Enquête sur la trisomie

carnetMon cher psy, mesdames, messieurs, les gens.

Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous dévoiler une enquête de fond… Une enquête de fond, c’est comme une enquête gelée, mais quand il fait chaud… Elle fond. Donc, une enquête de fond. En effet, je suis au contact permanent depuis près de 18 ans et demi avec une mycose vaginale… Ce qui est super chelou étant donné que je suis avec un homme….. Mais ce n’est pas du tout la raison de mon article, non. Depuis près de 18 ans et demi, je suis en contact permanent avec autre « chose » : une personne handicapée, j’ai nommé, ma sœur, alias la princesse licorne, qui a ses chromosomes qui ont décidé de faire un plan cul à trois. Elle est trisomique 21.

caryotype trisomique.jpg

Pour vous, chers lecteurs et cher psy, j’ai affronté tous les dangers afin de vous dresser un portrait précis et détaillé de ces personnes peu connues et dont, avouons-le, nous n’avons pas envie de connaître : les personnes trisomiques. C’est parti, générique.

… Merde, j’ai pas le budget pour faire un générique. Tant pis.

Je vais vous décrire ces individus grâce à un plan très détaillé :

I) ma méthode d’observation.
II) Mes observations

Et c’est tout. C’est parti.

I)Ma méthode d’observation :

Avec mes yeux.

II) Mes observations.

(ça valait le coup de faire des titres n’est-ce pas ?)

La première chose à dire sur les personnes trisomiques est qu’elles possèdent des bras, des jambes, une tête, un corps et elles semblent dotées de choses qui leur permettrait vraisemblablement d’exercer des activités primaires comme respirer, manger, marcher ou jouer à Candy Crush… Ce qui nous indique que génétiquement parlant, elles sont plus proches de l’humain que du Teckel à poils longs. OUI, c’est un scoop, j’en conviens bien, les personnes trisomiques SERAIENT des humains comme vous et moi… Enfin, surtout comme moi, vous je ne vous connais pas, je ne veux pas faire d’à-priori sur mes lecteurs. Ca se trouve, vous êtes des teckels à poils longs et personne ne m’a rien dit. Ce qui n’est pas cool.

Bref.

Passons à un deuxième point qui m’a, je l’avoue, sidéré. Les personnes trisomiques ont des noms. OUIIIIIIIII autre scoop. Si on appelle un chat, un chat, un chien, un chien, un teckel à poils longs, un teckels à poil longs, les personnes trisomiques, elles, ne s’appelleraient pas « trisomiques » mais elles porteraient les noms d’Enzo, Lucie, Mouloud, Sherifa, Taho, Mamadou, Anaïs, Florian, Jeannine, Maurice, Bernard ou même Michel. Oui. Il existe des Michel chez les personnes trisomiques. Si ce n’est pas effarant comme découverte ! Ca se trouve, l’information du prénom serait peut-être même PLUS intéressante que le fait que ces personnes soient trisomiques. Non ?

capture-3
https://www.youtube.com/watch?v=BRRifrB1pFE « Pierre ?… Pierre ? …. Pierre ? »…. C’est pareil que « Le trisomique ? Le trisomique ? Le trisomique ? » vous ne trouvez pas ?

 

 

Troisième point, encore un scoop, (il paraît que le magazine Voici est jaloux de tous mes scoops, mais scoop) : les personnes trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel ont des dents. Ce qui est utile pour faire des activités comme croquer dans un Kinder Bueno ou dans une pomme. MAIS CE N’EST PAS TOUT, les personnes trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel ont aussi des ongles. Outil pratique pour décoller ce putain de rouleau de scotch, pour gratter un chien ou pour se curer le nez correctement. Mais vous allez me dire « QUOIIIII ! MAIS COMMENT CA SE FAIT-CE !? ILS N’ONT NI GRIFFES NI CROCS ! » Hé bah non ! « QUOIIII ! MAIS MEME PAS LES SOIRS DE PLEINE LUNE ? » Hé bah non ! Non ! Les personnes trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel ne sont pas des teckels à poils longs garou. Non, non, non. Je vous l’ai dit, ce sont des humains comme vo….. Comme moi.

Quatrième point et non l’un des moindres. Tandis que je me cachais derrière un buisson pour observer tout cela de loin, le spécimen observé m’a aperçu… Dès lors, je pris peur ! Peur qu’il se jette à mon cou, me pète la jugulaire et m’arrache le foie pour le manger au dîner ! MAIS QUE NI NI, bien au contraire ! Le spécimen me fit un signe de loin et me dit « Bonjour monsieur ! »….. QUOIIIII !!!!! MAIS LES PERSONNES trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel PEUVENT COMMUNIQUER ET PARLER ! OUI ! A l’instar des humains, des perroquets et d’une espèce de dauphin rose dans le nord du Japon, les personnes trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel peuvent parler et communiquer avec nous ! OUI ! OUI ! Pour nous saluer, nous donner des informations, pour poser des questions et même pour raconter des histoires. Si ce n’est pas fou ! Elles en sont capables ! Dès lors, je me suis rapproché de mon spécimen pour tenter d’entrer en communication.
« -Bonjour. Moi venir en paix. Moi pas vouloir faire mal à toi. Moi Djy, moi vouloir observer toi pour article drôle, article lol, pour lecteurs à poils longs. Moi avoir croquettes pour toi. Toi vouloir croquettes ? »
Il m’a répondu :
« -Heu là. Vous avez l’air con. »
J’ai pris conscience à ce moment de ma folie : j’étais idiot de lui avoir dit ça, biiiien sûr qu’il ne voulait pas de croquettes. Ce n’est pas un chien.

« -Pardon, toi vouloir plutôt surimi Coraya ? Huuuum, c’est bon surimi Coraya ! »
Tandis que je lui lançais des petits bouts de surimi Coraya par terre pour le nourrir et l’appâter (l’appâter pour chien, HAHA, je me fais rire) , il me regarda avec dégoût et fit demi-tour. Haaaa l’enfoiré. J’essaie d’entrer en communication avec lui et il n’en a rien à foutre de moi. Si je suis le seul à faire des efforts aussi…. Ce qui me permet d’en venir à ma cinquième observation : les personnes trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel peuvent être connes.

capture2
Pourquoi le refuser ? C’est pourtant bon !

SIXIEME OBSERVATION ! Au final, j’ai réussi à lui parler après plusieurs tentatives. J’ai ainsi appris que mon spécimen était passionné par la musique, qu’en ce moment il lisait des « grands galops » et qu’il était en stage dans les cuisines d’un hôpital… NOUVEAUX SCOOPS : les personnes trisomiques-qui-peuvent-s-appeller-Michel savent lire, peuvent être attirées par des choses et peuvent…… TRAVAILLER ET AVOIR UN SALAIRE, voir MEME un minimum d’indépendance et d’autonomie ! Alors bon, mon spécimen m’a invité à relativiser, il a des copains (OUIIIIII IL A DES AMIIIIIS) qui n’en ont malheureusement pas les moyens et trouver un travail avec ce handicap est quelque chose d’extrêmement compliqué. Malheureusement.

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII contrairement à ce que je pensais, ils ne sont pas bêtes non plus !!! Au début, je m’attendais à voir un ahuri, avec un sourire niais et à rire à la simple évocation du mot « babouche »… OUIIII comme Cyril Hanouna, tout à fait. Mais non non non ! Ils sont capables de tenir des propos cohérents et très intéressants. Je vous assure !! MAIS DIANTRE IL n’y aurait AUCUN déterminisme lié à l’handicap ! NON ! Une personne trisomique-qui-peut-s-appeller-Michel ne finira pas OBLIGATOIREMENT ses jours à baver sur un fauteuil. Non, non, non. Elle peut devenir cuistot ! Ou même ranger des livres dans une bibliothèque ! Conduire une voiture sans permis ! Ou gagner un concours de vidéos pour le tour de France ! Vivre dans un appartement ! Ou passer un bac professionnel ! Mesdames, messieurs, les gens… Ce spécimen m’a appris que la trisomie était loin d’être une fatalité, non, bien au contraire, chaque personne atteinte d’un handicap est pleine de ressource et peut s’en sortir avec de l’aide…

Pendant que je lui parlais, j’ai alors vu autour de nous des personnes s’éloigner, nous regarder de travers, rire méchamment parfois. Face à moi, j’avais une personne ouverte, curieuse, pleine de vie. Autour de moi, j’avais des gens fermés, effrayés devant l’ignorance et qui ne donnent pas envie.

Si la clé de la réussite POUR TOUS était de prendre connaissance des besoins et des spécificités de chacun ? Si la clé de la réussite POUR TOUS était le partage et l’entraide ?…

Ouais. A méditer.

A part ça ? Tout va bien…




Note de fin :

 

Les exemples pris dans cet article sont tous entièrement VRAIS et reflètent une réalité qui existe bel et bien. Malheureusement, certaines personnes ont trop de difficultés cognitives pour arriver à certains points, cependant, il ne faut jamais oublier que chacun a des ressources et est capable de faire quelque chose. Même si, à vos yeux, ce n’est « pas grand chose », pour lui/elle, ce peut être énorme.

Cet article est dédié à ma petite sœur qui, je suis sûr, fera de grandes choses dans sa vie.

Merci pour votre lecture.

Textes et dessins de moi, pas touche, merci.

 

Publicités

19 réflexions sur “Enquête sur la trisomie

  1. Superbe articles !
    Celui ci et celui qui parle des critiques et des phrases que l’on entend mais que l’on ne comprend absolument pas en tant que frère ou sœur de personne handicapée !!!
    Par contre, je ne suis pas du tout d’accord avec toi quand tu te demande « En quoi cet article pourrait faire avancer ce problème ? et que tu répond : Il ne peut pas ». C’est faux, c’est en parlant et en faisant connaitre les différents handicaps que les personnes qui se moquent comprendront que ça ne sert à rien sauf à faire souffrir !!!
    C’est en montrant aux gens que nos frères et sœurs sont moins handicapées dans la vie qu’eux même que nous pourront changer leur regards !!!
    Moi j’essaye de le faire sur mon blog, j’ai pas de millions de vues comme d’autres blogueurs qui explique comment se tartiner le visage avec du gingembre mais j’espère que les gens qui me lisent, malgré mes fautes d’orthographes (oui je ne suis pas prof moi :), apprennent un peu plus à chaque article à respecter les personnes handicapées !!!
    Enfin merci pour tes articles sur le « Handicap » de ta sœur, sujet sensible pour tous les frères et sœurs de personnes handicapées, le handicap existe et il vaut mieux en parler que de finir psychopathe 🙂
    Merci encore et tu peut aller faire un tour sur mon blog, si tu veux :
    http://cinq-filles-et-un-petit-plus.blogspot.fr/p/acceuil.html

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire =)
      Si j’ai marqué ça, c’est parce que je n’ai pas non plus beaucoup de visiteurs et il faut avouer qu’un titre portant sur la trisomie n’attire QUE les personnes ayant connaissance de la trisomie.
      (Ne t’inquiète pas pour les fautes, je suis prof, j’en fais beaucoup aussi)

      Je vais aller faire un tour sur ton blog. A très vite =D

      J'aime

  2. Je te ferai pas un speach sur la tolérance, ton article est très bien et tu sais déjà que, de mon point de vue, la personne en face de moi pourrait être un teckel à poil long trisomique ayant reçu le prix nobel de la paix, j’en ai rien à faire, je ne juge pas les gens comme ça… 😉 PAR CONTRE, si « Les exemples pris dans cet article sont tous entièrement VRAIS », c’est que tu t’es vraiment caché dans un buisson et que tu as vraiment jeté des surimis sur de pauvres bougres qui n’avaient rien demandé. Honte à toi =’D

    J'aime

  3. Désolée mais les trisomiques qu ils s appellent Michel ou Marguerite aiment les surimis !!! Tu t y est tout simplement mal pris!! Il fallait les mettre dans une gamelle…. ou assiette c etait mieux !!! lolll
    Sympa ton article..

    Patricia ,maman de Sonia trisomique de 34 ans qui aime les surimis!!

    Aimé par 1 personne

  4. Superbe article !! Moi, les trisomiques me paraissent tous très sympathiques, ceux qui se moquent d’eux sont souvent plus affectés qu’eux, ils souffrent du handicap de la méchanceté gratuite 😦

    Aimé par 1 personne

  5. j’ai un autre scoop… ces personnes avec un chromosome en plus ben… elles peuvent être belles! on a meme parfois envie de les croquer tant elles sont à croquer et nous font fondre!

    Alexandra, maman de Petit frère Guillaune avec un chromosome d’Amour en plus…

    J'aime

    1. … Ha bon ? MAIS CA SE MANGE EN PLUS !!!??? Maiiiiiis c’est géniiiaaaal ce handicap !!!
      Bonjour à ton petit chou… Ou du moins ce qu’il doit en rester ^^ (et merci beaucoup pour le commentaire)

      J'aime

  6. Merci,
    Merci pour ce petit bout de rigolade,
    Merci pour ces petites larmes sur mes joues (euh… quoi que je ne sais pas si pour cela je dois dire merci… han la maso),
    Bien sympa cet article

    Mon extra terrestre, hyper terrestre dont les chromosomes 21 ont partouzés a déjà 9 ans 😉

    J'aime

    1. HA MAIS NON MAIS NON ! Il ne faut pas pleurer ! Je n’écris pas pour faire pleurer les gens m’enfin !
      Tiens, des kleenex. C’est la maison qui offre.

      Merci à toi pour ces jolis compliments =) Et bisous à ton extra terrestre hyper terrestre !

      J'aime

      1. Merci pour les kleenex 😉

        Le papa aussi a lu ton article, lui aussi a adoré, et nous avons bien rit par la suite avec la partouze des chromosomes 😉
        Oui euh… il y a des choses qui marquent plus que d’autres

        Merci en tous cas pour cet article très bien écrit

        Biz de mon hyper terrestre 😉

        J'aime

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s