Chapitre 8 : mes élèves, ces gremlins

carnetIl y a quelque chose qu’on ne m’a JAMAIS dit avant que je fasse ce métier et que j’ai découvert le jour de ma rentrée… Dans ma classe… Il y a des… Des… Enfin, des… Maiiiis siii, vous savez. Des….. Des enfants ! VOILA ! J’ai des enfants dans ma classe ! MAIS JAMAIS ON NE M’A DIT QUE JE DEVAIS M’EN OCCUPER !

Non, à l’ESPE (école supérieure du professorat et de l’enseignement), on nous parlait sans cesse « d’élèves ». Je sais ce qu’est un élève.

Elève : Petit truc blond avec des lunettes qui écrit bien, lit tous les soirs, sait faire ses lacets, ne vient pas à l’école quand il a la (PUTAIN) de gastro, s’intéresse à tout ce qu’on lui propose, est motivé par tous les projets, n’est pas bavard, a des bonnes notes, participe en classe, est souriant, a des parents soucieux de son avenir, sait que plus tard il veut devenir pompier, avoir un chien et des enfants, connait ses tables de multiplication et fait des dessins à son professeur chéri…

Voilà ce que c’est qu’un élève. SAUF QUE NON ! Dans ma classe, mes gremlins sont avant tout des enfants ! Et non pas des élèves ! N’EST CE PAS ! MON CHER ESPE !!!

Enfants : trucs de toutes les formes et de toutes les couleurs, qui ne savent pas comment écrire, comment orthographier les mots et encore moins de quelle COULEUR ils doivent écrire (ce qui est MEGA important, vous en conviendrez), lisent à raison d’une phrase par heure, ont des scratchs, viennent même s’ils ont la gale, ne sont intéressés par rien, parlent sans cesse, ont des mauvaises notes, participent en classe sans lever la main, sont souriants avec de la morve au nez (et parfois dans les dents), ont des parents qui nous prennent pour une garderie, savent que plus tard ils ne veulent pas devenir chômeur, avec un hamster, pensent que quand on parle des tables, on évoque ce sur quoi ils écrivent et font des dessins à leurs professeurs chéris… Pour avoir des bonnes notes.

VOILA ! CE SONT DES ENFANTS AVANT D’ETRE DES ELEVES !

Et là vous allez me dire « hooooo là là là, encore un prof qui râle »
Non, je ne râle pas, JE VOUS EXPLIQUE ! NUANCE ! Parce qu’en vérité j’aime travailler avec des enfants. Vous savez quoi ? Je préfère même travailler avec des enfants qu’avec des élèves ressemblant plus à des appartements témoins qu’à la réalité. Au moins, avec mes gremlins, ma classe est vivante, ça bouge. Ce n’est pas facile tous les jours, certes… Il y a tant de personnalités différentes, tant de potentiels chez l’intégralité de ces enfants. Justement, c’est ça qui m’intéresse dans ce métier : trouver le potentiel de chacun et l’exploiter.

Et là, vous allez ààààà nouveeeau m’interrompre et me dire « Ha ouais ? A quoi ressemble une heure de cours alors ? » …. Et bien ça ressemble à ça (attention, accrochez-vous )

Une heure de cours chez les Gremlins :

J’arrive dans la cour de récréation à 8h35, les élèves arrivent, ça court de partout, ça bouge, ça crie, un élève vient me dire que machin lui a dit que truc lui a dit qu’il était moche, un autre élève arrive le genou en sang, ma collègue râle parce que bidule a encore le même tee-shirt que la semaine précédente, je soigne le genou pendant que le petit hurle de tout son corps dans mon oreille, je suis sûr que même en lui coupant la jambe ça lui ferait moins mal, un élève vient pour me dire que truc l’a tapé. La cloche sonne, ils ne se rangent pas, ils crient, mes oreilles saignent. 8h45, nous entrons dans la salle de classe, j’attends qu’ils s’installent et qu’ils se taisent, ce qui prend entre 5 et 10 minutes. Trois élèves m’interpellent sur le programme de la journée. Puis, je dis bonjour à la classe, je ramasse les cahiers de liaisons, ils remplissent leurs calendriers, trois élèves oublient toujours de sortir leurs cahiers de liaison, trois élèves me disent qu’ils ont un mot dans le cahier de liaison, trois autres me posent des questions sur le programme du jour. J’explique le programme du jour sous les râleries et les cris de joie (parfois). J’attends le silence, je redemande à un élève son cahier de liaison qu’il n’a toujours pas sorti, nous commençons un jeu, machin lève la main pour dire que truc l’a critiqué. Ils crient s’ils ont réussi le jeu, je râle dès qu’ils crient, un lève la main pour me dire que le soir il va manger chez sa mamie dont je n’en ai rien à foutre, mais je dois rester pro donc je dis « ha d’accord, mais ce n’est pas le sujet ». Je reredemande le cahier de liaison à l’élève. Nous commençons la journée, exercices de mathématiques, ils doivent rappeler ce qui a été fait la fois dernière. La moitié ne le sait pas, un élève me parle d’une autre leçon, un autre joue avec sa règle et fait du bruit, une autre lève la main parce qu’elle a envie de faire pipi (je refuse qu’elle y aille), un autre n’a toujours pas sorti son cahier de liaison, un autre me demande s’il y a les TAP le soir, un autre me dit que truc l’a critiqué, enfin un dernier parvient à me dire ce qui a été fait…
Je demande de me rappeler la concrétisation du projet, à quoi servent ces enseignements, que doivent-ils apprendre et quelle activité finale est mise en place (je fonctionne beaucoup par projets avec des gros trucs à réaliser à la fin)… La moitié ne le sait pas, un élève me parle d’une autre leçon, un autre fait un bruit monstre avec sa règle, une autre lève à nouveau la main parce qu’elle a envie de faire pipi, un autre n’a TOUUUUUJOURS pas sorti son cahier de liaison, un autre me demande s’il y a les APC le soir, un autre me dit que machin l’a tapé, enfin un dernier parvient à me dire ce que nous allons faire. Nous faisons les exercices, un élève participe mais il me stresse parce que quand il lève la main, on dirait un salut nazi. Machin m’interrompt pour me dire que truc l’a insulté. Le cahier de liaison n’est toujours pas sorti. Ils bavardent, ils bougent, je confisque la règle. Je demande à un petit gars de se concentrer et de travailler. Un élève lève la main pour me demander s’ils peut aller se moucher : ils pissent le sang par le nez, il en fout partout, c’est dégueulasse. Je demande qui peut l’accompagner aux toilettes pour qu’il se nettoie et se rince la bouche (parce qu’il a la bonne idée de sourire en même temps), l’élève qui veut pisser râle et tirera la gueule jusqu’au midi.
Puis, nous faisons la présentation dans le cahier du jour, je demande à mon petit gars de se concentrer et de travailler, on me demande à cinq reprises s’il faut prendre une nouvelle page, je répète pour la onzième fois qu’on ne saute pas de page, on me demande à sept reprises s’il faut écrire au stylo bleu, je dis qu’il faut écrire au stylo bleu pour la trentième fois depuis le début de la journée, on lève la main trois fois parce qu’ils ont perdu leur stylo bleu, on lève la main deux fois parce qu’ils ont sauté une page, on lève la main une fois pour me donner le cahier de liaison. On me demande vingt fois s’il faut souligner la date et le titre, je réponds que oui il faut les souligner pour la trentième fois, on lève la main une fois pour demander la règle que j’ai confisqué, on lève la main une fois pour répondre à la question « qu’avons-nous fait la dernière fois ? »
Je viens près des CE1 qui ont des difficultés pour copier pour les encourager à aller plus vite, je viens près de mon élève dyslexique pour lui colorier en vitesse le « chemin » (pour écrire sur la ligne) et pour tracer des traits où il doit écrire les mots (sinonilnefaitaucunespaceetcestchiant). C’est bruyant, je demande le silence. On lève la main parce qu’un élève s’est trompé de page. Je viens près de mon élève lent, il n’a toujours pas ouvert son cahier du jour. C’est bruyant, je demande le silence. Je demande à mon petit gars de se concentrer. Je répète la consigne. Je fais répéter la consigne. Ils reformulent mal la consigne. Ils n’ont pas compris la consigne. Je répète la consigne. Ils reformulent la consigne. Ils ont enfin compris la consigne. Je vais près de mes CE1. Je leur donne une autre tâche. Les CE2 font du bruit. Je demande le silence……..

Je pourrais continuer comme ça encore longtemps. Mais je m’arrêterai là.

Vous allez me dire « pfff, encore un prof qui râle ». Je répondrai que non. Je ne râle pas. Certes, c’est un métier épuisant, qui demande d’être toujours sur le qui-vive. Mais qu’est-ce que j’aiiiiime mon métier.

Mon élève lent ? Oui il est lent, il ne gère pas ses émotions et il n’a aucune confiance en lui. Et alors ? Il est très intelligent et c’est le seul (Je dis bien le SEUUUUL !)à rire de mes blagues pas drôles.
Mon élève bruyant ? Oui il est bruyant. Et alors ? C’est la seule manière pour lui de se concentrer. Je vais lui acheter une balle anti-stress dans peu de temps pour l’aider.
Mon élève qui veut aller aux toilettes ? Oui il est chiant. Et alors ? Il faut qu’il apprenne à se retenir.
Mon élève dyslexique ? Oui il est Dys. Et alors ? Je commence à comprendre comment agir avec lui et il fait des efforts IMMENSES depuis le début. Les bavardages ? Oui ils sont bavards. Et alors ? Ils sont à fond dans mes projets, peut-être un peu de trop.
Les disputes ? Oui. Et alors ? Ce sont des enfants !
Mes élèves avec des difficultés ? Oui j’en ai. Beaucoup. Pour ne pas dire la moitié de ma classe. Ils sont tous différents, mais c’est passionnant de trouver le meilleur moyen pour chacun d’évoluer. La plupart sont sur une très bonne voie. Les objectifs sont adaptés. Les exercices sont individualisés pour certains.

Désolé mon cher ESPE, je n’ai pas des élèves dans ma classe. J’ai des enfants. Tous différents. Et tous passionnants. Je m’éclate.

A part ça ? Tout va bien !




Note de fin du prof :

Textes de moi, pas touche, merci.

Publicités

5 réflexions sur “Chapitre 8 : mes élèves, ces gremlins

  1. Coucou,

    Tu me rassures c’est exactement comme les cours de catéchisme que je donne. L’année dernière avec neuf petits de CE2 et des parents qui m’aidaient pas du tout, je me demandais comment faisait les profs pour tenir une vingtaine d’enfants sagement en classe finalement ça se passe à peu près pareil 🙂

    J'aime

  2. Tu veux que je te dises? Tes Gremlins ont de la chance d’avoir un prof aussi passionné que toi et ça me fait plaisir de voir que tu apprécies autant ton job! Tu peux être fier de toi Monsieur le Prof!
    Profite, je fais pas souvent d’éloges comme ça, t’en reverras pas de sitôt 😉
    Faut donc que je te refasse un dessin avec des Gremlins au lieu de poules hein…?^^

    J'aime

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s