1
Maternelle : inconnue n°2
CP/CE1 : La nympho et Mini
CE1/CE2 : moi et ma binôme Affable
CM1/CM2 : Sénile la directrice
Femme de ménage : Mignonnette (ou gros laideron si elle est en couple)

A part ça ? Tout va bien !!

 

Publicités

4 réflexions sur “Chapitre 3 : Rencontre du 3ème type, les collègues

  1. je t’imagine en réunion des parents d’élèves quand tu es tout sérieux, sans que tes interlocuteurs sachent qu’en réalité, il ont Mr Hyde en face d’eux !
    Signé une femme périmée !

    Aimé par 1 personne

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s