Les politiques et la cour de récréation

carnetMon très cher monsieur le psy.

Je suis professeur des écoles, par conséquent, je suis très fréquemment amené à surveiller les élèves dans la cour de récréation. Il se trouve que, dans cette cour des miracles, je n’ai souvent pas grand chose à faire…. Hormis boire mon café… Et faire les lacets des CP…. Et aller chercher ce putain de ballon que les CM2 ont lancé par-dessus la clôture, courir après parce que la route d’à-côté est en pente pendant plus de 500m avant qu’il n’arrive au carrefour où des voitures pourraient le défoncer, sous les « houra », les encouragements et même parfois les applaudissements de mes élèves parce qu’ils sont contents de me voir courir (bande de petits…… petits) …. Et dire aux petites qui se blessent « ho, ce n’est rien, va mettre de l’eau dessus » (L’EAU ! Ce médicament magique qui guérit toutes les blessures ! Faudrait en parler aux hôpitaux, ça pourrait économiser pas mal de Doliprane) Et dire « va jouer » à une CE1 qui vient tout le temps à chaque récréation en pleurant parce que « LEEEEES AUUUUTRES VEULENT PAS JOUER AVEEEC MOI PARCE QU’ILS DISENT QUE JE SUIS UN BEBEEEEE », bah arrête de pleurer déjà !….. Et entendre parler mes collègues de sujets hautement pédagogiques et éducatifs « Hoooo là là là, j’ai été acheté un petit haut, trop trop trop beau ! »….. Et dire à ces garçons de CE2 que non, on ne fait pas de breakdance sur le béton ! (Surtout qu’ils font des trucs que je ne sais pas faire ET CA M’ENERVE !!!!)….. Et dire à ces autres garçons de CE2 : « MAIS ARRETEZ DE VOUS METTRE DES GRAVIERS DANS LES OREILLES, c’est dangereux !!!!!!! »

BREF, comme vous pouvez le constater, en récréation, je n’ai pas grand chose à faire. Du coup, je pense à la politique. C’est vrai que nous n’en bouffons pas assez en ce moment et je trouve que c’est un sujet qui mériterait un peeeeetit peu plus d’être traité dans les médias…………………… Heu…. C’est de l’ironie hein ! ÉVIDEMMENT que les médias préfèrent se goinfrer de phrases et des méfaits de nos « représentants » (LOL j’ai envie de dire !) plutôt que de s’attarder sur des actes dramatiques, des génocides « tolérées » ou des attentats éloignés…. Bon, vous me direz que je suis de mauvaise langue, c’est vrai, je l’avoue, on a parlé (un peu) de l’attaque chimique en Syrie cette semaine. Un peu… Mais il y avait des enfants qui sont morts, c’était plus vendeurs. Avouez que si on avait gazé une maison de retraite, on s’en serait branlé totalement. On s’en fout des vieux. Alors des vieux, en Syrie ! Inutile d’en parler.

J’ai l’impression d’avoir pété l’ambiance là, non ? Non ?…… NOOOON ?…… Et pourquoi est-ce que je vous racontais ça moi ? … HA OUI, LA COUR DE RECREATION !!!……. Mais comment suis-je parti de la cour de récréation pour arriver à des retraités gazés….. Alors ça…. Hé, les gens, faut m’arrêter dans ma logorrhée, merde, soyez un petit peu sympa avec moi ! Faut tout faire soi-même ici, c’est dingue.

DONC. J’ai longuement analysé cette cour de récréation, ce qui m’a valu une réflexion : en fait, la politique en ce moment, c’est exactement comme dans une cour de récréation avec des élèves (logique d’un sens, une cour de récréation sans élèves, c’est juste une cour pour faire la balade des prisonniers)…

François Fillon :

François Fillon, c’est l’élève qui pique toujours les billes des autres et qui refuse de les rendre. Il a été élevé dans une bonne famille traditionaliste, qui utilise et abuse de la fonction publique mais qui râle et la critique parce qu’il aurait préféré aller dans une école privée. Le privé, c’est tellement mieux. Bah oui. La foi les aide. Dieu arrive, avec sa petite main et il leur tapote la tête pour leur donner toute la, OOOOOK OK OK OK OK, je dérive à nouveau, PARDON, on se recentre !

Jacques Cheminade :

C’est le petit gros qu’on ne choisit jamais en sport. On préfère le critiquer plutôt que de s’intéresser à ce qu’il aime vraiment. Parce qu’il faut le dire, il a une tête de victime…. Haaaa si. Si. Il est laid. Il est vieux. Haaaa si, faut dire ce qui est. D’un côté, c’est mieux ainsi : quand on tente de connaître ses centres d’intérêt, on se rend compte que c’est un mec très très très bizarre qui a une vision du monde bien étrange…

François Asselineau

Alors lui, c’est le boulet qu’on choisit après le petit gros. C’est lui qui a une grande gueule dans la cour de récréation, qui sort des énormes absurdités, qui prétend tout savoir et tout connaître et qui engueule les autres dès qu’ils ne sont pas d’accord avec lui en faisant du boudin dans un coin… Par exemple, il veut « sortir de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et de soustraire l’économie, les services publics et les médias à la mainmise des féodalités privées. » (propos issus de son site de campagne, première page, introduction. Oui je ne me suis pas foulé) Voilà. Retirer le privé du public (WHAAAAT ????), sortir de tout ou mettre la main sur les médias… Et après il se plaint qu’il n’a pas d’amis. (Oui, oui, ce mec est dans la course à la présidentielle)
En fait…. C’est un petit peu le genre de gosse qui veut prendre le contrôle de sa classe, le CE1 par exemple, et qui REFUUUUUUUSERAIT que les CP, les CE2, les CM1 et les CM2 utilisent le terrain de foot avec sa classe. Sauf qu’il a tendance à oublier le coco qu’il n’aurait jamais la majorité, qu’il y a des copains, des frères ou des soeurs dans les autres classes et qu’un match de foot se joue à 22 et non tout seul. Boulet. (évidemment, ces propos valent aussi (et surtout) pour certain(E)s autres)

Nicolas Dupont-Aignan

« Moi je, moi, je, moi, je, moi, je, moi, je » MAIS TAAA GUEULE ! Vous n’avez qu’une envie : le gifler ! Mais vous n’avez pas le droit, dommage… C’est l’élève qui se pense plus fort qu’il ne l’est mais qui va se planter en beauté en accusant les autres.

Benoît Hamon

Un nouveau souffre douleur ! Chouette ! Personne n’aime Benoît (sauf certaines filles qui ont de la compassion et de la pitié qui n’ont pas le choix parce qu’il les a invitées à son anniversaire) Personne. Tout le monde le délaisse. Tout le monde. Du coup, il fait son Caliméro et il pleure. Pauvre chaton. Pauvre chatounet. Hoooooo le chaaaaaton. Il est crooooo meuuugnon. Regardez-moi cette bouille de…. de…. De biiiisounours. Benoit, il n’a tellement pas les épaules pour être là où il est, que tout le monde pense qu’il en en CP alors qu’il est en CM2. Benoît, c’est aussi l’élève qui n’aime pas l’injustice, du coup, il veut aider tout le monde, réconforter tout le monde en donnant des Haribo pour tout le monde… Sauf qu’il oublie un truc : on a aucunes actions chez Haribo.

Jean Lassalle :

….. Qui ça ? C’est un de mes élèves lui ?

Marine Le pen :

Marine est la blondasse-chipie-fille-à-son-papa de la classe qui refuse de faire ses punitions même quand elle fait des énormes conneries. Oui, c’est plus simple de critiquer et d’insulter les autres plutôt que d’affirmer ses erreurs et ses convictions cachées. Pourtant, de plus en plus de personnes la suivent et veulent être ses amis… Sûrement l’effet « hé, venez, je vous invite à mon anniversaire si vous m’aimez, on ira au laser-game, au bowling et au macdo où vous aurez triple ration de bonbons. Rassurez-vous, si vous venez, il n’y aura que notre classe et pas la classe de CP parce que personne n’aime les CP. L’école aux CE2 et pas aux CP ! Qu’ils retournent en maternelle ! » Alors qu’au final, elle va tous les planter à la fin et rendra tout le monde bien malheureux quand on se rendra compte que les bonbons : c’est à nous de les donner… CONNASSE ! (pardon, ça m’a échappé, pardon) SALOPE (celui-là était volontaire) (Ca se voit suffisamment que je ne supporte pas Marine ou…. ?)

Nathalie Arthaud :

Enfin une fille dans cette classe !…. Hein ? Marine Le pen ? Une fille aussi ? …. HAHAHA, vous êtes cons.
Bon…. Nathalie Arthaud. C’est la petite fille discrète dans la classe. Elle ne participe pas, elle est là, sans être là… C’est une rêveuse qui préfère dessiner sur une feuille un monde parfait à ses yeux plutôt que d’agir.

Jean-Luc Mélenchon

C’est le petit teigneux de la classe qui hurle en plein cours « LA MAITRESSE EN MAILLOT DE BAIN !!! » juste pour faire rire ses camarades et ainsi attirer l’attention sur lui. Outre cela, c’est plutôt un bon élève, avec des bonnes idées, des bonnes copies mais qui préfère agir pour la classe plutôt que pour l’école ce qui le rend détesté par les autres maitres et maitresses des autres classes… Surtout qu’on aimerait éviter de voir madame Pingeon, prof de CP de 50 ans en maillot de bain. Mélenchon, c’est un petit peu l’énergumène qu’on ne supporte plus parce qu’il te flingue tout ce que tu fais. Sauf qu’il semble oublier quelque chose : mettre en avant ses copies et ses qualités, c’est bien plus intéressant que de l’entendre se moquer, s’acharner pour finir par s’emporter… Nous souhaitons avoir une classe politique, par le Jamel comedy club.

Emmanuel Macron :

Macron est le jeune hyperactif qui s’agite, qui crie, qui a certes du potentiel mais qu’on a du mal à suivre. Il s’agite tellement qu’il accapare toute l’attention de la classe. Tout le monde le veut comme délégué parce qu’il a l’air cool, mais c’est un excellent copieur, il copie sur tout le monde affirmant que c’est lui qui a eu ces idées en premier. Il serait presque capable de piquer des idées à wikipédia et affirmer que c’est lui qui a écrit l’article.

Philippe Poutou :

Lui, c’est l’élève où, avant la rentrée, on se dit « HAHAHA ! Lui il a un nom rigolo, je sens que je vais bien l’aimer ! » Et puis…… Au final….. C’est le petit cassos qui ne pense qu’à plomber les initiatives du prof. Donc on ne l’aime pas. Mais il a un nom rigolo. En plus ses pulls sont moches… Mais bon… Il a un nom rigolo. En plus, il est toujours contre le système… Mais bon…. Il a un nom rigolo….

En fait, comparer les candidats à mes élèves, c’est tout de même super insultant…. Pour mes élèves, qui, eux, sont quand même bien meilleurs, sociables et bien plus intelligents que ces 11 personnes qui ne pensent qu’à leur grande gueule… Leurs disputes, leurs piques et leurs attaques n’ont pour effet de refléter une classe politique qui se chamaille en classe, s’arrache la gueule et s’engueule sans cesse. Du coup, on ne retient d’eux que de beaux-parleurs, des bonimenteurs, des sociopathes qui se font des coups par derrière plutôt que de retenir leurs compétences, leurs personnalités et leurs programmes… Tristes élections.

A part ça ? Tout va bien.




Note de fin

Soyez utiles, allez voter intelligemment en votant pour un programme réalisable et cohérent plutôt que pour une personnalité.

Textes de moi, pas touche, merci ! Pensez à me dire ce que vous en pensez.

Rejoignez-moi !
Le profil facebook
Le twitter
Le
profil Hellocoton
Le profil inspilia
Le profil dokuji !

Publicités

Une réflexion sur “Les politiques et la cour de récréation

  1. Oh mon Dieu. Je suis Nathalie Arthaud (ces définitions s’appliquent encore presque toutes à la fac, oui, entre les fils à papa, les bobos, les rebelles anarchistes, les intellos, les populaires, les plantes vertes… Certains régressent…). 😉

    J'aime

Tu laisses un petit commentaire ? S'il te plaît !?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s