Chapitre 7 : passer de moldu à prof

carnetSi seulement on m’avait dit tous les changements dans ma vie !
J’ai à peine démarré dans le métier de prof que, déjà, je subis de terribles bouleversements. Non seulement dans ma vie, mais aussi dans mon entourage. Alors que non, je ne suis pas devenu un être à part, j’ai juste une ligne en plus sur mon CV (CV complètement inutile étant donné que je suis fonctionnaire DONC je ne m’en servirai plus jamais, MOUHAHAHAHA !)

Pour commencer, j’ai l’impression d’être devenu un modèle irréprochable à suivre. Par exemple, à en entendre mes proches, je n’ai plus le droit de faire d’erreurs ! C’EST FINI ! Vade retro les fautas ! En à peine une semaine, une erreur étant autrefois une petite inattention de ma part (et j’en ai beaucoup, je ne suis pas un pro de la langue française comme vous pouvez le constater), devient dans la tête des gens une faute IM-PAR-DO-NA-BLEUH ! C’est fiiiini !
De même, je suis quelqu’un d’assez vulgaire au quotidien (je sais très bien m’abstenir auprès d’enfants, ne vous inquiétez pas). Mais pareil, maintenant, il semblerait que je n’ai plus le droit de dire bite, couille ou nichon ! Mais meeeeerdeuh ! Putain, que vais-je devenir ! Je ne dois plus dire « putain » mais « diantre ! » !!!! Je ne dois plus dire « nichon » mais « sein » ! Je ne dois plus dire « merde » mais « excrément » ! Ca pue de l’anus tout ça ! C’est fiiiini !
HA et il paraît aussi que je dois bien écrire. Dès qu’il faut faire un papier officiel écrit à la main « DJYYYY ! VIENS L’ECRIRE, T’ES LE PROF, T’AS UNE BELLE ECRITURE ! »… Sauf que non, je n’ai jamais eu une belle écriture et aucun don n’est tombé du ciel en même temps que le diplôme du CRPE… Malheureusement.

Outre l’aspect modèle irréprochable, aussi contradictoire que cela puisse paraître, il semblerait que je sois devenu l’homme à abattre. Oui, comprenez bien, je suis devenu fonctionnaire. Je suis donc devenu, par définition, un glandeur. Un merdeuh. Une grosse feignasse de première.
Oui, mesdames et messieurs, je l’avoue au nom de tous les enseignants de France et d’ailleurs : nous ne foutons rien. Oui, nous ne faisons que suivre des leçons ordonnées par un manuel de 2003. Non, nous n’innovons pas. Non, nous ne corrigeons pas les cahiers. Oui, nous ne faisons que boire du café à longueur de journée. Non, nous ne planifions pas l’année… Oui, nous avons plein de vacances pour si peu de travail à la maison. Non, nous n’avons pas une tonne de réunions avec les parents…………….. Voyez-vous, je vous insulterais bien, mais je n’ai plus le droit d’être vulgaire, insultez quelqu’un sans vulgarité, ça ne sert à rien. Donc je vais simplement poursuivre cet article en faisant comme si de rien n’était…
En plus de mon statut de glandeur, il paraît que je suis devenu riche ! MAIS OUI ! « Ha ! T’es prof ! T’es bien payé ! » … Bon, mon compte bancaire n’a pas augmenté de un seul centime, mais ce n’est pas grave hein ! J’suis riche !!! Prof, donc riche !

Autre point qui m’a étonné… Avant on me tutoyait. Maintenant, on me vouvoie. En plus du concours, j’ai dû prendre 20 ans en plus.

Franchement, ce métier est formidable. Mais vous, les moldus, vous ne pouvez pas le comprendre.

A part ça ? Tout va bien.





Note de fin du prof :

Textes de moi, pas touche, merci.

Publicités

7 réflexions sur “Chapitre 7 : passer de moldu à prof

  1. Miuhahahahaah alors bientôt tu vas venir me rendre visite en jet privé c’est ca ???? 😂 😂 ou tu ne fréquentes plus le bas peuple ? Allez ne t’en fais pas t’es peut être un encule de fonctionnaire millionnaire mais tu auras toujours une petite bite 💕 Bisous 😜

    J'aime

  2. Mais que dites vous donc Monseigneur le percepteur, il ne vous amuse point d’insulter le bas peuple si vous ne pouvez être vulgaire? Mais sortez donc votre plus belle plume d’oie sertie d’or et de diamants pour envoyer des billets à ces mécréants où, de votre écriture raffinée, vous les rabaisserez d’une tirade que leur esprit inférieur digne des plus arriérés des Protostomiens ne saurait pas même interpréter!

    J'aime

      1. « Ouaich, j’ai rien pigé de ce que t’as dit bouffonne ! »
        Kevin, 8 ans, racaille de la campagne profonde, ne parvenant pas à connecter ses deux neurones entre eux 😉

        J'aime

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s